En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 

[CR ~ Pandore] Ô Mage ! ô désespoir !

Par #[Mage-Jaurdom] - MAÎTRE DU JEU - 10 Février 2018 - 18:28:13
 
 
Soyez les bienvenus, le 11 flovor 648 à 16h30, serveur Pandore.
Réactions 1
Par moi on va dans l'éternelle couleur...

L'excitation s'était emparée des gardes du Château d'Amakna. Voilà trois ans qu'ils recherchaient activement un dangereux mage, le Favori Violet, créature de pouvoirs et de mystères dont ils n'avaient jamais vu le visage. Jusqu'à ce jour funeste où un serviteur attira l'attention de quatre gardes en descendant un escalier oublié.
Elle a mû mon sublime artisan...

Après avoir interrogé le serviteur, les malheureux empruntèrent l'escalier. Dans la salle, des ordres de mission, des rapports, et autres documents secrets de la semaine passée. En un éclair, ils en avaient pris conscience : l'esprit criminel qui avait rassemblé ces documents n'était autre que le maître majordome Mage-Jaurdom. N'était autre que le Favori Violet en personne. Mage apparut. Un seul d'entre eux parvint à atteindre la milice en vie, amenant avec lui la terrible vérité.
Puissance divine m'a faite...
 

Trois heures et quarante et une minutes plus tard, le responsable des Affaires Favoris au Château d'Amakna, le très compétent Garde-Grauh, expliquait l'affaire aux curieux.

Ces derniers, alertés par l'effervescence dans un lieu ordinairement si calme, furent invités à remonter le réseau de serviteurs qui gravite autour de Mage-Jaurdom, jusqu'à le trouver.
 

La piste amène les aventuriers à Gisgoul, où deux serviteurs les accueillent. Tandis que le plus ancien contait aux aventuriers des affaires passées (la famille Ouille), ils apprirent de la bouche de Fraumage le Jeune que Mage-Jaurdom déplaçait son Laboratoire, apparemment non loin d'un passage souterrain. Comprenant qu'il trahissait là son modèle, Fraumage avala la fiole de poison qui ne le quitte jamais. Pendant ce temps, la Statue de Tharnos les observait, témoignage d'un temps passé...
 

Là, deux serviteurs attendaient Mage depuis une heure déjà. Son Laboratoire se trouvait en sécurité sous le cratère d'acide, et il devait lancer la bulle de protection qui permettrait à la fiole d'y entrer. C'est finalement l'adorable Tilkates qui s'en chargea, avec une efficacité redoutable qui lui valu de ne pas se faire jeter dans le cratère. Sa vie avait été mise en jeu. Au moment où la fiole pénétra le Laboratoire, Mage s'y téléporta en alerte, mais il n'y avait aucun intrus. En échange de ce service, les serviteurs acceptèrent de leur révéler une affaire qui semblait venir de Mage : à 14h, le serviteur de Brâkmar Roger Barbichette Blanche avait brusquement quitté la table en annonçant avoir reçu un ordre venant de la plus haute instance.


Au Port de Brâkmar, Roger et son capitaine chargeaient leur navire. Les caisses contiennent des documents classés secrets, et autres paperasses qui n'intéressent pas les matelots. Mais ils ont reçu une bonne quantité d'or pour emmener ça en sécurité à destination, et en vitesse. Sur les documents, le sceau du Château d'Amakna. Le navire partira dans l'heure. Sa destination n'est autre que Malvadar-Jandric. Nul ne découvrit où se trouvait la réserve dans laquelle étaient entassés ces années de documents, car en parallèle, ils reçurent une missive de Garde-Grauh.

Les nobles du Château s'impatientaient, et le garde avait à rendre son rapport. Les aventuriers lui parlèrent du Laboratoire en déménagement, sans en révéler la position. Ils lui parlèrent du navire chargé de documents secrets, mentant sur sa destination et son destinataire. Sur ces révélations très perturbantes, le Garde s'en alla leur chercher des médailles.
 

Un silence pesant s'abat sur la salle, plongée dans une obscurité inquiétante. Le Favori Violet  transperce l'assemblée d'un regard inquisiteur, sondant attentivement chaque expression. D'un geste lent, il lève le bras, dressant par là-même un mur épais là où se tenait quelques instants plus tôt la porte de sortie.
Sa voix s'élève.


« Vous dérangez mes serviteurs, majordomes et amis, à ce qu'on me dit.
Vos actes ont entraîné le suicide de Fraumage le Jeune, innocent et pourtant si prometteur.
Vous avez déclenché le signal d'alarme de mon Laboratoire en y faisant pénétrer une fiole, mais heureusement, aucun d'entre vous n'a essayé de se jeter dans l'acide. »

Sa voix s'adoucit.
Et la haute Dame et la première écume...
 

Avant moi rien n'a jamais été créé...
 

Qui ne soit tumulte éternel...
 

Et moi j'anime éternellement...

Du bruit au dehors se fait entendre. Certains se tournent vers la porte, sortant leurs armes.
Avec de telles personnes à ses côtés, Mage parviendrait certainement à s'enfuir. Mais à quoi bon. Ceux qui l'ont aidé seraient massacrés. Ses serviteurs traqués. Les Favoris entreraient en guerre.
Le mur de Mage cède finalement sous les coups de Garde-Grauh et de ses gars.
 
Vous qui entrez...
 
Mage-Jaurdom lève une main apaisante.
« Ils m'ont déjà capturé.
Je me rends. »
« Pour vos crimes envers la Couronne.
Et pour nous avoir pris pour des débiles pendant des années.
Ce sera la prison à vie. »
Laissez...

« Mon histoire est bien trop belle pour finir dans une prison.
Ce serait d'une monotonie.
On me rendrait visite, comme un vestige du passé.
Non.
Mon histoire ne peut connaître qu'une fin.
Adieu. »
Toute...
 

Espérance...