En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Compte-rendu ~ Merkator - 24 Juinssidor 648] Machine Nation

Par gigi-de-guilde - ABONNÉ - 30 Décembre 2018 - 23:53:11

24 Juinssidor 648 - 20h31 - Carrefour Nord-Est de Sufokia

C’est à ce carrefour qu’était indiqué le point de rendez-vous, auquel un Steamer accueillit les enquêteurs arrivant peu à peu. Il s’agissait d’un ingénieur qui avait pour mission la construction d’une machine pour l’une de ses clientes. Par l’obligation de résultat, il n’avait dorénavant que quelques jours pour achever sa création. Il était cependant heurté à un problème de taille : l’une des pièces dont il avait besoin lui manquait. Il s’agissait d’un coeur Steamboosté, que l’on pouvait retrouver dans les premiers prototypes de Mécaphor. Ceux-ci avaient cependant été interdits à la vente à cause de problèmes multiples qui étaient inhérents à l’architecture du module. Contre récompense, il demanda aux enquêteurs présents de lui en trouver un.
Plusieurs pistes se révélèrent alors : L’objet étant illégal, peut-être que des contrebandiers pourraient en avoir sous la main. Essayer d’obtenir des informations auprès de la garde quant à la position de marchés noirs était la première piste. Avec un peu de chance, certains marchands auraient pu avoir vendu cette pièce à des particuliers en des temps passés. Récupérer une liste d’adresses était la seconde piste à explorer. Les ingénieurs Steamers étant les plus propices à utiliser ce genre de pièce, c’est vers la bibliothèque, où ces derniers sont supposément passer parfois du temps, que menait la troisième piste.

24 Juinssidor 648 - 20h42 - Place Marchande, Bibliothèque, Entrée du Palais
Une partie des aventuriers ont rencontré un disciple d’Ecaflip sur la place marchande de la cité. Il s’agissait, d’après ses dires, d’un marchand qui restait plus tard que les autres afin d’arrondir ses fins de mois. Les enquêteurs lui demandèrent de but en blanc s’il possédait un coeur Steamboosté. Il leur répondit par la négative, soulignant le fait que l’objet en question était illégal à la vente. Les enquêteurs l’interrogèrent alors afin de savoir s’il ne connaîtrait pas quelqu’un qui en possèderait un. Après quelques échanges, il concéda sur le fait qu’il aurait éventuellement une connaissance qui pourrait satisfaire leur requête, mais il souhaitait obtenir quelque chose en échange d’informations. La paye de leur mission n’étant fournie qu’après succès, les enquêteurs improvisèrent et montrèrent quelques uns de leurs biens personnels les plus précieux - à leurs risques et périls - et lui présentèrent quelques astuces pour obtenir des kamas afin de le convaincre de leur fournir des informations.
Ces aventuriers ont appris qu’il existait un marché noir dans Sufokia dans lequel ils auraient des chances de trouver ce qu’ils cherchent et que le mot de passe pour y accéder sans encombre était “Il n’y a pas de petit profit”. En revanche, ils apprirent également que son emplacement avait changé, la milice ayant découvert son ancienne localisation.

Une seconde partie des aventuriers s’étaient rendus à la milice, où ils y discutèrent avec un garde pour se renseigner sur les dernières nouvelles sur la ville. Celui-ci leur apprit que la garde fait de son mieux pour permettre aux citadins d’être en paix, en démantelant les cartels illégaux qui se forment ici et là. Malgré cela, il arrive parfois que des félons passent entre les mailles du filet, comme en témoignent le vol récent d’une mouette d’alarme au Nord-Est de la cité et le pillage d’une décharge au sud.

La dernière partie des aventuriers s’étaient rendus à la bibliothèque. Ils y rencontrèrent un autre ingénieur Steamer, qui fut présenté sous le nom de Soute. Les enquêteurs lui demandèrent si par hasard, il serait en possession d’un coeur Steamboosté. Jugeant qu’il serait inutile de le cacher, Soute leur expliqua qu’il en avait un en possession, logé dans son vieux Mécaphor. Il s’en était cependant débarrassé dans une décharge il y a quelques temps. Il fut interrogé sur la localisation de la décharge, en vue de récupérer la machine. L’ingénieur leur rétorqua que la machine n’y était plus, puisqu’il était lui-même retourné récemment pour récupérer quelques pièces détachées qui pouvaient lui être utile pour sa prochaine invention.
Les enquêteurs se retrouvèrent ensuite auprès du commanditaire, pour faire la synthèse des informations récoltées.

24 Juinssidor 648 - 20h59 - Marché noir

Les enquêteurs mirent en commun leurs découvertes et les exposèrent à leur commanditaire. Ils en déduisirent qu’il y avait de fortes chances que les individus qui tenaient le marché noir revendaient ce qui avait été dévalisé dans la décharge il y a peu et que sa localisation actuelle devait coïncider avec la localisation de la mouette disparue, c’est-à-dire au Nord-Est de la cité. Sous l’approbation de l’ingénieur, c’est donc dans cette zone qu’ils effectué leurs recherches, qui se sont avérées fructueuses. C’est à l’entrée d’un couloir sombre qu’ils rencontrèrent un vigile, qui semblait garder l’entrée du marché.

A la demande d’un mot de passe, la plupart des enquêteurs décidèrent de forcer le passage pour pénétrer dans le couloir suivant. L’un d’entre eux fit tout de même l’effort d’annoncer ce que l’Ecaflip de la place marchande leur avait énoncé, puis passa à son tour en expliquant que les énergumènes le précédant l’accompagnait. Le vigile avait tout de même eu un doute, aussi décida-t-il de rentrer également dans le couloir, pour surveiller ce beau monde.
Il y avait effectivement des trafiquants dans la pièce, et une négociation était justement en cours entre l’un deux et une Sufokienne. L’objet de la transaction était inconnu, mais il s’agissait très probablement de quelque chose de rare et interdit, au vu du prix qui se fit annoncer par le receleur.
Les enquêteurs regardèrent certains des produits, puis se dirigèrent ultimement vers le couloir suivant, où ils y découvrirent un vieux Mécaphor. Il s’agissait probablement de celui que possédait l’ingénieur dénommé Soute, car celui-ci laissait apparaître en son centre la pièce convoitée. Une mouette y était également attachée, le bec cloué par un rivet de la machine. L’ingénieur n’avait pas envie de négocier le coeur à un prix exhorbitant. La décision fut alors de dérober l’engin dans son intégralité, puisqu’il était impossible de démonter celle-ci pour en déloger le coeur sans se faire remarquer à cause de la résonance des murs. Les enquêteurs firent alors diversion en s’amassant devant chacun d’entre eux et en discutant, afin de couvrir la vue du Mécaphor de leurs corps et le son de celui-ci de leurs voix. Ils sortirent alors jusqu’à la surface de la cité.

Cependant, les contrebandiers n’étaient pas dupes. Ils se rendirent rapidement compte que quelque chose n’était pas clair, et qu’ils avaient été volés. Cela se solda par un affrontement en surface, remporté par les enquêteurs qui mirent en déroute leurs poursuivants. Celui-ci avait cependant fait du bruit et le palais n’était pas loin. Les quelques receleurs refoulés étaient certainement partis chercher du renfort et un ou plusieurs gardes allaient probablement arriver pour faire un état des lieux.

24 Juinssidor 648 - 21h18 - Auberge Palazzo

L’ingénieur décida alors de se réfugier dans une auberge à proximité. Celle-ci était tenue par une jeune femme dénommée Francesca Palazzo. Le commanditaire lui demanda l’autorisation de lui emprunter un véhicule sous-marin pour partir, ainsi que de payer à sa place les enquêteurs en expliquant la situation actuelle. Elle accepta, car la discussion révéla qu’elle était la cliente de l’ingénieur et qu’il était dans son intérêt que celle-ci soit prête au plus vite, prétextant en avoir besoin pour chercher de nouveaux types de poissons à cuisiner provenant du fond des océans.

Les enquêteurs furent récompensés par un souhait “raisonnable, monnayable ou questionnable” de leur choix suite à la fuite de l’ingénieur.

Remerciements
L’organisation, composée de :
Tae, scénariste de l’événement, ayant joué les rôles de l’ingénieur Sufokien, commanditaire de la mission, du Marchand louche de la place Nord, de la Cliente du marché noir ainsi que celui de Francesca Palazzo, mystérieuse aubergiste;
Fareoh, assistant à la réalisation, ayant joué les rôles du Garde Sufokien posté devant le palais, ainsi que celui du Mecaphor, machine convoitée par le commanditaire;
Fip et Psikos, assistants à la réalisation et venus du serveur Nidas, ayant joué les rôles des contrebandiers du marché noir : Contrebandier-Michel, Contrebandier-Jackie et Contrebandier-Eric;
Soute, assistant à la réalisation et venu du serveur Ush, ayant joué son propre rôle à la bibliothèque ainsi que celui du Contrebandier-Louis au marché noir.

Remercie l’intégralité des joueurs ayant participé à l'événement !

Informations techniques 
Début de l'événement: 20h31
Fin de l'événement: 21h34
Durée : 1h03
Nombre de participants: 13
Contact Ankabox: gigi-de-guilde

Bonus : Le saviez-vous ?
  • Il était possible de trouver dans Sufokia le repaire du commanditaire Sufokien en suivant les indications de Francesca Palazzo à la fin de l’événement.
  • Deux assistants ont dû se désister moins de 48 heures avant le début annoncé de l’événement, à cause de contraintes personnelles.
  • Le nom Palazzo a déjà été évoqué par le personnage Tae dans l’histoire qu’elle a racontée lors de l’événement “Le Cercle Mortael”.
  • Le commanditaire Sufokien est l’inventeur de la machine qui a été détruite lors de l’événement “Le magicien Hauz”.
  • De nombreux malfrats pillent les fonds marins de Sufokia en dépit des ordres donnés par le Conseil de la mer. Les contrebandiers rencontrés étaient en faible nombre car leurs camarades effectuaient cette activité.
  • Comme révélé par les joueurs, le personnage “Tae” est désignée comme “la protégée” de Francesca Palazzo. Un écrit contenant certains détails de leur relation a été accessible lors de l’événement “L’assassin tourne sa veste”, prélude à l’événement “Le silence est d’Hauz”, sur le serveur Menalt.
  • Il est impossible de monter sur un montilier en ayant une transformation. En revanche, subir une transformation en étant déjà sur un montilier conserve ce dernier. C’est cette technique qui a été utilisée pour poser une mouette de garde sur le Mécaphor.
1 0
Réagir à ce sujet