En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[CR ~ Otomaï] Nos amis les animaux

Par [Malma-Jeste] - MAÎTRE DU JEU - 30 Mai 2017 - 00:11:29



Qu'est-ce qui tourmente Hespea Nimale à ce point ?
Accepterez-vous de lui venir en aide ?


Rendez-vous à l'entrée ouest de Tainela le 30 maisial, vingt-et-une heures.

Serveur : Otomaï
 
Réactions 1

30 maisial 647

Je ne suis qu’un observateur, un passant à qui personne ne prête attention. Voyageant à travers le monde, j’aime à raconter les aventures auxquelles je suis confronté. Aujourd’hui encore, de manière tout à fait fortuite, j’ai suivi de près une troupe d’aventuriers aidant une jeune fille. Elle se nommait Hespea Nimale et était apprentie dans l’entreprise familiale. Elle avait, semble-t-il, reçu une liste de tâches à effectuer pour prouver à ses parents qu’elle était capable de prendre en charge l’organisation de l’affaire. C’était une bien jolie fille au caractère charmant et candide. Qui aurait refusé de l’aider ? Personne.

Sa première tâche consistait à retrouver Krokow, un bébé crocodaille qui n’était jamais revenu de sa promenade. Nous ne savions que peu de choses : il fallait le récupérer rapidement. Le crocodaille aimait chasser les porkass et il ramenait souvent des piécettes d’or de ses excursions. Un aventurier conseilla de jeter un œil près du bibliotemple et nous y avons effectivement découvert le bébé crocodaille. En voyant sa jeune maîtresse et les aventuriers, la bête a pris la fuite et la course commença. Heureusement, Pandawette eut la présence d’esprit de conseiller aux aventuriers de laisser de l’air au crocodaille. Cela le calma un temps et Krokow, puisque tel était son nom, vint vers les aventuriers. Le bébé étant calmé, il fallait alors trouver le moyen de le ramener à Tainéla. On lui proposa de la nourriture, des jouets mais rien ne contenta Krokow. Teralco fouilla dans son sac et y trouva un os qu’il lança au bébé crocodaille. Ce dernier se montra plus qu’enjoué par le jeu et Nilacina, usant de mots doux et attrapant l’os, attira le crocodaille vers la bonne destination. Nous sommes ensuite rentrés au Berceau où l’on fit la connaissance du papa de la demoiselle : Pitah Nimale. Il ne m’inspira pas confiance. Il félicita sa fille, attrapa le crocodaille et l’emmena vers sa demeure. Alors qu’Hespea sortait à nouveau sa liste, on entendit les cris du bébé crocodaille au loin. La demoiselle nous rassura : le crocodaille était simplement fâché de rentrer.

Hespea nous expliqua que sa deuxième tâche consistait en la capture d’une moumoute sauvage. Il fallait ensuite la ramener à un client de l’entreprise, il vivait au village d’Amakna. Nous avons fouillé les champs des Ingalses et nous sommes rapidement tombés sur la créature. Les aventuriers se précipitèrent vers elle et l’encerclèrent ; la première partie de la mission était terminée. La jeune fille qui nous avait bien encouragé nous annonça que le client n’était nul autre que le cordonnier du village. L’atelier n’était pas très loin mais il fallait trouver un moyen d’amener la moumoute à son futur propriétaire. Kehw fut d’une grande aide : il prit les commandes de la mission et demanda à ses camarades de former un grand chemin fermé pour laisser la moumoute passer. Ce fut un bien drôle de spectacle mais je ne peux qu’appuyer le caractère efficace de la manœuvre. Ce fut une réussite ! La petite Hespea était ravie. À ce moment-là, nous avions tous l’impression de faire une bonne action. Nous nous trompions sur bien des points. En arrivant chez le cordonnier, la jeune Nimale le salua, lui donna la moumoute et l’artisan la remercia chaleureusement : il avait beaucoup de commandes de chaussons en attente. Un brouhaha monta chez certains aventuriers qui s’inquiétèrent pour la créature : le cordonnier allait-il la tuer ou simplement la tondre ? Il affirma qu’il ne ferait que tondre l’animal mais je n’y croyais pas et je n’étais visiblement pas le seul.
Il ne restait plus qu’une tâche à Hespea. Elle devait retrouver une minikrone perdue dans les champs de Cania et la ramener à un client de son papa qui en prendrait soin. Le client nous attendait près du muldobus et nous ne devions pas traîner. La troupe retrouva vite la petite minikrone qu’ils appelèrent Fleuffy. Elle gambadait joyeusement dans la prairie sans prêter attention aux aventuriers. La jeune Hespea ne cachait pas sa joie, ses tâches étant bientôt terminées. La troupe s’affaira à guider Fleuffy vers le muldobus où nous attendait le client de la famille Nimale.

La jeune Hespea se dirigea d’un pas vif vers Lereen Jaegeur qui attendait sa minikrone avec impatience. Félicitant la jeune fille pour son implication, saluant l’excellent travail effectué, il s’approcha de la minikrone prêt à la prendre avec lui. Il lui souffla quelques mots doux, lui promettant un avenir glorieux en trônant dans son salon ou en devenant un accessoire de mode. Les aventuriers s’alarmèrent du propos tenu. Tree-Hunger questionna le client et tout le monde comprit alors qu’il était loin de vouloir du bien à cette minikrone. Certains aventuriers interrogèrent alors Hespea afin d’en savoir plus sur l’entreprise des Nimale : son père faisait-il du mal aux animaux ? Était-ce une entreprise de braconnage ?

Un malaise monta en moi car je pensais à la moumoute livrée plus tôt au cordonnier, à cette minikrone vendue à un énergumène ressemblant à un chasseur mais surtout : qu’était devenu Krokow ? Je n’étais pas le seul à faire ces connexions. Le ton monta entre les aventuriers et le client qui était prêt à en découdre pour être tranquille avec sa minikrone. Il se montra coriace mais n’a pas résisté très longtemps face aux valeureux aventuriers. Il s’écroula sur la plage, mort. Fleuffy la minikrone était auprès d’Hespea qui perdait peu à peu son air joyeux. Le père de la jeune fille, Pitah, arriva sur place, il était inquiet de son retard. Elle lui annonça la mort du client mais cela eut l’air de ne lui faire ni chaud, ni froid. Pitah Nimale félicita sa fille pour son travail. C’est à ce moment que nous nous sommes rendu compte de notre erreur tout au long du parcours : il offrit à sa fille un sac en peau de crocodaille que l’on devina être celle de Krokow sauvée plus tôt dans la journée. Je voyais certaines personnes devenir livides, d’autres étaient scandalisées et certains voulurent reprendre la minikrone pour la sauver de cette famille ! Oh, bien entendu, le père refusa de rendre l’animal et une rixe éclata entre les aventuriers et le chef de famille. Il invoqua des fantômes de certaines bêtes qu’il a assuré avoir tuées de ses mains. Nous avions bien une famille de braconniers devant les yeux et nous avions participé malgré nous à ce trafic !

Voyant son père mourir devant ses yeux, la jeune Hespea Nimal s’en alla en sanglotant et en laissant tomber le sac offert ; ce dernier était rempli de bonbons. Les aventuriers partagèrent les friandises entre eux pendant que Fleuffy s’en allait dans un coin tranquille près de Nilacina et Tree-Hunger qui avaient bien pris soin d’elle. Elle donna naissance à une grande portée de bébés qu’elle confia aux aventuriers présents.
Cette aventure se termine bien pour Fleuffy mais je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée émue pour Krokow ou la moumoute capturée. Je me demande ce qu’est devenue Hespea Nimale... Seule entourée de Vétaurans ? Nul doute qu’elle ne vivra plus très longtemps. Pauvre petite.


L’équipe d’animation remercie chaleureusement la communauté d’Otomaï pour sa participation et son agréable accueil ! C’était un plaisir !
D’après une idée de Malma-Jeste, avec la précieuse participation de Mal-Jabar, Malvadar-Jandric, Manie-Jance, Maux-Jypcien & Mu-Janji.
Merci à [Falgoryn] et [Seekah] d’avoir veillé au confort de tous et au bon déroulement de l’animation.
Réagir à ce sujet