En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 

[Duo] Les Liaisons dangereuses

Par #[Mage-Jaurdom] - MAÎTRE DU JEU - 02 Octobre 2017 - 17:50:59

Malvadar,

Merci pour cette soirée au Château, ta discrète présence d'archiviste ajoute comme toujours un peu de piment à nos dîners. Littéralement cette fois : j'aurais été dans de beaux draps si j'avais servi cette sauce à Allister.

Mais je ne t'écris pas dans l'objectif de te remercier, ni de me venger (cette lettre s'auto-détruira quand tu l'auras lue, attention à ta barbe). Nous traversons une époque mouvementée. L'ombre rafraîchissante qui entourait le Maelström a laissé sa place au feu des projecteurs, exposant notre havre de paix, nos protégés et nos pouvoirs à la convoitise du monde. Et aujourd'hui, un autoproclamé Cœur du Tumulte vient se dresser pour remettre en question l'un de nos secrets les mieux gardés. Qui sait ce qu'ils ont appris exactement, et comment... Egalement, je m'inquiète de voir le Maelström se vider de ses Favoris. Que penses-tu de tout ça ?

Au plaisir,
Mage

Réactions 3

Mon ami,

Il m’a fait plaisir de te recevoir : aucune occasion n’est mauvaise pour déverser un peu de chaos dans l’ordre toujours trop tenace de notre quotidien.

Tu n’ignores sûrement pas mon mépris pour le présent cours des événements. Encore aujourd’hui je n’accepte pas que les aventuriers puissent saccager Son sanctuaire sans raison ni mérite. Le Tumulte se construit et se galvanise ; je n’apprécie guère qu’il soit parodié par des excursions profanes comme celles qui amusent nos jeunes camarades. À ce titre, ne crains rien en matière de sa désertion : sa valeur devient simplement différente, et pour toute l’intimité que nous allons perdre, sa facette ludique pour la plèbe grandira. Je sais quel paradoxe m’anime quand je convoite encore la tranquillité que m’offrait jadis le Maelström ; tu me comprends.

Quant au Cœur du Tumulte, qu’en dire ? Ma surprise est semblable à la tienne au sujet des informations très privées qui se trouvent entre leurs mains. Les invités n’étaient plus très nombreux à cette occasion précieuse, nous devrions réfléchir de ce côté-là et déterminer quels joyeux lurons parmi les mieux informés croient nous jouer à présent ce mauvais tour.
J’ai trop sacrifié, Mage ; nos concessions furent suffisamment nombreuses. Nul autre n’ira au Belvédère.

Prends soin de toi,
Malvadar.

Très vieille branche,

Je t'écris depuis le sommet de la Tour de Gisgoul, où j'ai passé ces derniers jours à observer les Landes de Sidimote et à animer les soirées privées de quelques notables locaux. C'est l'un de mes confrères, serviteur de Gisgoul à la carrière étonnamment longue, qui m'a alerté. Je pensais être au courant de tous nos arrangements avec nos principaux fournisseurs du moment, la famille Ouille. Les spores de la Caverne de Fungus pour les hallucinations de Mal, les traités d'astronomie pour Malma et Manie (elles restent très mystérieuses là-dessus). Mais au fil de mon enquête, j'ai découvert d'autres commandes qui ne figurent dans aucun registre du Maelström. Tu as eu raison de t'inquiéter pour les 666 litres de sang de goules : si Morre et Miti t'ont dit qu'ils étaient pour mon Laboratoire, ils t'ont menti, ou on leur a menti. Bien sûr, chacun est libre de ses agissements. Mais pourquoi nous cacher 666 litres de sang, des goules vivantes, des explosifs, des potions, du poison, des "herbes" médicinales, et que sais-je encore ? Mal m'a raconté quelque chose à propos d'un lapino trop mignon qu'elle veut à tout prix teindre tout en rose (rien à en tirer, tu la connais... enfin, c'est pour ça qu'on l'aime). Malma m'a répondu qu'elle ne faisait qu'accompagner, Morre et Manie m'ont écrit qu'ils cherchaient seulement un peu de divertissement sans se préoccuper du but de chaque commande. Quelqu'un les manipulerait ? Je rejoins ton envie de 
déterminer au plus vite l'existence et l'identité de ce "joyeux luron"...

Finalement, je suis passé voir la Compagnie de Krisegis. J'ai eu le plaisir d'y trouver Nilacina (tumultueuse) et de rencontrer Lymlena (adorable). Mais surtout, j'ai eu la surprise d'apprendre que Rosal, Protecteur de maisial, avait prêté son aide au Coeur du Tumulte. Avec les informations qu'il sait déjà et ce qu'il pourrait découvrir, la suite promet d'être explosive...

Mes hommages,
Mage

Ami dantegoulesque,

Ces derniers mois, j'ai poussé à son maximum mon utilisation des ressources phénoménales qu'offre le Château d'Amakna. Les informateurs, les rapports de gardes, les ordres de missions. Les nobles, les riches, les influents. Là et ailleurs, ceux qui me servent, ceux qui me sont redevables, ceux qui m'aiment se sont mis en mouvement.

Tu comprends pourquoi je n'ai pas impliqué les Favoris. À risques élevés, récompenses élevées. Mais je ne partage pas les risques. Mes majordomes te feront parvenir les documents que j'ai pu archiver ces derniers mois. Je ne peux te faire parvenir ceux de la dernière semaine. Ils sont au lieu de notre première rencontre, et bien trop de gardes y patrouillent à ma recherche.

J'ai également envoyé une lettre à Mal et Morre. N'entreprenez rien. Vous êtes des variables trop puissantes pour entrer dans un système d'équations. Si Morre le veut bien, il sera avec Mu (j'espère qu'ils ne profiteront pas de mon absence pour voler un village entier). Mal occupera Maux et March avec la fosse des lapinos, et Mada travaille à sa bédéthèque cette après-midi. Pour ce qui est de Malma et Manie, pourras-tu leur dire que je leur ai obtenu des accès à la tour d'astronomie de Bonta ? Ca devrait les tenir occupées même en plein jour.

Si tu le peux, sauve le serviteur qui s'est fait attraper dans ma planque. Dis-lui qu'il est pardonné, toujours et entièrement pardonné.

Mes dommages,
Mage

Réagir à ce sujet