En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama
Score : 269

[Ush] Appel aux anciens Selenytes ou à toute personne intéressée

Par Clan-des-Selenytes - ABONNÉ - 03 Septembre 2018 - 16:58:48
[Cela faisait bien longtemps, Enayar se rendait sur cette même place. Il avait attiré bien des regards lorsque coiffé d'un chapeau à plumes et une cape toute simple il était monté sur un tonneau de poudre en priant tous les dieux de sa connaissance pour qu'il n'explose pas]

Enalynne sourit à ce souvenir qu'elle partageait avec le Grand Maître Dezhâmes. En sa mémoire, elle avait revêtu un chapeau à plume, différent du sien, certes, mais les temps évoluent et les Maître tailleurs en faisait de plus beaux. Bien que pour celui là, aucun d'eux n'avait encore été capable de le reproduire. Assorti à une cape qui rappelait un peu les élytres que portèrent les membres du Clan des Selenytes, on pouvait y apercevoir, dans le dos, un semblant de reste d'ailes

Prestement, elle grimpa sur le tonneau de poudre en se disant que depuis le temps, il aurait déjà explosé.

Un peu émue, elle déroula un parchemin, s'éclaircit la voix. Elle allait entamer sa lecture, lorsque soudain ses grands yeux d'améthystes se voilèrent, prirent une teinte sombre aux reflets bruns, noisette, en vérité, comme l'était le regard d'Enayar,... Était-ce lui à présent sur cette place ?

Nul ne pouvait le savoir, si ce n'est l’œil exercé des Selenytes qui aurait reconnu leur Grand Maître, même dans cette enveloppe féminine de disciple de la déesse Feca.

Enalynne, à moins que ce ne fût Enayar, prit alors la parole. Sa voix Cristalline résonnait dans tout la place :


-Bien le bonjour, le maljour pour les disciples de Djaul,
Tout d'abord sachez que je suis de retour dans la cité d'Astrub, je recherche d'anciens Selenytes qui auraient l'envie de reprendre du service, afin de pouvoir ouvrir très prochainement notre toute nouvelle permanence qui se situe au zaap de la cité des mercenaires.

Dans un avenir très proche, le temps de terminer quelques écritures, les locaux du Clan pourront recevoir vos candidatures. Je vous invite pourtant, d'ores et déjà, à prendre connaissance de mon histoiredans le grand livre du passé du conseil, accessible à tous.

D'ici quelques jours, vous pourrez lire la suite tant attendue de l'Histoire de notre Clan et la raison de l'absence prolongée des Selenytes.. Ce récit pourrait bien vous surprendre, pourtant sachez que tout ce qui y est relaté n'est que la vérité...


Il s'arrêta un instant, pris une profonde inspiration avant de poursuivre ou du moins d'essayer de reprendre sa lecture. Ce court laps de temps avait permis à Enalynne de reprendre possession de son corps :

C'est pourtant sur la même tonalité qu'elle s'adressa à la population après un bref coup d’œil au parchemin écrit par son alter ego :

*Un peu désinvolte, le parchemin roulé*

- Mais qui sont les Selenytes me direz-vous ?

Elle réfléchit un instant et donna une réponse pour le moins inattendue :

- C'est à moi de vous poser cette question ?


De nouveau, elle marqua une pause avant d'ajouter :

- Qu'évoque donc ce nom pour vous ?

En pensant aux centaines de citoyens qui passaient par ici chaque jour, elle ajouta ces dernières lignes en bas du parchemin  rédigé par le Grand Maître Dezhâmes, par son entremise.

Elle signa le document à l'aide de la sempiternelle plume de serpiplume du Grand Maître Feca imbibée dans une petite fiole d'encre cyan, reconnaissable entre mille, pour les membres du Clan qu'Enayar avait eu l'honneur de connaître de son vivant :

Enalynne, l'âme d'Enayar.

Elle chercha un lieu bien en vue où le placarder comme Enayar l'avait fait maintes et maintes fois par le passé.

[HRP]Le retour d'Enayar, ou du moins de son âme, pourrait bien annoncer la reprise du Clan. Pour suivre les événements, je vous invite à me rejoindre dans les locaux du Clan: Ici A bientôt, j'y suis joignable par tofu, n'hésitez pas. Nous sommes sur le serveur Ush [/HRP]
 

De retour sur la place de la Fontaine en cette matinée un peu fraîche de Septange, Enalynne, l'âme d'Enayar retrouva sa position sur le haut de ce fameux tonneau de poudre, qui en fait, contenait peut-être bien autre chose ? Toujours est-il qu'elle était là avec sur ses traces son phénix, qui ne la quittait plus

*Jetant un regard sur l'affiche qu'elle avait placée ultérieurement*

Les derniers jours ensoleillés avaient altéré les couleurs. Une petite marque ajouté dans le bas pourtant dépourvu de tout message, prouvait qu'au moins une personne avait apprécié la possibilité de revoir les Selenytes, ce suffit à  lui réchauffer le coeur.

Elle frissonna, lorsqu'un vent automnal secoua sa longue chevelure,
'Oui, vraiment, septange était là et tel le phénix, le Clan des Selenytes se relevait de ses cendres' , songea-t-elle. Un demi sourire rêveur illuminait sa physionomie.

Elle était devenue en lieu et place de son alter-ego, Enayar : Le Grand Maître Dezhâmes
 
Elle avait bien travaillé ces dernier jours, avec l'aide de trois Maîtres qui avaient ré-endossé leur rôles :
- Le Maître des Homme Ici'de,
- Le Maître O'Boulot O'Dodo,
- Le Maître des Rêves.

D'autres anciens réfléchissaient encore avant de lier de nouveau leur vie au Clan

'Bientôt !' pensa-t-elle avec conviction.

Ces derniers jours, la décoration des locaux du Clan  avait été en partie refaite, les travaux étaient loin d'être terminés et ils continueraient encore pour ajouter l'effigie des prochains Selenytes à revenir ou de nouvelles recrues, tout était possible encore...

Leur bannière, avec le temps, changerait, elle aussi, pour refléter les nouvelles activités des Selenytes sur les terres du Monde des Douze.

Quelques badauds l'avaient rejointe, sans doute intriguée de la voir ainsi pensive, juchée sur un tonneau...

Elle tressaillit légèrement lorsque l'un d'eux éternua lui rappelant que l'heure n'était pas à rêvasser, jetant un oeil satisfait à la plèbe, elle souleva son familier aux yeux de tous et prit enfin la parole :


Douzien, Douzienne,

Ce n'est plus une illusion, une utopie ou une quelconque allégorie... le Clan des Selenytes, tel sa mascotte, le Phénix, renait, pour vous, de ses cendres !

Oui de ses cendres ! Leurs dernières missions avaient achevé de les disperser,  pendant quelques années et maintenant résonne les notes du retour au son de la flûte  du jeune Enayar-Memory, qui n'est autre que la réincarnation de celui qui fut un grand chef


Le jeune disciple de la déesse Feca, apparut auprès d'elle, juste en bas du tonneau. Il arborait la tenue des Grands-Maîtres. Captant l'attention de la population,  il joua une mélodie, à la flûte, comme Enayar, par le passé...

Il fût rapidement encadré par les trois Maîtres, en tenue, eux aussi.  Leur phénix les suivait sagement.

Enalynne écouta avec ravissement la mélodie de Sarys, qui lui rappelait tant de souvenirs... Quelle magie avait-il donc ainsi utilisée pour la faire surgir de ce morceau de bois taillé ? Puisqu'à présent, cet objet n'émettait plus qu'un son presque discordant.

Lorsqu'il rangea son instrument, elle le remercia d'un signe de tête et poursuivit :


Prochainement, vous pourrez venir grossir nos rangs et découvrir un nouveau mode de vie, le Mercenariat. Votre mission sera d'aider d'aider tout citoyen qui en ferait la demande contre une bourse de kamas. Elle sera aussi de protéger la cité, comme nous l'avions toujours fait et d'animer les contrées du Monde des Douze. Plus de détails seront bientôt indiqués dans les livres de nos locaux.

Je reviendrai, sur cette place pour vous annoncer l'ouverture des recrutements ! Soyez attentifs au son de la mélodie venue du passé qui entrera dans vos maisons vous signalant mon retour.

Avez-vous des questions ? Si oui, je vous engage à les écrire en bas de ce document sur lequel il reste bien assez de place. Vous pouvez également y ajouter un autre parchemin !

Comme encore personne ne se manifesta, elle remercia et salua son auditoire, sauta prestement en bas du tonneau, afficha un nouveau parchemin à la suite du premier. Cette fois, elle avait juste signé de trois lettres "Ena" qui reflétait la trinité de l'âme du Grand Maître Dezhâmes... Puis repartit, avec ses amis, aussi discrètement qu'elle était arrivée.
0
Réactions 5
Score : 32

Génial ! 

0
Score : 269
Enalynne est revenue sur ses pas, dans la foule, elle a cru apercevoir une jeune personne qui avait marqué un réel intérêt pour le Clan. Quelle ne fut sa surprise de la voir écrire un mot en bas de son parchemin. Elle la salua poliment et l'invita à la rejoindre à la permanence
0
Score : 32
A peine quelques secondes après avoir rangé sa plus belle plume, Maywars vit s'approcher une charmante fécatte, d'un pas décidé, arborant un adorable Phénix à ses côtés. Après l'avoir saluée en retour, il accepta avec empressement son invitation et se mis en route vers la permanence.
0
Score : 269
Après ce court entretien des plus intéressants, Enalynne espérait avoir suscité en ce jeune disciple du dieu Sadida, comme une certaine vocation, ou tout au moins, peut-être l'avait-elle inspiré ?

En consultant les livres du Clan, ce jour, dans le hall d'entrée, elle avait constaté qu'il avait signé le registre des visiteurs.

Dans la soirée, elle passa rapidement voir si d'autres avaient écrit, à sa suite, sur le parchemin toujours placardé bien en vue. Il n'en était rien ! Elle se promit de revenir et quitta rapidement la place, son phénix la suivait pas à pas !

 
0
Score : 106
Fidèle a son poste, Kelenbi veillait sur Astrub depuis le haut du toit de la permanence du clan. Il gardait un œil sur les potentiel visiteur, qu'il rejoignait s''ils rentraient dans l'humble bâtisse. 

Cela faisait plusieurs jours que leur Grand Maitre avait ré-ouvert les portes du clan, et nombreux étaient ceux qui avaient répondu à l'appel. Kelenbi veillait à l'affût du moindre nouveau venu.
0
Réagir à ce sujet