En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Braque la Bak

Par [Ankama]DOFUS - COMMUNITY MANAGER - 19 Juin 2019 - 16:00:00

Des légendes, dans le Monde des Douze, on en compte autant que des pupuces sur la tête d’un trool. Mais des légendes de la musique, ça court déjà moins les rues ! Aujourd’hui, pour vous préparer à la Fête de la Fanfon du 21 juinssidor, nous vous racontons les origines du plus grand groupe de « bwork'n'roll » du Krosmoz !

Le trool fixait ces étranges symboles : « A », « B », « C », « D »… et cela continuait sur des lignes et des lignes. Ils ne lui évoquaient rien, à part peut-être :

« … des notes eud’ musique ? marmonna-t-il.

-Nan, Ange, mais c’tait bien tenté ! lui répondit sa grande sœur, Loretta. C’sont des lettres ! Et toutes ces lettres, bin elles forment l’alphabet. Ça permet de faire des mots, pis des phrases, pis tout un tas de causeries… »

La bande restait perplexe. Loretta Yangue, une trool charnue et duveteuse, s’était improvisée institutrice auprès de ses frères et de leur groupe de musique dans leur salle de répétition. Elle leur avait dit que s’ils voulaient vraiment percer dans le Monde des Douze, il fallait qu’ils soient capables d’indiquer à la populace qu’ils tournaient dans toutes les bonnes tavernes. Pour cela, il allait bien falloir préparer des affiches, signer des contrats, bref : savoir lire et écrire.

Son petit frère, Ange, y mettait tout son cœur. Il avait été jusqu’à se vêtir en tenue d’écolier pour assister à ce premier cours ! Il était comme ça, Ange : toujours investi dans ce qu’il faisait. Loretta avait d’ailleurs eu des sueurs froides quand il lui avait confié vouloir rentrer dans la peau d’un écolier... Heureusement, il ne l’avait pas appliqué à la lettre cette fois. Même si, personne n’avait idée d’où ni de comment il s’était procuré ce costume…

À l’inverse, les autres se moquaient éperdument du cours de Loretta : Rude le gobelin, batteur du groupe, semblait gober les moumouches attirées par l’odeur du bassiste Riff Ouilliam, bwork puant, mais à la chevelure blonde impeccable. Brayar Jonsonne, le chanteur à la voix si puissante et si aigüe qu’il avait déjà détruit les tympans de sa mère, de sa tante et de sa charmante mamie, était en train d’aiguiser ses canines avec une lime. Quant au grand frère d’Ange et de Loretta, Clamol Yangue, il était en train de contempler ce qu’il venait de sortir de son nez avec un sourire béat.

« Les gaaaars ! Mettez-y un peu du vôtre… sollicita Loretta.

-Quand est-che qu’on joue ? demanda Rude. J’ai envie de taper !
-Quand miss Loretta aura décidé de nous lâcher la gratte… lança Riff.
-On est des bworks et des trools, ma louloute ! On n’a pas besoin de connaître tes gribouillages ! argumenta Brayar.
-… Et un gobelin… plaça Rude.
-J’vous l’ai d’jà dit, bandes de blérauves ! Ça va vous permettre de pas vous faire avoir et de vous faire payer quand vous jouerez, mais aussi d’écrire des chansons et d’afficher en grand le nom de vot’ groupe…
-Quel nom ? s’interrogea Brayar.
-… Vous avez bien un nom ?
-…
-J’y crois pas ! … Comment les gens vont se rendre à vos concerts si vous avez pas de noms ?
-Ben y nous entendront beugler ! T’y connais vraiment rien à la musique…
-Ça a toujours marché comme ça, confirma Riff.
-Toujours, ajouta Rude.
-On n’a jamais écrit de chanson, on se contente de grogner et ça dérange personne dans le public, au contraire, ils grognent avec nous…
-Parce que ce sont eux aussi des trools et des bworks ! leur répondit Loretta.
-Et des gobelins… ajouta Rude.
-Ange, aide-moi… » l’implora sa sœur.

Le trool avait beau être le plus jeune de la bande, son avis était important. D’une part parce que c’était le guitariste soliste, d’autre part, parce que c’est lui qui avait monté le groupe. Il se leva dans sa tenue d’écolier et parla de manière solennelle.

Ange leur expliqua qu’il ne voulait pas qu’ils soient uniquement appréciés parce qu’ils étaient le seul groupe de musique du village, mais parce qu’ils avaient du talent. Parce qu’ils étaient les meilleurs ! Il voulait devenir célèbre dans tout le Monde des Douze. Aussi célèbre que Francisque Kabroule !

Les autres acquiescèrent. Qui ne rêve pas secrètement d’être Francisque Kabroule ?

*****

Les mois passèrent. Le groupe apprenait à lire avec Loretta chaque matin de la semaine et ils jouaient leur musique tous les après-midis.

Un jour, Brayar attendit que les autres aient quitté le cours pour parler à Loretta. Il lui tendit timidement un papier plié. La trool au duvet soyeux l’ouvrit. Il était écrit :

Braque la Bak, par Brayar Jonsonne

Braque la Bak !

Faut pas qu’tu craques

Ça fait longtemps qu’tu veux vider ton sac

Ramasse ta blouse

Là dans la p’louse

Tu veux du flouse alors sors de chez toi

Et grimpe sur ta dragodinde, je l’ai déjà sellée

Mais t’emballe pas

Elle est vieille et rouillée

Ça va faire mal

Faut pas qu’tu cales

Ta chevauchée rest’ra dans les annales

Parce qu’on… braque

Ouais, on braque

Ouais, ouais, on braque

J’te dis qu’on braque

Ha ! Ha !

(Chœurs)

Hé ! Hé ! Hé ! Hé !

(Chœurs)

Hé ! Hé ! Hé ! Hé !

Braque la Bak !

Ouais, on braque la Bak !

Loretta ne l’avait jamais vu comme ça. D’habitude si sûr de lui, le bwork regardait ses pieds en attendant son verdict.

« Ça déchire, Brayar ! Et… t’as pas fait une faute ! »

Embarrassé, il sourit en se grattant la tête, affichant une rangée de dents brillantes surmontées de deux canines acérées.

« Et sinon… vous avez trouvé un nom de groupe ?

-Ce sera AB/CD. »

Ange Yangue venait d’entrer dans la pièce, suivi de près par ses acolytes. Loretta sembla… circonspecte.

« Il faut que ça nous représente, c’est bien ça ? Eh bien, je crois que nous sommes les seuls trools et les seuls bworks à avoir appris à lire…

-Et le seul gobelin ! ajouta Rude.
-Et puis… poursuivit le guitariste. C’est comme ça que l’histoire a commencé. »

 

Rendez-vous à Amakna [4,6] pour assister au tout premier concert des AB/CD dans DOFUS !

Réactions 13
Score : 879

Ok.

1 -1
Score : 1659

Rien pour le havre sac ? :/

0 0
Score : 118

BAK in black ! C'est l'économie parallèle

0 0
Score : 30

Gênant.

0 -4
Score : 3451

j'adore !

1 0
Score : 1586

Ahaha ! J'aime ! Franchement, c'est un super événement sur Dofus: Background, le visuel (scène et personnages en [4;6]), pour les récompenses trop marrantes etc.

0 0
Score : 95

Et retrouvez sur l'Ankama shop, EN EXCLUSIVITÉ mondiale ! (oui oui) Leur nouveau titre "A path to Brakmar". *FOULE EN DÉLIRE*.
Bwork'n'roll baby !

1 0
Score : 107

Je ne suis pas sur de bien comprendre... on nous invite à faire quoi exactement? Parce que ça fait + d'une semaine que l'évent a commencé maintenant. c'est pas un peu tard pour se rendre en 4,6 ?

0 0
Score : 32

Franchement l'event est super, rien a redire, y a une bonne ambiance, un paquet d'emotes accessibles sans avoir à enchaîner trop de combats (sauf si on souhaite les acquérir toutes avec les deux titres mais là encore c'est jouable) et la map de l'event en jette.
Malgré tout le retour du havre sac Fanfon après 2 ans d'attente ... Ce serait vraiment top ^^ !
Avec un peu de pot il sera là le jour J *croise les doigts*

1 0
Score : 158

"Loretta avait d’ailleurs eu des sueurs froides quand il lui avait confié vouloir rentrer dans la peau d’un écolier"
Ça m'a tué, je suis mort bravo j'aime beaucoup ^^

2 0
Score : -21

Vraiment nul , jaime pas du tout , pourquoi pas faire un vrai event ?

0 -2
Score : 301

l'event dure jusqua quand ?

0 0
Score : 301

l'event dure jusqua quand ?

0 0
Réagir à ce sujet