En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

La Horde du Contrevent se met en route

Par Reglar - ANCIEN ABONNÉ - 01 Avril 2019 - 05:15:44

Ce 31 martalo 649, j’ai organisé une quête pour fêter les 11 ans de ma guilde : La Horde du Contrevent. Voici donc le récit de ce qu’il s’est passé.
Ce sujet s’adresse principalement aux membres qui ont raté tout ou partie de l’évènement, mais aussi à tous les curieux qui aiment lire ce genre de choses wink
L’histoire est insipirée du roman La Horde du Contrevent, mais arrangé pour l’ambiance Dofus. Je n’ai pas copié l’intégralité de nos échanges, donc j’utiliserai le script que j’avais écrit pour compléter.

15h00

Une tempête d’origine magique semble s’être levée, menaçant l’entiereté du continent d’Amakna.

« Au passage d’un zaap, vous discernez les mots « Tempête … Brakmar ... chabrulé ».

Les joueurs se dirigent très vite vers la taverne du Chabrulé, sauf Murderness qui a déjà réussi à se perdre. Il retrouve rapidement le chemin de la taverne grâce aux autres.

Ici, ils rencontrèrent…

 


Alkou-Lic les brief sur le problème :

Tiens ! Vla d’la visite ! C’est rare d’voir d’autres d’gens qu’les habitués. J’magine que vous v’nez pour ce qui s’passe dehors? Les rumeurs vont ‘si vite que ce fichu vent à c’que j’vois !
Bon, voilà le topo : Un vieux tout pourri est passé par là ya une coupe de jours, il parlait d’un vent magique blablabla… Bon, comme tous les vieux on l’a laissé délirer dans son coin, et il est parti en gueulant qu’il allait tout arrêter.
Mais vla qu’aujourd’hui ce fichu vent se lève, alors avec les copains on s’est dit que c’vieux était p’être pas si sénile que ça…
D’après c’qu’on a compris, il est parti presque à poil vers le nord de la ville… Ah les vieux…Bref, je pense que vous p’vez le retrouver. Il a l’air d’en savoir beaucoup au sujet de tout c’barda. Mais avant tout…!

*se lève en titubant un peu, vous devinez une forte odeur d’alcool*

Il va falloir former une armée !
Vous allez de voir coopérer si vous voulez le retrouver.
Compris ? CO-O-PE-RER
Vous devriez commencer par aller où on l’a vu en dernier, donc… ?


Wokyne : Au nord de la ville

EXACTEMENT ! Bonne route, pour ma part je dois… commander une autre choppe.
---------------------------------------------
Les joueurs se sont répartis pour chercher un informateur au nord de Brakmar, et sont tombés sur Illmate près de la porte nord.
Illmate : Bonjour ? Qu’est-ce que vous voulez ?

*Le groupe demande si il n’aurait pas vu un vieux passer.*

Ah oui, le vieux nudiste…
*frissonne*
Oui je l’ai aperçu… hélas… J’ai vomi dans un coin et quand je me suis relevé il a disparu.
Mais j’ai trouvé cette note par terre pas très loin tout à l’heure, si vous tenez tant à le retrouver, prenez la…
(cliquez pour voir en plus grand)
---------------------------------------------
 Après avoir déambulé un moment dans les landes de Sidimote, ils parviennent finalement en haut de la Tour de Gisgoul, où réside Guy-Tarde.
Guy-Tarde : Tiens, de la visite. Vous êtes les livreurs que j’attendais ? Pas trop tôt, j’ai besoin d’une jeune sadidette à sacrifier pour finir mon rituel, où est-elle ?

Takpas : c'est trop stylé ici ^^

Guy-Tarde : Si vous n'êtes pas là pour ma livraison, que faites vous?

Aorix-sama : yooouhou c'est moi la sadi
Wokyne : Ah nous cherchons un vieux
Aorix-sama : qui connait l'histoire du vent magique
Wokyne : Il déambuler en parlant d'un vent magique

Guy-Tarde : Ah oui ce vieux ! On s’est payé une bonne tranche l’autre soir, je l’ai ramené ici pour l’after. Il m’a posé des questions étranges et est reparti.

Wokyne : Quelles questions ?

Guy-Tarde : Haha vous voulez savoir hein ? Très bien, on va jouer ensemble ! Je vous soumets une petite énigme, et si vous trouvez la réponse je vous laisse repartir en vie.

Aorix-sama : avec joie

Guy-Tarde : Très bien, écoutez attentivement
Mon premier peut être des champs, des villes, d'incarnam ou doré
Mon second est commun à toutes les runes de transcendance
Mon troisième constitue la majorité du Dragon Cochon et permet aux mansots de résister au froid
Mon quatrième est présent en Incarnam comme en Externam
Mon tout n’est pas si loin que ça de nous.

Aorix-sama : c'est quoi l'externam ?

Guy-Tarde : Là où je veux vous envoyer !
Une fois que je vous aurais égorgé
*affute son couteau*

Wokyne : On se concerte et on vous donne notre réponse biggrin
Takpas compte ses doigts
Takpas se trompe
Aorix-sama pense a une ile en forme de baleine
Wokyne tente de mettre bout à bout des mots mais ne trouve pas de sens
Aorix-sama : pain pata graisse nam
[...]
Murderness : On attends un dernier arrivant et on donne notre réponse

Guy-Tarde : Faites donc...
*essui le sang restant du dernier sacrifice de ses vêtements*
ça tâche les iops

Murderness : Les sacri aussi

Guy-Tarde : Mais eux c'est naturel

Aorix-sama : les osa c'est pire
ca colle

Guy-Tarde : J'aurais aimé être un disciple osamodas : toutes ces invocations à sacrifier toute la journée…
Mais je suis allergique aux tofus.

Murderness : Ah comme ma nièce
Notre réponse est alors
Pentagramme

Guy-Tarde : Bien… J’avoue être un peu déçu, vous ne me laisserez pas vous sacrifier à la gloire de Rushu ? Juste un petit peu ?

Murderness : Non sans façons
Takpas : je l'aime bien rushu moi ^^

Guy-Tarde : Laissez-moi une minute, je vais vous montrer où est parti votre vieux.

Murderness : Merci beaucoup mon très cher


C’est donc après 15min de réflexion qu’ils trouvent la réponse (pain-ta-gras-âme), Guy-Tarde leur indique le donjon de Nelween.
Après un combat difficile, les joueurs trouvent une note près du cadavre de Nelween :
(cliquez pour voir en plus grand)

---------------------------------------------
Quelques temps plus tard, la fine équipe arrive au passage entre la route 666 et le village des éleveurs, ils croisent…

Jeanne-Emar : Hey vous ! Z’auriez pas un ou deux kamas pour moi s’il vous plaît ? Je dois prendre la route, mais les péages sont chers…

*Elle reçoit un don de 2 kamas.*

Merci beaucoup !

Et bien sûr les habitants de CE VILLAGE DE PLOUCS QUI VIVENT DANS LA BOUSE DE DRAGODINDE N’ONT PAS UN ROND !!!
Pardon… Je viens du village d’à côté et j’en ai eu marre de vivre dans ces conditions déplorables, alors j’ai craqué et je me suis enfuie, je vais dans une grande ville.


*se retourne*

ALORS BOBBY ??! COMMENT TU VAS FAIRE SANS MOI ESPÈCE DE DÉGÉNÉRÉ CONSANGUIN, VA REJOINDRE TES DRAGODINDES D’AMOUR ET LAISSE-MOI TRANQUILLE !!!
Bon… Je vous remercie et…. Désolée… Vous êtes sûrs de vouloir aller là bas ? Vous cherchez quelqu’un en particulier ?


*La horde demande à nouveau si elle n’aurait pas vu passer un vieux.*

Hmmm… Ça ne me dit rien, vous devriez demander à Cra-Paut, la seule personne qui ait eu la présence d’esprit d’habiter dans un bâtiment solide près de mon village.

*Quelqu’un demande où est son village.*

Juste derrière moi, le village des éleveurs !
Bonne route !


Ils finissent par trouver ce fameux Cra-paut aux côtés de Gre-Nouille au sud-ouest de la zone :
Cra-Paut : Bienvenue étrangers, que pouvons nous faire pour vous ?

Murderness : Auriez-vous des renseignements ?

Wokyne : Bonjour, nous cherchons un vieux monsieur qui parle de vent magique

Cra-Paut : Ah oui…
*se retient de vomir*
Je l’ai vu passer, et j’ai trouvé cette note plus loin à l’est, vous la voulez ?

Aorix-sama : oui

Cra-Paut : Tenez, bonne route et… bonne chance.

Wokyne : Merci bien
(cliquez pour voir en plus grand)

 ---------------------------------------------
 Après avoir pas mal voyagé et résolu une petite énigme supplémentaire, les joueurs sont arrivés sur la carte secrète de l’atelier des cordonniers du village d’Amakna, ils y rencontrent…
 
Aorix-sama : bonjour on cherche un vieux qui connait le vnet magique

Te-Jerrka : Euh… Bonjour…
*cache rapidement quelque chose dans sa poche*
Vous êtes de la milice c’est ça ? C’est pas ce que vous croyez, c’est juste pour ma consommation personnelle !

Murderness : Halte là
Qideod : Controle de papiers
Aorix-sama : coup de tazer

Te-Jerrka : Vous voulez quelque chose?

Aorix-sama : savoir ou est le vieux
Wokyne : Nous ne sommes pas de la milice nous cherchons un vieux monsieur qui parle d'un vent magique

Te-Jerrka : ouf
Ne parlez pas si fort, ma femme risque d’entendre !
Bien, nous étions tous les deux dans… un établissement respectable de détente après une dure journée de labeur.
Vu vos têtes, vous devriez aller y faire un tour, ça vous détendrait, et profitez-en pour vous laver aussi. Si vous le cherchez, vous devriez aller vous renseigner directement là-bas.
J’étais… plutôt occupé à autre chose et je n’ai pas vraiment prêté attention à ce qu’il disait.
Vous trouverez ce petit commerce près de la prison sur les quais d’Amakna, vous ne pourrez pas le manquer, le bâtiment est tout sauf discret.
Allez ! Filez avant que ma femme s’aperçoive de votre présence !


Ils sont rapidement arrivés dans la maison rose du port d’Amakna, où ils rencontrent quelqu’un qui s’en dit le propriétaire :
 
Branlouis : Bienvenue dans la faaaaaaabuleuse maison des pures plaisirs. Celle du grand BRANLOUIS ! Ici, toutes les jouissances sont à votre disposition ! Voulez-vous réserver de la compagnie?
J'ai de tout à vous proposer, pour assouvir vos passions les plus simples ou encore les plus...inavouables.

Wokyne : Possible pour 7 ?

Branlouis : Bien sûr
Vous là ! J'ai bien l'impression que votre fétiche ce sont les bworkettes dominatrices ou encore peut-être de belles eniripsas aux doigts de fée? Ça tombe bien ! J'ai exactement ce qu'il vous faut !
*Sort un catalogue et vous montre ses plus belles œuvres d'art.*

Qideod : Un Enu plein de flatulences ?
Lympirise : j'aime la barbe :$
Benenice : des athlètes ?

Branlouis : J'ai de ça aussi
Vous êtes difficiles
Alors, que voulez vous?

Qideod : Un Enu plein de flatulences ?
Aorix-sama : un vieux nudiste

Branlouis : Ah oui je vois de qui vous parlez, il faut dire que c’est un client régulier : il fait à lui seul 90 % de notre chiffre d’affaire. Les 10 % restants étant répartis entre tous les habitants d’Amakna et la garde royale qui vient souvent ici.
Tiens ! Il n'est pas venu depuis quelques jours. C'est inhabituel. Vous me rendriez service en le retrouvant. N'oubliez pas de me le retourner ha ha ha.

Wokyne : Une idée d'ou il peut etre ?
Murderness : Vous ne sauriez pas ou il est parti ?

Branlouis : Hmm pas vraiment, mais je peux vous raconter se dernière soirée

Aorix-sama : allez y

Branlouis : Je vais vous raconter tout ce qu'il s'est passé au cas ou un détail puisse vous aiguiller.
Nous avions organisé une soirée en compagnie de nos meilleurs clients. En plus d'eux deux, il y avait une quinzaines d'hôtes et d'hôtesses.
Il se... divertissaient quand d'un coup celui que vous recherchez s'est levé et a commencé à crier des choses à propos d'une mission cruciale, de tempête, de tuer un scorpion géant, de Dofus, etc...
Il n'a même pas pris le temps de finir sa gâterie, qu'il est parti en courant, en direction de la prison. Il a beau y avoir sa place, je ne sais point pourquoi il y est allé.
Je ne sais pas s'il y a pris un bateau ou s'il s'est enfermé dans les geôles de la milice pour se finir en solitaire.
Voilà ! C'est tout ce que je sais ! Si vous n'avez plus de question à me poser... je me dois de changer les draps, remplir les bouteilles de lubrifiant et faire un peu de place pour les accessoires de mes clients de ce soir.

Wokyne : Merci à vous nous prenons congés

Branlouis : Et j'ai de la place pour un groupe de 7 dans... disons 3 semaines
N'hésitez pas à revenir !


La Horde livrée à elle-même s’est dirigée dans une relative incertitude vers le donjon des mastodontes compte tenu des maigres indices laissés par Branlouis. Et… ils avaient raison ! Un certain Talweg regardait leur combat contre la bête…
Talweg-Arcippe : Oh, je regardais votre combat, c’était impressionnant ! Vous avez eu plus de chance que le dernier qui l’a tenté.
Aorix-sama : bonjour

Qideod : On cherche un vieux péteux

Talweg-Arcippe : Le pauvre vieux s’est fait dévorer vivant en hurlant quelque chose comme « SCEAU D’EAU ». En même temps c’était un vieux tout pourri à poil, fallait pas s’attendre à grand-chose. Vous le connaissiez ?

Wokyne : Il a crié sodo ?

Talweg-Arcippe : Quelque chose comme ça oui
Les créatures ont recraché un string panthère et un bout de papier, j’imagine que ce dernier pourra vous être utile, tenez.

Wokyne : Nous le recherchions

Aorix-sama : il n'a pas laissé de lettre ?
(cliquez pour voir en plus grand)

---------------------------------------------


Cette dernière lettre leur fit prendre le chemin du nord de Saharach, tous craignaient de devoir affronter Tal Kasha pour retrouver la source du danger. Heureusement (ou malheureusement) pour eux, ils rencontrèrent Aoi l’huppermage près d’une ancienne statue dans la Cité Oubliée.
Wokyne : Bien le bonjour

Aoi : Humph, je suis découverte… Si vous voulez m’arrêter, tentez de me vaincre. Choisissez deux champions pour m’affronter et voyons si vous pouvez résister à ma puissance malgré l’avantage numérique.
Personne? Vous avez trop peur?

Murderness : Oh que si
On se concerte
Wokyne : Trop de personne veulent vous combattre


S’engage alors le combat final, opposant les deux sacrieurs de la horde Benenice et Aorix-Sama à l’huppermage Aoi ! Voilà le lien de la vidéo du combat.

Ce fut une victoire écrasante, il est l’heure des explications…

Aoi : Argh, c’est impossible, vous n’auriez jamais dû pouvoir me battre, j’ai réuni les six Dofus !
Très bien, je cesse mon attaque sur le monde pour l’instant.

Wokyne : Le pouvoir de l'amitié est plus fort

Aoi : Vous voilà chez mes ancêtres, trahis par les dieux qui ne les ont jamais reconnus que comme des animaux. Notre lignée est presque éteinte, et nos connaissances magiques se perdent avec les générations.
Après la localisation du sixième Dofus, j’ai tout mis en œuvre pour le récupérer, afin d’obtenir assez de puissance pour me, pour NOUS venger.
Une fois obtenu, j’aurais dû pouvoir finir mon attaque et ravager Amakna, ainsi les dieux auraient été obligés d’agir et de me reconnaître comme des leurs afin que tous les Huppermages du monde puissent eux-aussi avoir leur Déesse.
Par votre obstination, vous privez donc toute une population d’espoir, j’espère que vous mesurez la gravité de vos actes.

Lympirise : mais c'est bien aussi les tas de cailloux <3

Aoi : Adieu… Je reviendrai.


Le vent a rapidement cessé de se déchaîner, et les aventuriers victorieux durent choisir entre une Attitude Elémentaire et un Costume Saharachien Antique chacun.
 
3 0
Réagir à ce sujet