En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[CR ~ Merkator] Conte Glacé

Par [Malma-Jeste] - MAÎTRE DU JEU - 04 Janvier 2018 - 14:39:30
 
Je suis un conteur, vendeur de rêves et de merveilles. Mais l’histoire que je vais vous raconter ce jour, le 3 javian 648, n’a rien de fabuleux. Sachez-le, elle finira assurément mal. C’est un conte qui vous prouvera que la magie de Nowel n’est qu’une chose futile que l’on vous promet pour vous faire rêver. Klarah et Niklas pensaient que la féerie et les bonnes ondes pourraient leur venir en aide. Ils se sont trompés et c’est ici que mon histoire commence.
 
Il était une fois, au matin de Nowel, une jeune fille prénommée Klarah qui reçut un magnifique cadeau : une belle et douce peluche en forme de tofu. Sa joie augmenta lorsque la peluche s’anima et entama la discussion. Elle se nommait Niklas et affirmait ne pas être un vrai doudou. Au contraire, elle était victime d’une malédiction et devait retrouver une certaine Fay Tragay qui lui rendrait son apparence. Klarah s’attacha beaucoup à la peluche et voulut l’aider en l’emmenant sur l’île de Nowel à la recherche de Fay. Malheureusement, pendant leurs recherches, ils tombèrent face à Gluglustucru qui rendit Klarah aussi petite qu’une poupée avant de les renvoyer sur le continent.
 
 
C’est ainsi qu’un bel après-midi d’hiver, certains aventuriers vagabondant auprès des zaaps agités eurent le plaisir de faire la connaissance de Niklas. Il demandait de l’aide à qui voulait bien l’entendre et son histoire sembla toucher les bonnes âmes puisqu’une troupe d'aventuriers accepta de leur venir en aide. La foule rassemblée autour de la fontaine du village d’Amakna écouta attentivement le récit de Klarah et Niklas. Un certain Eldingar se porta volontaire pour aider les jeunes gens. Leur seule requête était de retrouver Fay Tragay et l’on ne savait d’elle qu’une chose : elle aimait les endroits joyeux, plein de jouets qui plaisent aux enfants. Ils se mirent en route joyeusement vers un curieux magasin de jouets se trouvant en pleine campagne d’Amakna.
 
Le magasin était tenu par un drôle de bonhomme qui se présenta comme le colonel Sucre Daurge, colonel du pays des jouets. Il aimait son travail et ça se voyait. Dans les premiers arrivés au magasin, un certain Adrian-Blackhawk interrogea le propriétaire au sujet de la petite fée. Contre toute attente, le gentil vendeur changea de ton et somma les aventuriers de ne plus le questionner par rapport à des histoires de fées. Il parla d’un ancien ami, fils d’un riche propriétaire d’une entreprise d’emballages cadeaux. Cet ami aimait le conte de la fée Fay Tragay. Malheureusement, lors de la mort du père, le fils disparut, laissant l’entreprise à l’abandon et causant la ruine de plusieurs magasins dépendants de leurs beaux emballages. 
 
Bien sûr, tout un chacun voulut en savoir plus sur la fée. On proposa à Sucre Daurge des cadeaux et de l’argent en échange d’informations. Une vieille dame nommée Narhuitlalashishtom tenta de lui faire comprendre que son refus empêchait les jeunes maudits de recouvrer une apparence normale ; elle osa aborder le thème de Nowel. Cela eut pour effet d’intéresser le colonel des jouets. Il trouvait que sa pauvre boutique manquait un peu d’esprit de Nowel et il proposa aux aventuriers de leur donner des informations en échange d’un peu de magie des fêtes. Aussitôt ne vit-on pas les aventuriers lancer des fées d’artifice, entonner des chants de Nowel et apporter des décorations diverses et variées. C’était un beau spectacle : c’est bien là, la seule belle chose de ce conte, je vous l'assure.
 
 
Le colonel, ravi, leur donna les informations qu’il possédait : il leur fallait trouver les fées des bois, petites demoiselles toujours très au fait des derniers ragots. Elles étaient de vraies pipelettes et auraient su, assurément, où trouver Fay Tragay. Ces petites fées vivaient le plus souvent dans les bois, à l’écart du monde, amusées par les couleurs et les fumées de potions produites chez les alchimistes. Tout le monde connaissait ce vieil atelier, aux abords de la Forêt Maléfique, et tous s’y rendirent le plus rapidement possible. Dans une clairière, ils trouvèrent non pas des fées mais deux gros arbres à l’air bien triste. Une drôle d’aura régnait sur les lieux. La troupe comptait dans ses membres une disciple Sadida nommée Alys-Stark. Touchant le tronc de l’un des deux arbres, elle découvrit l’effroyable vérité : il s’agissait d’un maléfice et ce n’était pas de vrais arbres. L’équipe fit en sorte d’apporter de l’eau, de l’attention et la malédiction s’en alla, laissant place à une petite fée des bois répondant au doux nom de Java-Hotte. Elle n’était pas très aimable et refusa qu’on puisse libérer l’autre fée emprisonnée. Les aventuriers étaient, heureusement, plus malins et continuèrent à apporter des soins à l’autre arbre qui libéra Anas-Stasie, une fée à l’air bien plus avenant. Fâchée, Java s’énerva et donna un l’ordre à des hordes de glutins d’attaquer les aventuriers. Ceux-ci, pris dans les combats, ne virent guère Java enlever la pauvre Klarah.
 
Le calme revenu, Niklas chercha Klarah sans la trouver. Anas, la fée des bois, lui apporta la mauvaise nouvelle : Java l’avait enlevée. Elle continua sa triste histoire, annonçant que Java travaillait en réalité pour les glutins depuis le début. Leur chef savait que les jeunes Niklas et Klarah chercheraient Fay Tragay et iraient certainement voir la fée des bois. Java avait alors lancé un maléfice à Anas, la transformant en arbre, et était restée pour surveiller les lieux. La gentille fée fut accusée par certains d’être complice. D’autres, voulaient partir à la recherche de Klarah. On trouva alors une grosse décoration de Nowel, cassée, là où se trouvait Java Hotte. Ils se décidèrent finalement à se rendre sur l’île de Nowel sous les bons conseils de Nilacina qui avait remarqué l’appartenance à un grand sapik.
 
Au pied du plus grand sapik de l’île de Nowel, les aventuriers trouvèrent Gluglustucru accompagné de deux glaçons retenant Klarah et Fay Tragay prisonnières. Le glutin annonça que la fée n’avait que ce qu’elle méritait à force de toujours se mêler des affaires de tout le monde, de ne vouloir que le bien de l’île et de l’ambiance de Nowel. Ne voulant pas libérer les deux demoiselles, Gluglustucru voulut se débarrasser des aventuriers et un combat glacé s’engagea. On ne tenait pas les aventuriers pour vainqueurs mais ils réussirent néanmoins à contrer les attaques du glutin et lui donner une bonne correction. Pendant ce temps, loin du combat, les aventuriers pacifistes cherchaient des solutions pour libérer Klarah et Fay Tragay.
 
 
Gluglustucru décida alors de fuir en annonçant que la seule personne capable de sauver Klarah était Fay Tragay. Les aventuriers à coup d’amour, de soins et de chaleur réussirent à briser la glace retenant la fée prisonnière. Cette dernière sauta de joie et regarda profondément Niklas. Elle affirma qu’elle le reconnaissait, l’ayant vu grandir et vu faire la fierté de son père. Contre toute attente, elle rendit à Niklas sa véritable enveloppe charnelle. Reconnaissant, il annonça être l’ami dont Sucre-Daurge parlait plutôt dans la journée. Il n’avait cependant rien abandonné. Lors de la mort de son père, le chef des glutins l’avait transformé en peluche de tofu l’empêchant de reprendre les rênes de l’entreprise. Fay Tragay se dirigea vers Klarah et brisa la glace, libérant Klarah de sa prison gelée.
 
Et c’est là que mon conte se termine aussi glacé que le cœur sans vie de la jeune Klarah fraîchement libérée de sa prison de glace. Ne versez pas de larmes, ça ne sert à rien : la vie n’est qu’un malheureux concours de circonstances.
Un grand merci à la communauté de Merkator et aux joueurs présents pour leur agréable participation !

 
D’après une idée de Malma-Jeste, avec la précieuse aide de Manie-Jance et Morre-Jivant.

Un grand merci à [Drokkalfar], [Falbacea], [Nehrat], [Seekah] & [Ylleh] pour la modération !
Réagir à ce sujet