FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Poème, slam ou rap moderne

Par murtimide - ABONNÉ - 17 Avril 2020 - 19:51:43

Le confinement aura eu raison de ma créativité, j'espère que ces quelques strophes sur ma classe de coeur vous plairons, n'hésitez à poster en réponse votre poème sur la classe de votre choix, à vos plumes et bonne lecture.


Le Roubl'art 

L'art, un huit couché vers l'infini, tendant vers le moins ou vers le plus
Une abscisse entrecoupée de ses diverses formes et hiatus
Des traces il a laissé, visibles depuis Homo erectus
Aujourd'hui il a troqué ces grottes pour nos abribus.

L'art est pluriel, à chaque période son nouvel opus
Porté sur l'architecture, la peinture ou la sculpture d'anus
Il est rare au cours de l'histoire qu'il ait fait consensus 
Mais dans toutes ses formes il l'a traversé, racontent les papyrus.

Qu'on l'ignore, le méprise, ou l'apprécie, l'art a plusieurs visages
Comme cette secte masquée qui traversa les âges
Ni d'art abstrait, ni d'art concret, ni d'artifice
Vous l'aurez compris nous traiterons ici du roubl'art sans armistice

Dague boomerang en guise de pinceau,
Une explosion de couleurs et puis plus un mot
Des lumières qui jaillissent, non ce n'est pas Rousseau 
Le roubl'art son dessein, c'est de noircir le tableau

Les comparaisons sont rares, peut-être Picasso ?
Si tu cherches ton nez qui ne figure plus entre tes yeux
C'est Guernica le tableau, pas une représentation de lépreux.
Un prespic assaut ? Rien, comparé au ravage d'une déto.

Le roubl'art saura faire taire ses détracteurs
Il ne fait rien les premiers tours, attend son heure
Comme lorsqu'enfin tu trouves l'vaccin, Louis Pasteur
Le roublard règle ses comptes au rebours, détonateur.

Un art controversé, qui provoque d'épiques tollés
Le roublard ne sort jamais, sans mousquets et pistolets 
Pas de rapports non protégés, ni relations épistolaires
Une espingole pour compenser ce que son pénis ne tolère

Toujours un coup d'avance, un bout de ficelle, un stratagème
Emmuré de ses trois bombes, qu'une solution, que tu le sèmes
A faire pâlir un enutrof lors du fracas des strates à gemmes
Mais gare à toi si la cadence il tient jusqu'à son terme. 

Tornabombe, verte tornade qui te mettra en l'air
Sismobombe, marron, tu finiras six pieds sous terre
Explobombe, rouge, tu y verras les feux de l'enfer
Une tombe, grise, celle que t'auras dans le cimetière

Méfies-toi toujours lorsque raisonne son dernier souffle
T'es encore bien en point, mais c'est souvent quand il souffre 
Que tel un magicien, il trouve un tour à couper le souffle 
La dernière chose que tu sentiras, c'est une douce odeur de soufre

Tu peux envoyer tous les détectives à ses trousses
Une fois que tout a pété, même s'ils le suivaient à la loupe
Après le croisement tout a bougé, ils ne verront pas l'entourloupe
Alors le Tic Tac de xelor ne sera plus le seul à te flanquer la frousse

Les sirènes retentissent je crois qu'arrive l'ambulance
Vu l'état de ce mur, la bombe n'était pas ambulante
Ses méfaits exécutés, le roublard joue de nonchalance
Le temps passait, il s'extasiait, que sa bombe devienne brûlante

Des heures de minutie et de chimie, le roub au labo
Pour préparer ses explosions, tous ces combos
Il y en a certains qu'il ne saurait faire sans roublabot
Vous le connaissez, 4 pdv, un peu fragile son p'tit robot

Comme un toxico le roubl'art flirte avec la poudre
Euphorique, lui sans la renifler, il est prêt à en découdre
La sienne il préfère la broder, afin que pleuve la foudre
Quoi, on parle d'un recel de machine à coudre ?

De l'art ou du tromblon
Du lard ou du cochon
C'est un renard pas un mouton
Le roubl'art, c'est canon.

Si tu vois deux corps qui se désirent et s'attirent, c'est l'aimantation 
Une histoire avec un roublard se termine par des lamentations
Tu as beau être une mégabombe, c'est un aimant tatillon
Rien ne lui résiste, pas même tes vêtements en nylon

Quand il pète les plombs mieux vaut ne pas être dans les parages
Comme quand t'es entre deux bombes, et qu'il décide de plombage
Avec du plomb dans la cervelle, il choisirait mieux son entourage
Touché en plein vol, le plomb dans l'aile le rendrait moins volage.

Le roublard troque parfois ses bombes, pourchasse la buse
Mais quand le tir est éloigné, pas facile d'arquebuse 
Il faut donc se rapprocher, user de la ruse
Ne pas tout exploser, parfois ça l'amuse

Alors qu'un sacri l'agresse avec son r'ture
Le roublard feint la mauvaise posture
C'était finalement une belle imposture
Ce gros sac, rieur, périra dans son mur.

Encore mieux qu'une halte elfe quatre, l'oblitération
Quand ils sont trop de cras sur la map, pense à une rémission
Mieux vaut parfois battre en retraite, que chercher l'expiation
Les exploser c'est toléré, mon péché, c'est de planter une flèche dans leur fion

Latente en pvm pourquoi pas, quel dilemme 
L'attente est longue c'est bien là son problème
La tente est plantée, une bombe à eau pour ruser
La tante énervée, piétinée, collante elle apparaît

Il fut un temps, le rebours, la bombe à retardement
Mais le roubl'art évolue, ça n'existait pas la bombarde avant
Il est vrai que tout bon disciple aime ses bombes ardemment
L'as des risques, mais pas assuré comme ce bon barde chantant

S'il y avait un roublard à Poudlard, Seamus Finnigan ?
C'est l'école des sorciers, c'est pas l'école des fans
Le roublart fait chanter, pas le blues du businessman
D'ailleurs ses groupies ressemblent plus à des hooligans

Le pulsar est une étoile à neutrons
Mais le roubl'art en a recadré les dimensions 
Et propulse son art du bout de son canon
Des étoiles, c'est ce que ses ennemis verront

En conclusion, si tu ne veux pas céder sous sa mitraille
Ne sois pas con, préfère le mithril à la côte de maille
Il n'y a pas que la pomme de terre qui soit grenaille
Mais aussi le plomb dans l'air de la bataille 

Le roublart te fera voyager avec ses bottes de sept lieux
D'un bout à l'autre de la carte, et sur la terre du milieu
Il t'aura à sa botte comme un homme l'est au précieux
Sa botte secrète c'est simplement d'en avoir deux

Scellés dans son casemate le roublard planque ses millions
Il ne f'rait pas cinquante cinquante, pas même avec ses compagnons
Capable de lancer shrapnel à un ami pour ne pas lui filer un rond
Il ne demande pas l'avis du public pour commettre ses extractions

Même s'il est parfois capable des pires horreurs,
Le roublard reste un personnage au grand coeur
Ce onze septembre il aurait probablement Manhattan kaboom
Juste avant que ces deux grandes jumelles ne soient doom

Le roublart fait partie des dix-huit merveilles du monde des douze
Plus qu'un art, maîtrisé, il rend toutes les autres jalouses
Il a été incarné par de nombreux compositeurs
Pendant que d'autres, terrés dans l'ombre attendent leur heure...

Dans la jungle de la map vivi' se trouve Mooglih 
Il fut un temps, le nucléaire, Hiroshima, il y avait Seli'
Aujourd'hui, original et magnanime sévit Quichwin
Et parfois la KTV diffuse Defuse le temps d'une win

Handguns ne perd jamais la face, plus efficace qu'un Rubik's Cube
D'autres jouent des coudes et crient "criks zdouf" sur youtube 
Alors que Krieks te piège de magnétismes, que d'illusions
Pendant ce temps-là moi je préfère, faire diversion. 

Ne croyez pas que le roubl'art c'est démodé
Dans l'air du temps, une roublardise, reste caché
Réapparaît, les roublards disent, fallait me trouver
Enfin, comme disait cet artiste, Mike et trois dés

Il faut que tu resquilles, 
Et ça c'est rien de le dire
On va pas mourir de rire,
Mais peut être d'une étoupille...
 
2 0
Réactions 2
Score : 178

Une pure merveille !!

0 0
Score : 129

Explosif comme poème ! 

1 0
Réagir à ce sujet