En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Score : 2392

Dictionnaire (rôliste) des idées reçues

Par -Sorrow- - ANCIEN ABONNÉ - 17 Juillet 2017 - 16:41:49

Attention : à la manière de Flaubert, le talent d’écriture en moins, voici le dictionnaire des idées reçues qu’un aventurier pourrait être amené à écrire. Il est évident que ces pages sont emplies d’une grande mauvaise foi et de certaines private joke que tous ne saisiront pas. Aussi, prenez une petite dose de second degré avant de passer à la suite, ça peut toujours servir. Bonne lecture, et n’hésitez pas à proposer d’autres définitions dans les commentaires !

AILES EN BOIS : Les regretter amèrement.

ASTRUB : Quartier général. Y acheter une maison mais éviter le zaap.

AU COEUR DE LA BRUME : Ne jamais désespérer de voir un jour la suite.

AVENTURE : Toujours les exagérer. Par exemple, faire passer une balade dans les champs pour une véritable épopée.

BIENTÔT : Période de temps aléatoirement comprise entre trois heures et sept ans.

BIÈRE : Tonner contre la hausse de son prix, mais ne pas en baisser sa consommation.

BUBULLE : Plat de gourmet. Attention à la Iop rose qui le garde.

BÛCHER : Seule méthode efficace pour faire taire un opposant et se réchauffer en même temps. A éviter l’été.

BWORK : Toujours trop nombreux, travailler à réduire le nombre autant que possible.

DIEU/DÉESSE : Papa / Maman. Ont vraiment beaucoup d’enfants.

DIMENSION : Mention.

DIVAGUE : Vague.

DIVERGE : Non.

DOFUS : Les chercher, même si tout le monde en a déjà un.

ESCALIER : Certains sont impossibles à gravir (cf. Maelstrom).

FAUX RHUM : Toujours moins bon que le vrai.

FAVORIS DE SHARIVA : Hommes ou femmes à capuche qui apparaissent parfois pour changer les Douziens en cochon ou en sanglier. Les critiquer abondamment, mais apprécier leur aide lorsqu’elle advient.

GLANDOUILLE : La pratiquer intensément, à un zaap ou un quartier général. Synonyme de méditation et de tranquillité de l’esprit. Malheureusement, ne rapporte pas de kamas.

IMMORTALITÉ : Longue, surtout vers la fin.

KAMA : Un ou un million pèsent le même poids. Les accumuler.

KERUBIM : Ecaflip vantard et squatteur de havre-sac. L’ignorer.

KOLIZEUM : Plus grande mine de sel du monde des Douze. S’en plaindre, surtout lorsque l’on prie Osamodas et que l’on et défait une fois sur trente. Pour autant, continuer de s’y rendre. S’inscrire, frapper, perdre, rager, répéter.

LANCEURS D’EFFET MAGIQUE : Artefacts de la nuit des temps. Destinés à illuminer les journées mais décore surtout les placards et les fonds de coffre « au cas où ».

LHAMBADDA : Ancienne maison des mercenaires, à jamais dans nos cœurs.

MAELSTROM : Salles de torture mentale, accessible, mais pas tout à fait.

MAGIE : Excuse universelle à toutes les situations paradoxales, anormales, ou paranormales. L’invoquer en toute occasion.

MERCENAIRE : Sériane, quoi qu’on en dise. Regretter leur disparition, en oubliant volontairement l’existence de certains clans résistants.

MERYDES : Dieux aigris. Faire semblant de les honorer pour percevoir la récompense.

MORT : Ne tue pas vraiment. Ne pas la craindre et remercier le phénix.

OGRINE : Chirurgien esthétique de renom, mais onéreux.

ORPHELIN : Population majoritaire dans le Monde des Douze.

PARENTS : Souvent morts, malgré la définition donnée de la mort plus haut. Dans ce cas, vouloir les venger. Dans le cas contraire, ce sont des Dieux du Panthéon : les détester au plus haut point, mais apprécier les pouvoirs qu’ils confèrent.

PATATES : Sacrées, les vénérer, sans oublier de les éplucher.

PLANCHE : La vingt-troisième porte malheur.

ROSE : Couleur, preuve évidente d’un manque de goût de son porteur.

SADEUR : Légende urbaine, représentant d’un clan pas forcément tumultueux auprès d’un Conseil qui l’est encore moins. Certains n’y ont pas leur place, les conspuer à chaque occasion.

SHARIVATON : Personne ne sait à quoi il sert, mais tout le monde en veut.

SHUKRUTE : Rien n’a de rapport avec elle.

SEL : Son cours est en chute libre depuis l’ouverture du Kolizeum. Ne pas investir.

SOUCHE : Ne repousse pas.

TICKET DORÉ : Ouvre le passage vers le volcan.

TRAQUE : Les regretter. Demander sans cesse leur retour.

TROOLL : Baveux. Aiment vous regarder souffrir en se nourrissant de pop-corn et en sirotant vos larmes. Ne pas nourrir.

TUMULTE : Synonyme de délinquance, mais qui évite le passage par la prison. Bon plan.

VALET : S’il est noir, le fuir, où il vous détroussera. Nier toute pensée raciste à la lecture de cette définition.

VAMPIRE : Sombre. S’en revendiquer, mais ne pas craindre le soleil pour autant.

WAHN : Egocentrique. N’a pas pu s’empêcher d’écrire une définition à son nom dans ce dictionnaire. Heureusement, est mort à l’heure qu’il est.

ZAAP : Se demander où finissent les kamas que l’on perd en les traversant.

15 0
Réactions 1
Score : 141
ATOUT : Ne sert à rien. Frimer tout de même en cas de possession.

BLOG : Se dit d'un faux rhum qui a mal tourné. Exemple : J'avais un faux rhum, mais il a mal tourné. Je crois qu'il m'a fait une mauvaise blog.

CENSURE : Activité grisante, pratiquer sans vergogne.

DIVORCE : Coûte 50 000 kamas. Bon investissement.

DONJON : Nécessite toujours une clé, même pour les grottes. A donner à une personne totalement inconnue qui la jettera par la suite sans même l'insérer dans une serrure.

ECUREUIL : Délicieux repas. Servir chaud.

ELIOTROPES : Erreurs de la nature. Présents sans qu'on sache quoi en faire. Hausser les épaules.

ENTREPÔT : Permet de réunir environ 30 000 planches en serrant dans les coins. Bien l'organiser.

FECAS : Bergers. Ne pas s'en soucier.

FOIRE DU TROOLL : Haut lieu de franche rigolade. Regretter la roulette et les courses de larve.

HUPPERMAGES : Victimes de la mode, au premier sens du terme.

IOPS : Toujours stupides, sauf en face de vous. Susceptibles. Ne pas froisser.

KALIPTUS : Ne pas en abuser.

KANOJEDO : Cabine d'essayage. Toujours s'y montrer à son avantage.

LETTRE DES SADEURS : Lecture semestrielle qui revient tous les ans. Se référer également à l'ex-mensuel « La semaine d'Astrub ».

LICHEN : Nous n'avons pas encore établi de définition pour ce terme, bien que nous y pensions sérieusement. Cependant, elle ne figure pas dans nos priorités à court et à moyen terme.

MAISON : Tiennent à plusieurs en un même endroit. Très compactes

MAGE-JAURDOM : POURQUOI T'AS FAIT ÇA, MEC ? JE T'AIMAIS MOI !

MALMA-JESTE : Diabolique personnage qui dessine des petits coeurs sur son journal. Ne pas froisser, ou s'arranger avec sa sœur.

MANIE-JANCE : Beaucoup plus sympathique que sa frangine. Et plus jolie aussi.

MENDIER : Désormais interdit. Regretter amèrement ce bon vieux temps.

MIROIR : Réfléchit, lui.

MISE EN PAGE : Calvaire des temps modernes. La refaire 6 fois, pester, puis se dire que ça ira bien comme ça.

 OFFRE EN OR : Toujours sans arnaque, sauf pour 100% d'entre elles.

OGRINE : Moyen de paiement agrée pour toute chirurgie esthétique. Permet de changer de sexe, de nom, de couleur, de Dieu, mais pas de belle-mère. Les aimer.

PRAESIDIUM : Ancienne fabrique de couteaux. Fermée.

POURQUOI : Parce que.

PUITS : Se remplit tout seul. Se vide d'un seul coup. Très pratique.

PYTHAGORE : « Dans un triangle rectangle, le carré de la longueur de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés. » Proverbe oublié.

QUARTIER GENERAL : Expression politiquement correcte pour dire « zone de sieste ». S'y planter.

REFONTE : Arrive toujours au printemps, mais jamais le prochain.

SLIP : Accessoire obligatoire pour toutes les soirées, les journées et les nuits. Toujours en avoir trois de rechange, tricotés main.

SRAM : S'interroger sur les méthodes de reproduction des individus mâles.

VARIANTE : Cadeau des dieux pour être certains que plus personne ne comprenne rien.

VOILE : Supposée frontière imaginaire et infranchissable, mais franchie tout de même. S'en affranchir.
15 0
Réagir à ce sujet