En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Event Forum] Pyrocluedo

Par guishhhh - SADEUR - 03 Avril 2017 - 22:58:15


Le subtil babil et les trilles enjoués de quelque gracile volatile, par le vent ébouriffé, rythmaient la courbe descendante du soleil de ce joli mois d'aperirel.
L’astre solaire dardait ses derniers rayons sur la ville de Hambaldad, profitant de cette accalmie qui précède le dîner.
Les traits de lumière, en un ensemble parfait, venaient se réfléchir sur des vitres embuées.

Il ne s’agissait pas de n’importe quelles vitres, non, loin de là. Celles-ci étaient enchâssées dans les lourds montants des impressionnantes fenêtres ornant la façade du Manoir Alberta.
De l’imposante bâtisse émanait une aura de faste et de luxe. Impression renforcée par les colonnades, sculptures, fresques et autres moulures qui ne cessaient d’ajouter au cachet de la maison.

Mais revenons-en aux vitres précédemment décrites.
Situées au premier étage du manoir ancien, elles s’ouvraient sur une pièce à l’eau courante : l’antichambre de l’eau coulante.
Nous y voici, nous y voilà : la salle de bain !
Vaste pièce d’eau au sol constellé de mosaïques et au mur de marbre rose, on y retrouvait le cortège de l’ameublement dévolu au bien-être et à la détente.
Passée la grande porte de teck laqué, tout à gauche, se dressait une petite pièce de bois aux couleurs chatoyantes : en fait, un sauna.
En face de la grande baie vitrée, sur laquelle coulaient quelques gouttes de buées éparses, se tenait une imposante table de massage. Taillée dans le plus beau basalte, on y avait disposé un lot d’épaisses serviettes brodées.
Plusieurs armoires contenant les flacons coutumiers de ces lieux, tels que des onguents, des baumes ou bien encore des sels de bain, étaient disposées le long des murs.

Mais ce qui attirait tout de suite le regard, c’était cette splendide baignoire de cuivre trônant au centre de la pièce. Assez grande pour qu’on y tienne à quatre, son installation avait nécessité d’abattre un pan de mur entier. Hors-sol, elle reposait sur six épais pieds griffus. Habilement ciselée, ses ornements n’avaient rien à envier à ceux des plus belles pièces d’orfèvrerie. Le métal poli renvoyait, dans des reflets d’or cuivré, la lumière des deux lustres suspendus à la voûte sur laquelle se réverbérait, en chatoiements mouvants, la lumière de l’astre déclinant.

Cette salle de bain, vous l’aurez compris, était grandiose et avait été conçue à la hauteur de la fortune et de la démesure du maître des lieux.
Pour ce qui est de se faire une image assez précise de ce dernier, il suffisait de jeter un œil dans la baignoire précédemment évoquée.
En effet, les cheveux démêlés, la tête immergée, son cadavre y flottait.

*
* *


En ce charmant début de printemps 647, les proches de Ludovico Midofis se sont réunis à la demande de ce dernier, maître artificier et fournisseur en effets pyrotechniques du clan de Nedora Riem.

En effet, l’opulent personnage doit leur annoncer deux grandes nouvelles au cours d'une réception. Cependant, il n’en aura pas le temps car il est retrouvé mort dans sa baignoire, assassiné.

Les membres de la Patrouille de la Brume, en charge du secteur, sont les premiers à avoir été appelés sur les lieux.

*
* *


La Main du Valet Noir vous donne rendez-vous, ce lundi 3 avril jusqu'au dimanche 16 avril, pour une animation d'une ampleur... inédite !

Curieuses et curieux, enquêteurs et enquêtrices, nous vous attendons nombreux sur la scène de crime et, pour comprendre comment mener votre mission à bien et ce que vous aurez à y gagner, n'oubliez pas de lire nos explications !





Forum de guilde - Twitter
Illustration : Sibelius/Scriabine

 
0 0
Réagir à ce sujet