En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[FàQ] Réponses aux questions de la communauté du 31 mai 2018

Par [Malvadar-Jandric] - MODÉRATEUR FORUM - 14 Août 2018 - 16:51:58

Bonjour,

Une étude proposée par vingt-sept joueurs, parue le 31 mai dernier, interrogeait les Maîtres du Jeu sur différents sujets et relevait au nom de ses quelques cent vingt-cinq répondants plusieurs points d'amélioration et des recommandations à la fois pour le Conseil des Sadeurs et pour le Jeu de rôle sur DOFUS.

Les Maîtres du Jeu ont formulé une première réponse sous la forme d'un communiqué, copieux et didactique. Il nous a semblé essentiel de produire une seconde réponse, complémentaire et indissociable de la première, afin de satisfaire un lectorat plus large et un devoir d'exhaustivité sur le montant des sujets abordés ne pouvant pas là-bas obtenir une réponse à part entière.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et vous remercions pour les problématiques proposées !


Récompenses et outils en jeu :


Des objets distinctifs en jeu pour le Conseil des Sadeurs et des récompenses exclusives pour ses membres vont-ils voir le jour ? Les Sadeurs profiteront-ils d'outils garantissant leur visibilité en jeu ?

Non, le Conseil repose sur une absence complète de privilèges en dehors de la coopération exclusive proposée par les Maîtres du Jeu dans la création d'événements. C'est par la production d'animations en jeu que le Conseil se manifeste et apparaît aux joueurs. Nous préférons en outre produire des récompenses supplémentaires destinées à l'ensemble des Rôlistes, comme nous l'avons fait devant la sollicitation de la communauté pour la mise à jour 2.47. En l'occurrence, l'une de ces nouvelles récompenses devrait permettre, moyennant quelques Sharivatons, à n'importe quel joueur d'afficher son intérêt pour les événements en jeu et les intrigues du Jeu de rôle. Nous tenons à souligner que l'ensemble des récompenses désormais en jeu répond aux problématiques posées et qu'il n'est pas prévu d'insérer d'autres récompenses dans les prochaines mises à jour.

Pouvons-nous demander des objets exclusifs ou des récompenses produites à partir du visuel d'objets qui existent déjà en jeu, afin de grandir le montant de lots disponibles pour les animations du Conseil des Sadeurs ?

Non, il n'est pas prévu de produire des objets ou de nouvelles récompenses à la discrétion du Conseil. Les récompenses déjà disponibles en jeu pour le Jeu de rôle sont jugées suffisantes par Ankama et il n'est pas souhaitable de produire de nouveaux objets à l'envie : il est notamment question pour Ankama de systématiser l'acquisition des récompenses au mérite et ce critère ajoute une contrainte importante dans ce qu'il est possible de qualifier de mérite dans le Jeu de rôle. Il est souhaitable en outre d'exploiter davantage les ressources et les récompenses déjà produites pour les Rôlistes. Les Maîtres du Jeu mettent également à la disposition des animateurs des capsules à effet de sort (mimant hors combat l'effet visuel d'un sortilège), des transformations et des monstres suiveurs. Également, les animations éligibles (tournois & concours) peuvent solliciter les récompenses officielles habituelles, à la discrétion d'Ankama.

Les outils des Maîtres du Jeu pourront-ils être mis à disposition sans leur présence, afin notamment de soulager leur travail ?

Non. Les Maîtres du Jeu sont formés en moyenne trois semestres pour convenablement utiliser ces outils et ils bénéficient tout particulièrement de la confiance d'Ankama dans leur bon emploi, acquise par l'exercice du rôle volontaire dans des conditions d'activité précises. La supervision d'un Maître du Jeu consiste en une condition sine qua non à l'utilisation de ces outils. Nous soustraire de l'encadrement des animations du Conseil des Sadeurs n'est en outre en aucune manière un « soulagement », puisque telle est la principale raison d'être du Conseil.

Les modalités concernant l'échange des Sharivatons contre des récompenses spécifiques seront-elles plus clairement exposées ? La description du Sharivaton sera-t-elle révisée ?

Le Sharivaton nous satisfait en l'état et répond à une demande spécifique au-delà du besoin de garantir des récompenses aux joueurs après une animation. Nous avons souhaité rendre la distribution moins rébarbative et plus mystérieuse. Le Marchand de Sharivatons consiste en une quête à part que le joueur peut entreprendre s'il ne désire pas conserver ses Sharivatons comme tels. Nous ne proposons jamais de contenu prémâché, à cette fin nous n'allons pas proposer ni encourager la création d'une présentation relayant de façon exhaustive quelles récompenses sont proposées à ce jour par le Marchand de Sharivatons.

De nouveaux outils en jeu seront-ils développés par Ankama pour le Jeu de Rôle ? Pourra-t-on bénéficier d'un système de registre en jeu pour se signaler comme Rôliste, de la même manière qu'un artisan propose ses services ? Un référencement des animations à venir sur chaque serveur pourra-t-il se retrouver en jeu dans une interface dédiée ?

Le développement de nouveaux outils d'interface répond à une demande bien précise et le Jeu de rôle concerne un montant de joueurs insuffisamment fort pour que les propositions d'interface à son sujet deviennent une priorité. Proposer un formulaire d'expression libre en jeu permettant d'afficher auprès d'un serveur tout entier une animation nous semble problématique à modérer et même un outil plus simple demanderait un développement adéquat qui n'est pas envisagé. Nous pouvons et continuerons à directement vitaliser en jeu des animations à venir en introduisant des textes d'ambiance à durée variable par outil MJ comportant un lien menant vers le sujet de présentation de l'événement sur le Forum officiel. La méthode devrait devenir plus courante. La proposition d'un grimoire référençant les Rôlistes et basé sur le principe du livre des artisans en jeu est connue d'Ankama.
 

Communication :


Les comptes Twitter officiels peuvent-ils mettre un peu plus en avant les animations du Conseil des Sadeurs de façon récurrente ou systématique ?

Le compte Twitter officiel des Maîtres du Jeu (@DOFUSMJ_fr) propose déjà ces prestations. Si nous relayons déjà spontanément certaines annonces sur ce compte Twitter, les membres du Conseil des Sadeurs sont libres d'avancer des demandes particulières auprès des Maîtres du Jeu. Ces derniers et Ankama restent pour autant seuls décideurs du contenu produit et proposé sur ce compte. Le compte @DOFUSfr possède son cahier des charges et ne peut pas systématiquement reprendre les actualités des autres comptes officiels ; il n'est pourtant pas inhabituel de le voir mettre en avant des contenus événementiels. Nous estimons qu'à ce jour, la communauté DOFUS sur Twitter est suffisamment renseignée et formée à l'outil Twitter pour multiplier ses abonnements aux ressources officielles et sélectionner les sources d'information qui la satisfait le plus.

Le Launcher DOFUS et le site officiel DOFUS peuvent-ils faire le relai de l'actualité du Jeu de rôle ? De nouveaux canaux de promotion de l'événementiel peuvent-ils être trouvés ?

Tant le Launcher que le site officiel font le relai d'actualités importantes pour le jeu DOFUS et disposent d'un agenda particulièrement rempli. Ils touchent également toute la communauté francophone et à ce titre, doivent concerner toute la communauté. S'il est possible de trouver de la place pour une Lettre des Sadeurs récurrente sur le site officiel, relayer toute l'actualité du Jeu de rôle et de l'événementiel consiste en un volume d'informations tout à fait différent. Nous vous encourageons à intensifier le rythme de parution de la Lettre des Sadeurs si l'actualité de l'événementiel vous semble effectivement requérir une plus grande exposition. Cette sollicitation a été remontée vers Ankama et nous regardons, côté MJ, ce que nous pourrons entreprendre dans ce sens.

Les Maîtres du Jeu nous écrivent encore un « pavé » pour nous répondre, cela coûtant beaucoup à la qualité de l'interaction dans le discours entre joueur et volontaire. Pourquoi employez-vous cette méthode et ne faudrait-il pas attribuer davantage de personnel MJ sur Discord ?

Nous apprécions, comme vous, la prise de contact avec les joueurs et le dialogue spontané qu'il est permis d'accomplir dans bien des sujets. Nous comptons bel et bien renouer avec les réunions sur le Discord « Rôlistes Douziens » lorsqu'il sera utile de faire le point sur les projets en cours. Cette Foire aux Questions de six pages et le communiqué de cinq pages produit en parallèle forment un contenu dodu, long à lire et probablement indigeste pour une partie de la communauté. Nous le reconnaissons, mais au regard du long travail fourni par les joueurs pour produire plus de cinquante pages d'une étude approfondie, puis quinze pages d'une synthèse la résumant, nous ne pouvions pas seulement survoler la problématique et y répondre par morceaux. Si nous avons pris le temps de répondre en détail à ce long travail fourni en nous plongeant dans des documents particulièrement denses, nous tenons à souligner que l'Équipe d'Animation ne répètera pas la démarche si le format devait rester le même. Nous espérons ainsi pour les prochaines fois reposer davantage sur un format de réponse à des synthèses de deux pages au plus, pour lesquelles il sera nettement plus facile de composer de façon digeste.

Le Discord « Rôlistes Douziens » rassemble pour le moment cinq Maîtres du Jeu, [Mal-Jabar] et [Malvadar-Jandric] proposant une veille informationnelle pour leurs collègues et répondant aux joueurs sur différents sujets généraux, [Manie-Jance], [Mada-Jascar] et [Maux-Jypcien] supervisant les premières animations sur Discord en coopération avec les joueurs. S'il est possible pour Malvadar ou Mal de conseiller, comme Manie, Mada ou encore Maux, des joueurs au moment de la production d'une animation, il n'est pas prévu pour le moment d'ajouter des interlocuteurs MJ supplémentaires dans le dialogue avec les joueurs sur les sujets généraux. Nous souhaitons concentrer les ressources additionnelles de l'équipe MJ mobilisées sur Discord vers la production événementielle et son bon encadrement. La survenue de nouveaux projets pourra amener d'autres Maîtres du Jeu à rejoindre Discord.
 

Refonte du Conseil des Sadeurs :


Les modalités du recrutement au Conseil des Sadeurs sont actuellement lourdes, ce qui éloigne beaucoup de possibles postulants, et son format demeure peu évident pour de potentiels groupements candidats. Prévoyez-vous de réviser votre copie à ce sujet ?

Nous désirons dans un premier temps souligner la disparition de la demande du Projet saisonnier au sein de la candidature à la suite des retours formulés par les Sadeurs en 2017. Ce retrait a déjà permis d'alléger les conditions nécessaires pour intégrer le Conseil des Sadeurs. Pour autant, nous souhaitons toujours assouplir les modalités d'entrée au Conseil afin de toucher un cœur de cible plus large et collaborer avec un plus grand nombre d'acteurs de l'événementiel. Cela passe d'ailleurs par une révision de la notion de « groupement » afin de ne pas ignorer ces joueurs sans clan, pourtant associés à d'autres joueurs pour animer. Plusieurs animateurs se trouvent actuellement sur le banc de touche en raison des modalités de recrutement et nous en avons conscience. Nous devons cependant faire montre d'une grande vigilance dans la sélection de nos adhérents, dans la mesure où ceux-ci doivent bien comprendre quels standards ils devront respecter dans leurs animations (Jeu de rôle et respect du Background, deux conditions pour la coopération avec des Maîtres du Jeu). Le recrutement ne devra pas devenir une formalité, mais nous ferons en sorte qu'il ne rebute pas autant qu'aujourd'hui.

Le Conseil des Sadeurs va-t-il devenir une structure purement HRP ? Est-il question de se détacher du Background de Shariva et du Marquis ?

Le Conseil des Sadeurs est traité dans le Background officiel du jeu DOFUS au même titre que Shariva et le Marquis de Lhambadda, un document entier en jeu y faisant allusion. Nous déplorons que les joueurs n'aient pas tous réussi à s'approprier ce thème, à plus fort titre dans la mesure où les Maîtres du Jeu ont toujours été et sont toujours à votre disposition pour vous trouver une place dans ce cycle narratif (intégration de reliques et d'objets propres à votre clan dans le Background officiel, le « Sampo » entretenu par la Main du Valet Noir par exemple). Le respect des histoires des joueurs et de la diversité des narrations développées par les groupements consiste pour nous en un axe de travail majeur.

Notre parti-pris n'a jamais été celui de l'assimilation, mais bien celui de la création avec vous d'un lien unique (fort ou non, symbolique ou concret, allié ou antagoniste) à partir duquel intégrer votre structure dans la narration officielle du jeu. L'affaire ne doit pas seulement être vue dans l'angle du partenariat avec le Marquis et de la relation amicale avec le culte de Shariva, il ne s'agit pas de la seule forme de connexion possible et chaque groupement peut choisir une intégration plus neutre voire antagoniste du Tumulte dans sa narration, si l'affiliation initiale vous paraît incohérente. Nous souhaitons seulement vous voir décrire une posture par rapport à Shariva et au Conseil des Sadeurs dont vous intégrez l'histoire, il vous revient évidemment de choisir de quelle façon pour demeurer en cohérence avec votre narration.

La cohérence de l'histoire de votre clan avec l'univers du jeu DOFUS consiste en une condition incontournable de la participation des Maîtres du Jeu auprès de vos projets. Il vous sera toujours demandé de définir la façon dont votre clan perçoit et se positionne par rapport au culte de Shariva, tant pour élaborer nos narrations futures en harmonie avec vous que pour nous assurer du bon respect des enjeux du Background officiel chez nos adhérents. « Un Background de clan qui désire se voir légitimer (ou conserver sa légitimité) doit tenir compte des lois et des personnages importants du Monde des Douze. » Il sera toujours question de tenir cette position d'Ankama.

Allez-vous garder le « clan » comme unité de travail au Conseil des Sadeurs, au risque de négliger les serveurs sur lesquels aucun clan ne se trouve ? En l'occurrence, le Conseil ne profiterait-il pas d'un statut interserveur dans la mission de ses adhérents ?

Le Conseil des Sadeurs a été développé en 2013 avec à l'esprit l'intention de rassembler les groupements de joueurs autour d'une structure d'aide événementielle. Les « clans » étaient alors plus nombreux qu'aujourd'hui et il était estimé que le Conseil posséderait suffisamment de membres en récupérant la moitié au moins de ce public-cible. Or, au moment de la survenue publique du Conseil, les clans étaient déjà moins nombreux et ne représentaient déjà plus l'unité de travail optimale pour couvrir la demande majoritaire d'encadrement des animations des joueurs. Aujourd'hui, le Conseil déploie des ressources importantes pour une performance insuffisante par rapport à ce pour quoi nous l'avons pensé. Si la fusion des serveurs a globalement joué à notre avantage, le manque à gagner persiste dans le rapport de la quantité des productions événementielles à celui de l'investissement des Maîtres du Jeu dans la structure.

Nous souhaitons revoir l'unité de travail avec laquelle nous fonctionnons, celle du « groupement événementiel », pour effectivement procurer une aide plus déterminante et plus ciblée. Cela doit passer aujourd'hui selon vous par le passage d'un clan-membre vers celui d'un joueur-membre du Conseil et nous sommes globalement d'accord avec cette position. Enfin, il est souhaitable en effet de penser le Conseil dans son approche « interserveur », puisque les Maîtres du Jeu travaillent dans leur côté avec l'objectif d'une prestation équitable d'un serveur à un autre et qu'il semble normal aujourd'hui, par le nombre désormais raisonnable de serveurs de jeu à couvrir, d'aligner le Conseil sur cet enjeu. Nous ne pouvons pas forcer le destin en faisant émerger des partenaires du Conseil sur chaque serveur de manière strictement équitable, mais nous envisageons de proposer d'autres aventures chapitrées sur chaque serveur de jeu, mobilisant les groupements du Conseil qui le désirent dans la production collaborative d'événements associés.

Le futur Conseil des Sadeurs comportera-t-il une hiérarchie installée selon le degré de contribution, avec au moins des degrés de responsabilité ?

La documentation du 31 mai 2018 distingue l'animation RP de l'animation HRP. À ce stade de la lecture, vous comprenez que le Conseil des Sadeurs, structure officielle tenant compte des contraintes d'encadrement des Maîtres du Jeu, ne pourra pas intégrer les « animations HRP » et choisira une posture respectueuse des standards appliqués pour les animations officielles. Notre définition est peut-être différente par contre, dans la mesure où les exemples proposés pour mettre en contexte une animation HRP (chasse au trésor, quizz) ne sont pas forcément dénués d'un contexte Background ni d'une pratique intégrée du Jeu de rôle, ce qui les rendrait admissibles.

Nous souhaitons mettre en contact les différents animateurs et les regrouper autour d'un même lieu de communication, qu'il s'agisse du Forum officiel ou peut-être de Discord, afin de les laisser s'entraider et produire dans un cadre de travail fonctionnel et flexible, personnalisé pour chaque projet en cours, avec la proximité des Maîtres du Jeu dans la mise à disposition de nos services pour encadrer ces travaux. Nous ne désirions pas accorder plus ou moins de valeur à nos interlocuteurs, ni installer une hiérarchie inspirant un degré d'autorité d'un joueur sur un autre.

Pour autant, dans la perspective d'un encadrement optimal par les Maîtres du Jeu des animations des joueurs, nous devons effectivement faire la différence, par exemple, entre d'un côté un animateur débutant auquel apprendre les standards officiels et nos us et coutumes, et de l'autre un animateur chevronné connaissant précisément nos moyens et les mobilisant sur le pouce. Nous chercherons comme vous quel équilibre trouver dans cette structure pensée pour l'avenir et nous reviendrons vers vous avec des modèles plus compatibles avec la production événementielle moderne de nos joueurs, après une concertation avec les Maîtres du Jeu et Ankama.
L'Équipe d'Animation.
Réagir à ce sujet