FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Merkator - 02/07/650] Les enfants de la Destinée

Par Lilizefou - ABONNÉ - 29 Juin 2020 - 01:42:55
Alors que vous sirotez tranquillement votre bière, deux Xélor au look bien lugubre viennent ajouter une énième affiche aux petites annonces au tableau de la taverne. 

Peut-être irez vous faire un tour...


------------------------------------------------------------

Rendez-vous le 2 Juillet 2020 à 21h en [6,-6] sur le serveur Merkator. Prévoyez un personnage niveau 10 minimum, des parchemins dorés seront offerts pour cela.
Nous recrutons!
Forum - Twitter
2 0
Réactions 2
Score : 137
 Compte-rendu
Comme prévu, deux hommes étaient au lieu du rendez-vous: deux petits Xelor à l’allure légèrement douteuse, mais apparemment rien de trop alarmant pour les aventuriers présents. Certains aventuriers arrivèrent presque en retard, ou presque en avance selon les points de vue. Un autre sortit d’un égout et fut accompagné d’une odeur dérangeante pour toute la soirée. Lorsque le nombre d’aventuriers réuni fut satisfaisant, les deux hôtes donnèrent un peu plus de détails sur leur invitation mystérieuse: des rumeurs commenceraient à courir au sujet d’âmes mortelles voulant jouer avec le Destin. L’ensemble des personnes présentes semblant d’accord sur la dangerosité de la chose les deux Xelor, Adam et Raymond, mentionnèrent une prophétie pouvant les aider. Cette dernière se trouverait dans un livre ancien à la bibliothèque d’Amakna selon une source mystérieuse. 
Une partie du groupe se précipita donc vers la bibliothèque sans se poser de questions, alors qu’une autre sembla plus perplexe, mais décida tout de même de suivre. 
À la bibliothèque, les employés furent quelque peu irrités de voir un groupe si nombreux et bruyant entrer, allant même jusqu’à douter de leur désir à trouver un livre.
Après de brèves explications sur ce qu’ils étaient venus chercher, un bibliothécaire informa les aventuriers qu’un homme mystérieux est venu à la recherche du même livre. Celui-ci était descendu au sous-sol, mais ne s’y trouvait plus lorsque qu’un employé alla voir si tout allait bien. Le plus étrange dans l’histoire c’est qu’il resurgit tout de même de l’étage inférieur après quelques heures, comme si rien n’était. C’est alors vers cet endroit que les recherches se dirigèrent.

Une fois sous la terre, on ne trouva rien de particulier dans les quelques étagères présentes dans la petite pièce, les recherches n’étant pas simplifiées par l’odeur nauséabonde provenant d’un Steamer du groupe. Cependant des marques au sol attirèrent l’attention des plus observateurs. On se questionna sur leur origine, était-ce des tuiles tombées du plafond, des symboles d’un rituel satanique ou de simples dessins sans importance? Après avoir positionné une personne sur chacun des symboles, un levier fut trouvé et actionné ce qui dévoila l’entrée d’une pièce secrète.

Ce lieu caché ressemblait plus à une caverne qu’à l’intérieur d’une bibliothèque. Cette cavité avait tout de même l’avantage d’être plus spacieuse et certains Douziens purent s’éloigner de la source de l’odeur afin de mieux respirer. Malgré le fait que la grotte ne ressemblait en rien à un lieu où on pouvait trouver des livres, un coffre se trouvait qui semblait pouvoir contenir l’ouvrage recherché se trouvait un peu en retrait. 

Après de maintes propositions sur la technique à employer pour ouvrir le coffre, quelqu’un s’impatienta et se décida à simplement l’ouvrir. À la grande surprise de tous, il n’était ni verrouillé ni piégé. À l’intérieur se trouvait un unique livre à l’apparence plutôt banale. Un Huppermage nommé Le Conteur, visiblement amoureux des livres, se précipita aussitôt et se porta volontaire pour le lire. 

« Le destin… La forme ultime d’expression du Krosmoz. Un passe temps réservé aux plus Grands, aux indescriptibles. Jouer avec la vie des plus faibles, quel plaisir d’assouvissement. Celui qui tentera de connaître son passé, son présent et son futur, celui qui tentera de le manier  lui-même, celui qui tentera de maîtriser des forces qui le dépassent matérialisera son insolence. C’est un péché que de salir une oeuvre d’art.  Il se fera punir par les enfants des Grands. »

Ces mots surgirent des entrailles du livre aussitôt qu’il fut ouvert et retentirent dans la cavité souterraine comme s’ils attendaient d’être libérés depuis des siècles. 
 
Cette ‘’prophétie’’ laissa l’assemblée perplexe. On se questionna sur l’identité des ‘’Grands’’, remit en question la véracité des propos et certains prétendèrent qu’elle n’apprenait rien de bien secret et que ce livre n’était pas plus utile qu’un simple livre de cuisine.  On alla même jusqu’à proposer de le brûler, chose à laquelle Le Conteur s’opposa. Il se mit dès lors à caresser le livre et lui susurrer des mots doux. Le groupe décida tout de même de remonter dans la bibliothèque pour pouvoir analyser le contenu du livre à la lumière.
Une fois remonté à la surface, le groupe tomba sur une vieille enutrof qui sembla intriguée par le livre. Il ne faisait aucun doute que cette rombière reconnaissait le bouquin. S’il n’en avait tenu qu’à elle, elle l’aurait sans doute arraché des mains de son possesseur, mais son nouveau propriétaire autoproclamé le protégea farouchement. La femme s’informa tout de même des événements qui les avaient mené à trouver ce livre et ne cacha pas son inquiétude lorsqu’on lui en fit le récit.     
«Vous vous êtes mêlés de ce qui ne vous regardait pas. Vous voilà maudits ! Vous allez tous mourir !»

Une malédiction, rien de moins, et annoncé par une vieille femme mystérieuse rencontrée par hasard, comme si le cliché n’était pas déjà assez gros. Cela ne manqua pas de faire hausser les sourcils de certains individus présents tellement cela paraissait invraisemblable. Mais si c’était vrai finalement? Il fallait bien trouver une solution… Ils restèrent donc avec le reste du groupe, au moins pour satisfaire leur curiosité… et possiblement sauver leurs fesses!

C’est alors que Raymond proposa d’aller consulter un de ses amis, un mage et alchimiste apparemment compétent en la matière, un certain Ezot Éric. Le disciple aux bandelettes les informa que son repaire se trouvait dans les environs de la grande fontaine du village d’Amakna. Une fois sur place, si on se questionna d’abord sur l’absence de traces de l’homme en question, on découvrit une trappe menant vers son antre souterraine.

Ezot, ne s’attendant pas à de la visite, fut surpris de voir débarquer un escadron complet sur son lieu de travail. Il comprit qu’on avait besoin de son aide lorsqu’il remarqua la présence de deux de ses vieilles connaissances. On l’avisa de la situation, il confirma le danger que courait quiconque était présent lors de l’ouverture du manuscrit, et il leur répéta qu’il était dangereux de jouer avec le destin. Il demanda tout de même des éclaircissements au sujet de la malédiction pour pouvoir mieux les aider. De quelle couleur était-elle? Quelle taille faisait-elle? De quel sexe était-elle? Ses questions douteuses ne manquèrent pas de semer la confusion et aucune d’entre elles ne fût répondue.

On opta plutôt pour l’analyse du livre lui-même, chose que Le Conteur accepta, tout en gardant une bonne distance avec l’expert et protégeant bien son précieux. Nul ne sut quelle conclusion Ezot tira de ses observations, mais il semblait satisfait. Il annonça qu’il lui fallait des échantillons des 4 éléments pour concocter un remède pour tous les maudits. Il remit une boussole spéciale au groupe qui se mit en chasse d’élémentaires sans tarder. La capture des trois premiers se déroula sans réel problème, mais il fut compliqué de récolter du feu qui se trouvait bien plus agressif que ses semblables.
 
Après quelques jets de flammes et explosions qui laissèrent des brûlures, les combattants réussirent à récolter le dernier ingrédient dont ils avaient besoin. Ils rentrèrent donc chez l’alchimiste pour qu’il puisse les débarrasser de la menace qui les guettait. Le boulot fut rapidement achevé et un antidote fut disponible pour tous. Cependant, celui-ci n’eut pas l’effet escompté et tous tombèrent dans un sommeil bien profond après l’avoir consommé. 

La potion les amena plutôt dans une dimension onirique, tel un rêve collectif. Une scène plutôt particulière se déroula sous leurs yeux: deux enfants qui ne les voyaient pas discutaient du chemin de la Destinée, duquel on ne pouvait pas dévier, un sujet qui n’était pas étranger à la soirée. Ils mentionnèrent vouloir créer un ordre dans le Monde des 12, lequel ils ne pouvaient pas toujours surveiller, pour s’assurer que personne ne transgressait les règles. L’ordre du Fil du Destin serait donc leurs représentants. Cette scène prit fin abruptement et les spectateurs se réveillèrent tous en même temps, aux abords de la fontaine, là où ils avaient consommé la potion. Ezot Éric les observait, puis esquissa un sourire avant de disparaître en silence, visiblement satisfait de son travail.

Personne ne comprenait réellement ce qui venait de se passer. Une chose était claire: une fois de plus on leur avait répété qu’il fallait suivre son Destin. On fut d’accord que la malédiction semblait levée, du moins si elle avait existée à un quelconque moment.Inspirés par les paroles entendues lors du songe, Adam et Raymond décidèrent de fonder l’Ordre du Fil du Destin. Un Ecaflip du nom de Roland décida de les rejoindre. Il ajouta que le rêve, ou peu importe ce qui venait vraiment de se passer, lui avait rappelé un groupe d’aventuriers voulant s’affranchir de leur Destin qui avait croisé son chemin: l’Ordre du Wyrd. Il était bien décidé à les aider à les remettre sur le droit chemin. Ces deux nouveaux collègues, quant à eux, étaient prêts à employer les grands moyens en cas d’échec. Les autres refusèrent la proposition, incrédules.
 
Quelle soirée tumultueuse ! Que s’est-il réellement passé? Qui sont ces Grands? Y a-t-il vraiment des puissances supérieures impliquées? Ou de simples mortels ont-ils engagés une vaste opération de propagande dans un but encore inconnu? Finalement, qui est cet ordre du Wyrd et est-il en danger?

Liste des rôles
Jaiovah: Raymond-obscur, Endurn
Xel-Terror: Adam-Grenage, Sylvie-Heyess, Disseyr-tation, Oh
Lilifou: Roland-Bedah, Ère, Teire, Osveig, Ezot-Éric 
[Miti-Jay]: Coffre-à-livres, Pheuh

Réalisation du scénario: Xel-Terror, Jaiovah, Lilifou et Fumax
Compte-rendu: Lilifou


Remerciements
L'Ordre du Wyrd tient à remercier tous les joueurs ayant participé à l'événement et contribué à son succès ! Un grand merci aussi à [Miti-Jay] de l'équipe d'animation pour l'aide apportée pour l'ensemble du projet huh

 


                                                                     Twitter - Forum
4 0
Score : 7718

Bravoooo, la thématique des deux enfants dans le rêve était superbe ! wub
 
C'est un bon event introductif pour le Wyrd, GG !

1 0
Réagir à ce sujet