En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Score : 291

[ Rp Solo ] Dofus Quest - l'enfant de lumière

Par LiLGseven - ABONNÉ - 01 Août 2018 - 23:08:38
PROLOGUE
    Le monde des XII fut engendré par trois dragons divins,  Hélioboros le Dragon du Feu Blanc, Ouronigride le Dragon du Feu Noir et Spiritia. Enfant du Dieu Osamodas, ils créèrent une masse d'énergie qui donnera naissance à la terre des dragons tel que nous la connaissons. De cette puissance naquit dix autres dragons. D'abord trois Dragons Blancs guidés par l'énergie de Hélioboros : Dardondakal le Sage, le dragon qui engendrera le Dofus Ivoire. Croulaklakoss et Gresgaoulian. Puis trois Dragons Noirs attisés par le pouvoir de Ouronigride : Grougalorasalar le Fuligineux, dragon qui mettra au monde le Dofus Ebène. Gargoylone puis celui dont on tait le nom, qui réalisera un pacte avec Djaul pour prendre le contrôle d'un jeune guerrier du nom de Lukryh pour devenir Hyrkul le Tendancieux. Et enfin, l'énergie de Spiritia formera les quatre Dragons Élémentaires : Aerafal le Dragon de l'Air, qui engendrera le Dofus Emeraude. Aguabrial le Dragon de l'Eau, qui créera le Dofus Turquoise après avoir été piégé par Djaul, mais le plan de ce dernier sera découvert et il naîtra du Dofus le dragon nommé Bolgrot. Ignemikal le Dragon du Feu, qui sera à l'origine du Dofus Pourpre. Terrakourial le Dragon de la Terre, qui accouchera du Dofus Ocre.

    Les dragons enfantèrent les Dofus, ce qui signifia " œuf de dragon " dans la langue de ces derniers. Ils procurèrent une puissance colossale à son porteur. Les Dieux demandèrent à Xélor de créer une horloge, qu'il régla sur les pulsations des Dofus. Il décida de créer onze mois, avec pour chacun d'eux un protecteur spécial. Rushu, qui voulait rejoindre le panthéon des Dieux, jaloux de n'avoir été invité à la création de ce monde, se vengea en s'emparant de l'horloge Xélor. Il la griffa jusqu'à ajouter un douzième mois. Les Dieux décidèrent d'accepter ce mois, qui sera celui du démon, et qui aurait comme protecteur Djaul, bras droit de Rushu.

    A force de manipulations, de trahisons et de conflits, de nombreuses guerres éclatèrent entre les protecteurs du bien et les oppresseurs du mal régit par le seigneur des enfers Rushu. Ce fut dans cet âge trouble que la balance du krosmoz envoya quelqu'un pour rendre l'équilibre.


    Bienvenue, bienvenue jeune âme, dans le monde des XII. Un monde paisible sous la protection des douze Dieux. Une terre de légende où règne la magie des Dofus. Six œufs de dragon, symboles de puissances et porteurs d'espoir. jusqu’à ce jour terrible où ils furent dérobés. Depuis, l'harmonie est perturbée, éléments et monstres se déchaînent. Le temps est venu !  Ta destinée te mène à Incarnam. Retrouve les Dofus, deviens une héroïne et entre dans la légende.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       
SUCCÈS 1 : En route pour l'aventure

    Un halo de lumière se forma au dessus du pavé blanc du temple, suivit d'un éclair foudroyant. Une sphère brillante se matérialisa puis une explosion d’énergie retentit. Une jeune fille à la chevelure de feu et aux habits aussi pur que la neige de Frigost se tint à son centre. Elle peina à ouvrir ses yeux azur, ébloui par la clarté des lieux. Un drôle d'oiseau se tenait face à elle, il attendait sa venu visiblement.
    - Je suis Ganymde le maître des aigles célestes et je vais accompagner vos premiers pas. Bienvenue sur Incarnam. Je vous propose de me suivre pour vous initier à la vie d'une aventurière.
    Sans protester, elle précéda ses pas et aperçut une boule un peu plus loin, plus communément appelé Globe céleste. L'étrange oiseau lui indiqua de l'affronter. Le combat fut de courte duré, après seulement deux attaques le globe succomba à ses blessures.
    - Bravo, félicita Ganymede, suis moi, tu vas affronter un adversaire encore plus redoutable maintenant.
    La jeune fille lui emboîta le pas jusqu'à se retrouver face à un bouftou céleste. Comme possédé par une âme guerrière elle s'élança contre le monstre. Elle effectua le même assaut que précédemment mais le bouftou était bien plus robuste. Il chargea l'Huppermage avec sa corne puissante. A sa portée elle répéta une nouvelle fois son attaque, de petites décharges électriques vinrent à bout du monstre.
    - Vos débuts ont été prometteurs. Suivez moi, je vous emmène vers une autre partie du temple.
    Ganymede la conduisit dans une autre salle devant un arche qui lévitait dans le vide.
    - Pour tester votre efficacité, une séance d'entrainement s'impose. J'ai prévenu Maître darm, il vous attend dans la salle de combat. Grimpez l'escalier et montrez aux dieux ce que vous savez faire.
    Des marches jusqu'alors invisible apparurent reliant l'arche à une salle plus en hauteur. L'Huppermage ressentit une pression dans sa poitrine. Quel genre d'entrainement l'attendait ? Elle se décida à franchir le pas et à gravir les marches. Un autre drôle d'oiseau l'attendait ainsi que deux créatures.
    - Tu es Aenna n'est ce pas ? Je t'attendais. Sache que les dieux nous regardent... auras-tu le courage de combattre les terribles chapardams ?
    - Rien ne pourra me détourner de ma déstinée. Attesta t'elle avec volonté.
    - Voila qui est plaisant, se réjouit Maître darm, au cours de tes futures aventures, tu devras affronter plusieurs adversaires à la fois... Pour parfaire ton entrainement, bats un tigrimas et un chakrobat. Ne te fie pas à leurs airs de gentil matous, tu pourrais bien te brûler à leurs feux spirituels.
    Sans plus attendre elle prit l'initiative d'engager le combat, elle élimina rapidement le chakrobat et recula pour maintenir une certaine distance avec le tigrimas. Elle relança ses sortilèges mais la créature se régénéra et pourchassa sa proie. La jeune fille insista plusieurs fois et parvint à le terrasser. Ce fut sans encombre qu'elle passa le test.
    - Tu es parvenu à bout de cet ultime combat ! Va annoncer ta victoire à Ganymede... Il se fera un plaisir de te féliciter.
    Aenna le remercia et lui fit une révérence élégante avant de regagner son conseillé. Celui-ci l'accueillit avec un large sourire.
    - J'ai cru comprendre que vous vous en étiez très bien sorti... Bravo, Aenna. Je n'ai pas douté de vous un seul instant ! Avant que vous ne quittiez le temple pour explorer Incarnam, nous allons parler de la quête des Dofus, la raison pour laquelle vous êtes ici en ce monde. Descendez les marches avec moi, je vous emmène dans la salle de la destinée.
    Elle balaya la salle du regard, une statue à effigie de l'équilibre flottait dans les airs, elle remarqua aussi un grimoire poussiéreux posé sur un piédestal ainsi qu'un œuf plutôt étrange. Hormis ces décors la salle était vide.
    - Celui qui veux voir son destin s'accomplir doit bien se connaître lui même. Vous devrez vous poser trois questions : Qui êtes vous, que voulez vous et où allez vous ? Vous trouverez les réponses dans cette salles.
    Attiré par l’œuf elle s'en approcha en premier, peut être était ce l'appel de son destin. Elle y trouva une gravure ainsi qu'une fresque représentant les six Dofus primordiaux. Ensuite elle se rendit devant la plaque sous la statue de l'équilibre. une inscription y'était écrite à l'attention des fils du Krosmoz.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             
Ô toi, adepte fervent de la balance krosmique, prosterne toi devant la statue de l'équilibre !
La balance sait qui tu es, car tu fais partout du Grand Tout
La balance sait ce qu'il se cache tout au fond de ton cœur
La balance sait que tu n'es pas un aventurier comme les autres. Tu es un héro. Tu as une destinée à accomplir.
Ta légende est en devenir, il ne tient qu'à toi de l'inscrire dans l’histoire du Krosmoz
Le monde des douze n'attend que toi !


    Pour finir elle se dirigea vers le grimoire, elle pensait y découvrir de nombreux récits et légendes. La déception s'empara d'elle lorsqu'elle constata qu'une simple carte du monde des XII y fut peint.
    - Votre apprentissage est terminé, révéla Ganymede. Il est temps pour vous de partir... en sortant du temple vous découvrirez les terres d'Incarnam. Explorez ses contrées, parlez à ses habitants. Vivez vos premières aventures ! Lorsque le moment sera venu, vous traverserez un portail magique pour rejoindre le monde des XII.
    - Attendez je ne suis pas prête. Où dois-je aller ? Comment suis-je censée retrouver les Dofus, par où commencer ?
    - Vous trouverez les réponses à ces questions en voyageant. Je vais vous faire un dernier cadeau. Prenez ce trousseau magique, il vous ouvrira les portes des Donjons, là où se cache des créatures incroyables ... et peut être les Dofus qui sait.
    Aenna se saisit du trousseau et et se dirigea vers la sorti. Dans un dernier regard elle le remercia.
    - Merci Ganymede pour vos conseils et votre soutient. Je ferais de mon mieux pour mener à bien la quête qui m'a été confié. Aurevoir.
    La jeune fille disparut dans la lumière du jour sous les yeux de l'aigle céleste.    
    - Bonne chance Aenna ! Que les douze vous gardent et que votre destin s'accomplisse, murmura t'il.
    Les portes du temple se refermèrent derrière elle, condamnant ainsi tout accès.

 
0
Réactions 2
Score : 1

Super ! 

0
Score : 291
    Comparable à un nouveau né, Aenna s'émerveilla du monde qui défila sous ses yeux. Les caresses d'un vent chaud sur ses joues rougeâtre, l'odeur que dégageaient les fleurs, l'animation des nouvelles âmes comme elle. Tout ceci lui était encore inconnu, elle devait s’accommoder et s’imprégner de son environnement. Les yeux perdu dans le vaste, et pourtant si petit, Incarnam. Elle fut interpellée par un vieillard.
    - Tu m'as l'air un peu jeune pour t'aventurer hors du temple... Tu devrais retourner voir Ganymede, il a sans doute deux ou trois trucs à t'apprendre.
    - Merci mais j'ai fini mon apprentissage auprès de Ganymede. Je dois explorer le monde et apprendre par moi même. Répondit elle d'une voix douce.
    - Ma foi, c'est toi qui voit... Je te conseille malgrè tout d'aller faire un tour dans le village. Je suis sur que Ternette aimerait faire ta connaissance.
    - Qui est-ce ? Demanda l'Huppermage.
    - C'est une membre éminente du clan Nhin, la plus célèbre famille d'Incarnam... Ternette est aussi le maire du village. Elle met un point d'honneur à rencontrer tout ceux qui passent dans le coin. Va la voir, elle pourra surement t'aider dans l'exploration de l'île céleste.
    - Je serais ravie de faire sa connaissance, où puis-je la trouver ?
    - Elle est juste à côté, tu n'as qu'à continuer dans cette direction.
    - Merci beaucoup Monsieur !
    Elle s'éloigna en quelques foulées et poursuivit sur la route des âmes. Son chemin la mena près d'un zaap, un portail similaire aux eliotropes capable de se téléporter d'un point à un autre. Une vieille dame se tenait à ses côtés. Leurs regards se croisèrent et la mamie engagea la conversation.
    - Quelle belle journée n'est ce pas ? Le soleil brille, les pious gazouilles et les jeunes âmes découvrent les terres d'Incarnam.
    Se pourrait il que ce soit Ternette ? Pensa Aenna.
    - Bonjour, en effet c'est une belle journée ensoleillé. Je m'appelle Aenna, fille de la balance Krosmique. Je viens tout juste d'arriver sur ces terres nouvelles.
    - Je te souhaite la bienvenue Aenna, accueillit la vieille dame. Je m'appelle Ternette, le maire du village. Si tu as besoin de quoi que ce soit, nous disposons d'ateliers parfaitement équipés, d'une taverne chaleureuse, d'une place marchande et d'une bibliothèque. La milice des Kérubims veille sur notre tranquillité, tu n'as donc rien à craindre. L'île céleste est un endroit merveilleux où il fait bon vivre.
    - Je vous remerci pour votre accueil chaleureux, je dois reconnaitre que cet endroit est comparable au paradi.
    - Que dirais tu de rendre visite à certains membres les plus éminents de notre communauté ? Ils seront ravis de discuter avec toi. reviens me voir lorsque tu les auras rencontrés, nous parlerons de ton avenir.

    La jeune fille à la chevelure incandescente acquiesça de la tête. Elle décida de se rendre aux endroits énumérés précédemment. Sa première destination fut la taverne, un peu plus à l'Est sur la route des âmes. Elle y rencontra un vieil homme, probablement un proche de Ternette à en voir la ressemblance.
    - Bonjour, Quel temps radieux aujourd'hui ! Je me présente, je m'appelle Aenna ...
    - C'est Ternette qui t'envoie, pas vrai ? Le vieil homme lui coupa la parole. Ma chère cousine tient à ce que les aventuriers se sentent ici comme chez eux. Et elle a bien raison... Ce serait dommage de se priver de toute cette main d'oeuvre, héhé, ricana t'il.
    - Que voulez vous dire ?
    - Je suis l'héritier de Potan Nhin, le plus vieil artisan de l'île céleste. Depuis que mon père a pris sa retraite, c'est moi qui coordonne le travail des corporations de métiers. Je m'assure que la qualité des produits soit toujours irréprochable : les Nhin ont une réputation à tenir ! 
    - Je comprends, c'est un honneur de vous avoir rencontré.
    Aenna le salua de la main et continua sa visite de l'île. L'établissement le plus proche de la taverne était la milice. Elle décida donc de s'y rendre. La tour imposait sa grandeur de par sa taille, un sentinelle faisait le guet devant les portes en bois. A l'intérieur, le capitaine des Kérubims était confortablement installé derrière son bureau et ses registres. Il leva un œil et aperçut la jeune fille sur le palier de la porte.
    - Que puis-je pour toi jeune aventurière ?
    - Bonjour, je suis Aenna et je viens de la part du maire. Elle m'a conseillé de faire le tour de l'île et de me présenter.
    - Enchanté Aenna. Je suis le capitaine de la milice des Kérubims. Les valeureux soldats qui veillent sur la sécurité des habitans d'Incarnam sont sous mon commandement.
    - Pourquoi cette île a besoin de protection ? S'interrogea Aenna.
    - Les terres célestes n'ont pas toujours été un havre de paix. Nous nous sommes battus contre les Shushus, contre le Milimilou et contre la bande des trois crânes. Nous avons repoussés les craqueleurs colériques et les araknes des cavernes. Nous essayons de contenir les chafers dans la limite du cimetière. Nous régulons les populations d'âme perdues. Bref, nous travaillons dur pour maintenir la tranquilité sur l'île.
    - C'est terrible, je n'aurais jamais imaginé qu'un tel endroit puisse être autant menacé. Vous êtes le bouclier de ce paradis, continuez de nous préserver du mal. Nous vous en sommes extrêmement reconnaissant.
    Aenna s'en alla retrouver Ternette dans l'espoir d'un indice ou d'une piste qui lui permettrait de se mettre en quête des Dofus. Celle-ci n'avait pas bougé d'un pouce, elle attendait patiemment toutes nouvelles âmes débarquant sur Incarnam.
    - Madame, l'interpella l'Huppermage. J'ai rendu visite à quelques habitants de l'île.
    - Ne sont ils pas tous fort sympathique ? Si tu es intéressé par les métiers, tu seras également amené à discuter avec les nombreux maîtres artisans prés de leurs ateliers respectifs. Mais ce n'est sans doute pas ta préoccupation première... Tu veux te lancer à la recherche des Dofus n'est-ce pas ?
    - Oui, je me disais que vous auriez pu me donner un chemin à suivre pour que je puisse remonter jusqu'à eux.
    - Il y'a une personne que tu dois absolument rencontrer, répondit elle. Elle se nomme Fecaline. Elle pourra t'en apprendre beaucoup sur l'histoire des dragons et de leurs oeufs magique. Tu la trouveras à la bibliothèque.
    - Merci infiniment pour votre générosité.

    Impatiente de rencontrer cette personne, Aenna se mit à courir en direction de la bibliothèque.  Le bâtiment était modeste. Des livres traînaient un peu partout tout autours, sur le rebord des fenêtres ou même sur les poutres apparentes. L'intérieur n'était pas si différent, des tas et des tas de livres étaient entassés sur des bureaux bien trop petits pour loger tous ces ouvrages. Il en était de même sur l'étagère principale. Fecaline s'affairait à remplir des parchemins lorsqu' Aenna vint troubler son rituel.
    - Bonjour désolé de vous déranger, je m'appelle Aenna, je viens tout juste d'arriver sur Incarnam et le maire du village m'a conseillé de venir vous voir.
    - Bonjour Aenna, répondit elle en posant le parchemin sur le bureau. Laisse moi deviner : tu es toi aussi en quête des Dofus, et tu aimerais en apprendre plus à leur sujet ?
    - Oui ... Mais comment vous pouvez savoir ça ? On dirait que je ne suis pas la seule à être à leur recherche.
    - Je n'ai pas grand mérite. De nombreux aventuriers sont déjà passés par ici et il en viendra bien d'autres. Néanmoins tu sembles quelque peu différente... peut être vas-tu parvenir à réunir les six Dofus, après tout. Je ne suis pas une Norde, je n'ai aucune idée de ce que le destin te réserve. Que sais-tu des Dofus primordiaux ?
    - Hé bien je sais que les six Dofus ont été engendrés par six Dragons, Aerafal pour le Dofus Emeraude, Ignemikhal pour le Dofus Pourpre, Aguabrial pour le Dofus Turquoise, Terrakourial pour l'Ocre, Dardondakal pour l'Ivoire et Grougalorasalar pour l'Ebene.
    Fecaline se mit à sourire dévoilant une dentition parfaite
    - Je vois que Ganymede t'a déjà enseigné quelques bases. L'histoire des Dofus est riche en rebondissements. Garants de l'harmonie du monde des XII, ils ont été réunis et placé sous bonne garde avant d'être volés, puis retrouvés et séparés à nouvau... Connais-tu la légende de Rykke Errel ?
    - Je vous avoue que j'ignore de qui il s'agit. Répondit Aenna tristement.
    - J'ai résumé son histoire dans l'un des livres de la bibliothèque... Je ne peux que t'en conseiller la lecture.

    Chercher cet ouvrage parmi le nombre incalculable de livre allait lui prendre des semaines. Elle commença ses recherches sur le bureau situé sur sa droite. Par chance, un aventurier, déjà client de la bibliothèque, désirait également ce livre. Après plusieurs heures de fouilles, Aenna y tomba dessus : La légende de Rykke Errel, le brave, la belle et le dragon. En accord commun avec son acolyte, elle le lut en premier. Cela racontait l'histoire d'un dragon répondant au nom de Bolgrot, devenu ami avec un iop courageux, Rykke Errel. Ils vécurent en harmonie des saisons durant. Jusqu'au jour ou le Iop rencontra une sorcière aussi belle qu'un crépuscule sur l'île d'Otomai. Les deux tourtereaux se présentèrent devant Bolgrot sans s'attendre à l’excès de rage qui l'envahit. Le dragon tua Helsephine et un combat entre les deux amis eut lieu. Bolgrot et Rykke Errel s’entre-tuèrent mutuellement. Les sages de cet âge menèrent leur enquête. Ils trouvèrent dans le ventre de la bête six œufs authentiques de dragons. Ils en conclurent que ces œufs prodigueraient à son possesseur une puissance telle qu'elle ferait de lui l'égal d'un dieu. Jugé dangereux, ils décidèrent de dissimuler ces terribles reliques aux yeux du monde.
    Aenna déposa l'ouvrage sur le bureau et prit conscience du danger mortel que représentèrent les Dofus. 

    - C'est un très bon récit, c'est si tragique que ces deux amis se soient tuer.
    - Le destin funèste de Bolgrot montre que s'approprier les Dofus peut mener sur les voies de la folie et de la mort, ajouta Fecaline... La quête des oeufs primordiaux n'est pas de celle que lon entreprend à la légère. Tu devrais sans doute parler à quelques âmes qui ont, elles aussi, rêver de posséder un jour les six Dofus... Leur expérience pourra t'etre utile.
    - Très bien, où puis-je les trouver ? demanda t'elle
    - Cherche un vieux de la vieille, une féline pantouflarde et un voleur malchanceux. Tu devras peut être t'éloigner du village pour les trouver, mais Incarnam n'est pas si grand, je ne doute pas que tu finisses par croiser leur chemin.

    Sans l'ombre d'un indice et sans plus d'indication de sa part, Aenna se mit à leur recherche. Si ces aventuriers demeuraient toujours sur l'île, elle trouverait des réponses à la taverne. C'était l'endroit idéal pour écouter les ragots et les nouvelles du monde.
    Ce jour la, rare étaient les clients venu se désaltérer. Un eca jouait une belle mélodie au violon tandis que le tavernier séchait ses verres. Aenna aperçut dans le recoin de la taverne une jeune eca, elle s'amusait à mélanger ses cartes avec une habilitée déconcertante.

    - Bonjour, l'interrompit l'Huppermage. Que faites vous toute seul ici ? vous attendez quelqu'un ?
    - J'ai passé quelques temps sur le monde des XII, mais j'ai fini par revenir ici. Ce n'est pas mon truc de courir l'aventure. Je préfère jouer aux cartes en écoutant André.
    - Tu viens du monde des XII ? Tu as déjà recherché les Dofus ?
    - Laisse moi deviner... Tu aimerais bien savoir où les trouver, n'est-ce pas ? Hé bien il fut un temps, je me suis lancé dans la quête de ces fameux œufs de dragons. J'ai appris que les Dofus étaient entre les mains de créatures redoutables. Le Dark-vlad, le Minotoror, le Chêne-Mou... J'avoue que je ne suis pas très courageuse, je ne me voyais pas explorer des donjons qui feraient frémir un Iop ! J'ai donc revu mes ambitions à la baisse. J'ai jeté les Dés pour savoir quelle direction j'allais suivre ... Et me revoilà sur Incarnam. L'Ecaflip constata l’incompréhension d'Aenna dans son regard. Comment ? Tu ne t'ai jamais fié au hasard ? Moi je le fais tout le temps ! Tiens essayes pour voir.
    Aenna attrapa les dés et les jeta sur la table dubitativement. Elle ne voulait pas contrarier son interlocutrice. L'Ecaflip regarda le nombre de points.
    - Un et cinq qui font six ! C'est de très bons augures ! Si on jouait à la triplette tu doublerais ta mise. Quelque chose me dit que tu as bien plus de chance que moi de trouver les Dofus... Si tu as foi en toi tu finiras par y'arriver, j'en suis sûre.
    - Merci à toi, bon courage pour la suite.
    Il lui restait deux personnes à trouver encore. Elle se remémora ce vieillard à l'entré du temple. Ce ne serait pas une surprise si lui aussi avait mis les pieds dans le monde des XII à la recherche des Dofus. Elle décida de retourner sur ses pas et d'aller à sa rencontre. Il était allongé à l'ombre, une tige de pissenlit dans la bouche.
    - Excusez moi de vous déranger vieil homme mais avez vous voyagé dans le monde des XII ?
    Il se releva en prenant appuis sur ses vieux os.
    - Après avoir passé des années à courir à l'aventure, j'ai décidé de prendre ma retraite. J'ai eu une vie plutôt bien remplie... J'ai plumé des pious, tondu des bouftou, coupé des abraknydes, et réduit des craqueboules en poudre. J'ai vécu parmi les gobelins et les bworks sans succomber à leur indécrottable bêtise. J'ai défié le Maître Corbac, affronté le péki péki et combattu le Kralamoure géant à coup de pelle. J'ai traversé la mer d'Asse et la mer Kantil. Je me suis perdu dans le labyrinthe du minotoror. J'ai survécu à la maloria, à la pandrista et à la myxomawose. J'ai vendu de l'eau pour vivre et j'ai écumé les hôtels de vente pour m'enrichir. je me suis déguisé en trooll pour animer les débats entre Djauliens. Bref, j'ai été très occupé ... J'ai bien mérité de souffler un peu.
    Aenna n'avait pas conscience des faits accompli car elle ignorait tout du monde des XII. Cependant il ne faisait aucun doute que cet homme était un grand explorateur et un grand aventurier.
    - N'avez vous pas prit part à la quête des Dofus ?
    - Evidemment, tu me prends pour qui ? Un tendron qui n'a jamais contemplé la coquille brillante d'un véritable oeuf de dragon ? Sache que j'ai été à deux doigts d'exposer les six Dofus sur le manteau de ma cheminéé ! Ca t'en bouche un coin hein ?
    - Impressionnant, mais que c'est il passé ensuite ?
    - Eh bien j'ai découvert que la possession des Dofus primordiaux pouvait déclencher l'apocalypse... Comme j'ai appris à apprécier le monde des XII, je ne voudrais pas êtres la cause de sa fin.
    - J'ignore où vous avez entendu parler de cette histoire mais ce sont des sotises. Les Dofus confèrent un pouvoir divin mais en aucun cas ils déclenchent l'apocalyspe.
    - Quoi tu oses mettre ma parole en doute ?
    Le vieil homme avait changé d'attitude. Il fronça les sourcils et se montra plus intimidant. Seulement Aenna ne se laissa pas déstabiliser. Pourquoi la balance Krosmique l'aurait envoyé chercher les Dofus si cela provoquait un cataclysme ? Elle était certaine que le vieillard était dans l'erreur et elle soutenait son regard. Le vieil homme plissa les yeux puis éclata de rire.
    - On ne te la fais pas à toi, on dirait ! Cette histoire de fin du monde n'est qu'une fable destinée à effrayer les naifs... Je constate avec plaisir que tu n'es pas du genre à te décourager facilement. Tant mieux, mais laisse te dire une chose... La quête des Dofus est la plus belle aventure qui soit. Le plus important n'est pas de trouver les oeufs de dragon, mais de les chercher. Passer des jours et des nuits à essayer de mettre la main sur les Dofus m'a donné l'occasion de rencontrer des créatures merveilleuses, de découvrir des contrées exotiques et de rencontrer de valeureux frères d'armes. Voilà qui vaut tous les trésor du monde.
    - Ce sont de très belles paroles sages mais elles ne s'appliquent pas à moi. J'ai été envoyé par la balance krosmique. Ma vie toute entière sera dévouée à la recherche des Dofus. Il n'y a pas de place pour entretenir de liaisons qu'importe son origine.
    - Je te souhaite bonne chance Aenna. Quand tu auras trouvé les six Dofus, reviens me voir, nous irons fêter ça à la taverne de grobid, la limonade et le lailait couleront à flots !
    - Merci, ce sera avec plaisir que je viendrais vous voir. En attendant, profitez bien de votre retraite.
    L'entrevue avec Lykhen Lesurviven lui avait donné courage, pourtant, même un homme de ça trempe n'a pu réunir les Dofus. Cette quête n'allait pas être de tout repos. Il ne lui restait qu'un individu à rencontrer avant de retourner auprès de Fecaline. Un voleur malchanceux. Où allait elle bien trouver cette personne. Cela pourrait être n'importe qui sur cette île. Elle vagabonda des heures durant, explorant le lac, les pâturages, la mine sans la moindre présence d'un voleur. Ce fut en fin de journée qu'elle passa près du phénix. Elle entendit un fantôme s'écrier de colère.
    - Ca prendra le temps qu'il faudra, mais je finirais bien par m'incarner à nouveau... Tous ces jours d'errances ne seront qu'un lointain souvenir.
    L'huppermage s'en approcha et lui demanda ce qu'il lui était arrivé pour qu'il soit dans cet état. C'était la première fois qu'elle rencontrait un spectre.
    - Eh bien, j'ai comme qui dirait passé l'arme à gauche... Je suis tombé dans un piège, et mon corps a été réduit en cendres. J'espérais que le pouvoir du Phénix pourrait me ressusciter... Il faut croire que pour moi il est encore trop tôt... ou trop tard. Résultat, je hante les lieux en prenant mon mal en patience.
    - Qui étiez vous de votre vivant ? peut être vous reste t'il une tache à accomplir pour que vous soyez en paix ?
    - Je suis ce qu'on pourrait appeler un os de la cambriole. Au fil des années, j'ai volé tout ce qui pouvait l'être : pierre précieuse, bijoux de famille, tableau de maître, relique inestimable... Mon dernier gros coup concernait l'un des Dofus.
    Aenna comprit qu'elle venait de trouver son voleur malchanceux. Elle écouta ce qu'il avait à dire.
    - Si tout s'était passé exactement comme prévu, je serais le nouveau gardien du Dofus Emeraude à l'heure qu'il est. Une puissante magicienne m'avait assuré que je pouvais réussir. J'ai du commettre une erreur d'appréciation quelque part ... Mais la mort ne m’arrêtera pas... Le fantôme s’arrêta de parler et se mit à sentir une odeur familière. C'est quoi cette odeur ? C'est toi qui sent le brûlé ? 
    Aenna l'imita et renifla autours d'elle. Effectivement, une forte odeur de cramé empestait. Le visage du fantôme se décomposait plus qu'il ne l'était.
    - Par le Grand sournois, le revoila ! Il ne va donc jamais me laisser reposer en paix ?! Il est temps que je m'éclipse... Fuis où il va s'en prendre à toi aussi.
    Aenna ne souhaitait pas s'attirer un quelconque maléfice. il était plus sage pour elle de s'enfuir pour éviter de finir comme ce voleur. Bien que son sort fut mérité pensa t'elle. Cette longue journée allait toucher à sa fin. Le ciel bleu azur laissa place à un arc en ciel de couleur chaude. Pour conclure ce premier jour, elle regagna Fecaline qui l'attendait dans sa bibliothèque.
    - Me revoilà ! Comme convenue j'ai rencontré les aventuriers qui c'étaient mis en tête de rassembler les Dofus.
    - Comme tu l'as constaté, certains ne se découragent pas facilement, tandis que d'autres se ravisent à la moindre difficulté. Et il en est pour qui la quête des Dofus n'est qu'un prétexte pour aller au delà de sois même... Les voyages des héros les amènent bien souvent dans des endroits surprenants, reculés et fort dangereux dont ils ne ressortent pas indemnes. As-tu entendu parler de hargnok ? Son histoire a fait le tour d'Incarnam. On dit qu'il possédait plusieurs oeufs de dragon... Mais malgrè toute cette puissance , il aurait fini par tomber sur plus fort que lui. Hargnok aurait été dévoré par le terrible Milimilou... Une brute aux crocs aiguisés qui vivrait dans les profondeurs d'Incarnam. Nul ne sait ce qu'il est advenu des Dofus d'Hargnok. Peut être sont ils encore dans l'antre de la bête.
    - Si tel est le cas, je dois m'en assurer. Si vous pouviez m'indiquer où trouver sa tanière.
    - On dit que le monstre se cacherait dans un ancien tombeau... Klasmor le fossoyeur en sait probablement davantage. Tu le trouveras dans le cimetière. Fais très attention à toi : les créatures qui errent parmi les sépultures ne sont pas des plus amicales.
    - Merci pour tout ce que vous avez pu faire. Remercia Aenna avant de s'en aller.

    Dos à la Bibliothèque, la jeune fille s'inquiéta de son avenir. Si un homme aussi brute que Hargnok, en possession de quelques Dofus, avait subi une triste fin face au Milimilou, quelle chance avait elle de réussir ? Elle devait acquérir plus de pouvoir, sans cela il lui serait impossible de vaincre la bête féroce. Elle décida d'aller voir le capitaine de la milice des Kérubims afin de proposer ses services temporairement. il était tant pour elle d'accroître ses aptitudes.
A suivre ...
0
Réagir à ce sujet