FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Score : 1556

[Compte-rendu ~ Merkator - 29 Octolliard 647] Le Cercle Mortael

Par gigi-de-guilde - ABONNÉ - 05 Décembre 2017 - 00:30:29
Introduction

“Les victimes étaient justement disposées en cercle voyez-vous, et tous sauf un, ou plutôt une, perdirent la vie ce jour là.
Glauque n’est-ce pas ?
Cependant, c’est à ce moment là que j’ai pu observer quelque chose d’exceptionnel. C’est lorsque les gens sont confrontés aux portes de la mort qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, pour se sauver eux… ou ce à quoi ils tiennent…
Au détriment des autres.
Je me demandais ce qu’il en serait, si cette expérience avait été réalisée dans d’autres circonstances… Avec de l’argent en jeu, plutôt que des vies.
J’y ai réfléchi… Et je pense que le résultat en serait bien différent, avec quelques similitudes cependant. C’est là que vous intervenez.”
 Règles du jeu
  • Les participants se disposent en cercle, de manière à avoir un participant à leur gauche et un participant à leur droite.
  • Les participants sont “infectés” et disposent d’un “calmant”. Ils ne sont en mesure de se l’injecter à eux-mêmes.
  • Les participants peuvent décider d’injecter leur calmant à leur voisin de gauche ou à leur voisin de droite. Ils confirment leur choix en chuchotant “Gauche” ou “Droite” à la Bouate.
  • Si un participant ne reçoit aucune injection, il “s’écroule”, et sort du cercle.
  • Si un participant reçoit une injection, il est calmé pour le tour courant, et reste dans le cercle pour participer au tour d’injection suivant.
  • Si un participant reçoit deux injections, il est en excès et “s’écroule”, et sort du cercle.
  • Cas particulier : Si un joueur refuse de faire une injection, il “s’écroule” également et sort du cercle.
  • La partie se termine s’il reste un ou deux joueurs, ou que dix séries d’injections se sont déroulées. Les participants encore dans le cercle se partagent la somme de 5 000 000 kamas.
  • Une série d’injection se fait en six minutes (trois pour la manche d’essai). Toute décision prise au delà de ce temps n’est pas prise en compte.
  • Les “écroulés” se rejoignent sur l’estrade et sont en droit de communiquer avec les joueurs du cercle.


Déroulement

Manche 0 (Manche d’essai)
Participants : 16
C’est autour d’un banc que la manche d’essai eût lieu. Quelques stratégies avaient été suggérées par certains participants pour s’assurer de rester en lice. D’autres en revanche, souhaitaient profiter de cette manche d’essai pour simplement observer leurs concurrents. Enfin, certains plus malicieux, cherchaient à déstabiliser leurs concurrents en prenant des décisions à l’encontre de celle que la plupart des participants avaient décidé de choisir.

Les votes terminés, Tae commença à raconter l’histoire funeste qui a mené à la mise en place de cette expérience, en attendant le dépouillement de la Bouate. Celui-ci terminé, les résultats furent choquants.

Restants : 9
Écroulés : 7

Tous comprirent alors que leurs chers voisins n’étaient peut-être pas des camarades amicaux. Ils comprirent que bien choisir ceux-ci serait primordial pour le véritable jeu, qui était sur le point de commencer.

Manche 1
Participants : 17

C’est sur la bordure du tapis central que les joueurs se sont dispersés après avoir mûrement réfléchi aux voisins de leurs rêves. Certains d’entre eux avaient rejoint les participants, tandis que d’autres, participants de la manche d’essai, avaient décidé de se retirer. Un débat commençait alors entre les participants. Rapidement, l’idée que chacun d’entre eux décide de “calmer” leur voisin de droite, a été évoquée par certains participants. C’était, après tout, une façon “sûre” pour que tout le monde rester en lice.
Fallait-il cependant faire confiance en ces participants ? Après tout, un seul traître suffit à provoquer la sortie de deux membres du cercle. Les six minutes écoulées, et une partie de l’histoire contée, le verdict fût, une fois de plus, fracassant.

Restants : 9
Écroulés : 8

Certains participants comprirent qu’il leur faudrait un peu plus de conviction pour mettre leur plan “sûr” à exécution. A l’inverse, d’autres conclurent qu’ils ne pourraient faire confiance qu’à eux-mêmes, et que c’était une chance qu’ils ne s’étaient pas “écroulés” d’entrée de jeu. La manche suivante commençait alors, au grand plaisir des deux organisateurs.

Manche 2
Participants : 9

La tension était montante parmi les participants restants, qui avaient pleinement conscience que la victoire qui était théoriquement si simple à obtenir, était loin de l’être en pratique. Si passer un accord avec son voisin était simple, faire en sorte que les autres adhèrent à cette idée, était vraisemblablement compliquée. Certains participants continuèrent à émettre le souhait d’une protection mutuelle par le biais d’un vote circulaire, malgré le résultat de la manche précédente. Certains réfléchirent à un plan, d’autres ont préféré se soumettre à la chance. Les votes terminés, l’histoire de Tae continua le temps du dépouillement de la Bouate. Les participants apprirent la raison de la mise en disposition du cercle dans ce jeu,  mais la suite de l’histoire fût interrompue par le verdict de la Bouate.

Restants : 7
Écroulés : 2

Visiblement, un grand nombre des participants étaient des adeptes du soutien mutuel. Cependant, certains étaient encore enclins à mettre des bâtons dans les roues des autres participants. Quoiqu’il en soit, la manche suivante commençait alors.

Manche 3
Participants : 7

Fallait-il continuer à se protéger mutuellement ? La manche précédente avait démontré qu’il s’agissait d’une bonne solution pour limiter le nombre d’écroulés, mais qu’elle n’était viable que si tout le monde s’accordait à la suivre. Malheureusement, ce n’était clairement pas le cas, même si la proportion de participants adeptes de la stratégie était montée au fur et à mesure des manches. C’est à partir de cette manche que l’organisatrice commença à tenter de semer le trouble dans l’esprit des participants. Elle clamait qu’il était possible de gagner plus à s’écrouler qu’à rester dans le cercle. Nul ne comprit le concept à ce moment de la partie, ainsi chacun vota selon ses propres convictions. L’histoire de Tae continua le temps du dépouillement de la Bouate, et révéla l’origine des calmants de ce jeu. La Bouate révéla les résultats, assez similaires à celle de la manche passée :

Restants : 5
Écroulés : 2

Il était peut-être nécessaire de faire comprendre aux autres qu’il serait sage de jouer la carte de la sûreté. C’était ce que pensaient certains des participants restants, au vu de leur dorénavant faible nombre.

Manche 4 & 5
Participants : 5

La tension montait de plus belle, car la récompense s’approchait de plus en plus de la poigne des participants restants. A ce stade, deux solutions s’offraient à eux : Faire en sorte que les quatre autres s’éliminent entre eux, ou bien tenir les tours restants pour se partager un cinquième de la récompense. C’est d’ailleurs cette dernière idée que les cinq participants restants avaient adopté, en votant à l’unanimité pour injecter leur calmant sur leur voisin de droite lors de la quatrième manche. Tout le monde était sauf, et sans même avoir le temps de poursuivre l’histoire, la cinquième manche commençait alors.

L’idée du soutien mutuel avait finalement été adoptée, au plaisir de certains participants. Il suffisait juste de continuer le reste de la partie, et tout le monde aurait à y gagner. Sur un accord mutuel, tous avaient décidé d’injecter leur calmant sur leur voisin de droite au terme des six minutes. Sauf un. Pour une raison qu’elle seule connaît, l’une des participantes s’était refusée de voter, entraînant quelqu’un dans sa chute.

Restants : 3
Écroulés : 2

La partie pouvait désormais se terminer à tout moment. Tae décida de continuer son histoire non pas lors du dépouillement, mais lors de la phase de vote, à partir de cette sixième manche qui démarrait aussitôt.

Manche 6 & 7
Participants : 3
Tandis que les écroulés écoutaient l’histoire de la torture qui a été à l’origine du jeu, les participants restants ne pensaient qu’à une chose : Faire en sorte que les autres ne les trahissent pas. Un commun accord pour calmer son voisin de droite avait été annoncé à voix haute par ces derniers, mais allaient-ils le tenir ? Visiblement oui, tout du moins pour la sixième manche. Cela irrita quelque peu la meneuse de jeu, qui s’inquiétait de voir que la partie risquerait de se finir avec trois vainqueurs.Le début du septième tour arrivait alors, et celle-ci annonça que cette manche serait décisive. Les écroulés firent référence aux sept coups de couteau ayant ôtés la vie à Simon Palazzo, d’après l’histoire contée. Les participants quant à eux, semblaient se concentrer sur la partie et ignoraient la meneuse de jeu. Du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’elle fasse une remarque, qui les troubla sensiblement.

“Pourquoi devoir partager la récompense en trois, lorsqu’il est possible de la partager en deux ?”

Cela semblait au premier abord inconcevable, car avoir deux participants restants était tout bonnement impossible. A l’inverse de la manche passée, deux des participants se mirent à réfléchir plus longuement. Et ils comprirent le sens de la phrase.
Les votes étaient désormais donnés à la Bouate, et le résultat, fût le suivant :

Restants : 1
Écroulés : 2

Psikos était le dernier participant en lice. Heureux, il pût prétendre à la récompense promise : 5 000 000 kamas; en échange d'un poil qu'il donna sans réfléchir.

Quoiqu’il en soit, le jeu était désormais terminé. Tae semblait satisfaite des résultats de l’expérience, et de la célébration de l’anniversaire de la mort de Simon. Elle discuta ensuite quelque peu avec les joueurs, sur les stratégies possibles de ce jeu, avant de repartir pour Sufokia.

Remerciements
L’organisation, composée de:
Tae , scénariste de l'événement, ayant joué les rôles de Tae, et de la Bouate, ayant joué le rôle de la meneuse de jeu et raconté l’histoire de l'origine du jeu;
Jiraya-Yuno, assistant, ayant joué le rôle de Jiraya-Yuno, ayant géré le décompte des votes ;
Remercie l’intégralité des personnes ayant assisté à l'événement !


Informations techniques

Début de l'événement, théorique: 21h00
Début de l'événement, réel: 21h20
Fin de l'événement: 00h01
Nombre de participants joueurs: 17
Contact Ankabox: gigi-de-guilde


Bonus
  • Le nom de Simon Palazzo a été évoqué au début de l’histoire contée par Tae. D’autres informations sur la famille de ce personnage seront révélées dans l’arc d’événements “Palazzo” à venir.
  • Une erreur de gestion (et d’énoncé, d’ailleurs) aura fait interchanger les votes “gauche” et “droite” tout au long de la partie. Cette erreur a eu une incidence sur l’issue des manches 5 (car il s’agissait là d’une absence de vote) et 7 (car il ne restait que 3 joueurs) du jeu. Nous nous excusons pour le préjudice causé.
  • Atteindre la limite des dix manches pour l’intégralité des participants était théoriquement possible, et en pratique également. Si le nombre de joueurs était impair, ils pouvaient tous offrir leur calmant à leur voisin de gauche, ou tous l’offrir à leur voisin de droite, pendant dix manches successives. Si le nombre de joueurs était pair, une possibilité supplémentaire s’offrait : Former des couples avec un voisin et s’échanger mutuellement les calmants pendant les dix manches garantissait la victoire.
  • Si la notion d’alliance pour survivre a bel et bien été comprise par les joueurs, et ce tôt dans la partie, envisager de s’allier pour éliminer quelqu’un n’aura été compris que par deux des participants lors de la manche 7.
  • Un autre événement avait été initialement prévu pour Octolliard, mais des circonstances ont amené à réaliser celui-ci en premier.


 
-1
Réagir à ce sujet