FR EN DE ES IT PT

Pandala est une vieille zone de DOFUS qui a peu changé depuis sa création. Vous avez été nombreux ces dernières années à souhaiter une remise au goût du jour de l’île et c’est un chantier qui nous tenait également à cœur. Zone emblématique de DOFUS, elle méritait plus qu’une simple refonte graphique, c’est donc avec passion et beaucoup d’attention que nous l’avons entièrement revue.


L’histoire de Pandala, étoffée pour l’occasion, accompagnera les bouleversements géographiques. La faune et la flore ne seront plus les mêmes, ce qui aura un impact sur les objets fabriqués à partir des ressources obtenues sur l’île. De nouveaux défis s’offriront aux joueurs avec à la clef gloire, puissance et richesse. Et que les aventuriers les plus expérimentés se rassurent, l’île de Pandala sera loin d’avoir révélé tous ses secrets en cet été 650.

Cette mise à jour sera également l’occasion de poursuivre le chantier des équilibrages de classes.
 

Narration

Le futur peut-il changer le passé ?
Porté par l’énergie du désespoir face aux catastrophes engendrées par l’Eliocalypse, un dragon décide de briser tous les interdits et de traverser le temps et l’espace. Son but : préparer le Monde des Douze aux épreuves qui l’attendent dans le futur, afin qu’un nouvel avenir soit possible. Ce dragon n’est nul autre que le protecteur de l’île de Pandala.

Seuls les esprits primitifs liés aux terres ancestrales de Pandala sont capables de changer le destin. Leurs pouvoirs sont immenses. Hélas, la nature ne saurait être domptée, et en répondant à l’appel du dragon, c’est toute l’île qui sera irrémédiablement transformée dans un cycle de destruction, puis de création.
Cette période de grands bouleversements semble interminable pour les Pandaliens ; elle n’aura duré que le temps d’une nuit pour les autres Douziens.

L’éveil de Pandala
Les Pandawas ont dû s’adapter à leur nouvel environnement et cohabiter avec les créatures spirituelles, faisant renaître des cultes et des traditions jusqu’alors oubliés. Les travaux de reconstruction se poursuivent.

Tandis que Pandala renoue avec son passé, une menace inquiète les sages. Les esprits semblent agités et parfois hostiles aux Douziens. Quelle est la cause de leur comportement ? Y a-t-il un moyen de les amadouer ? Quelles sont leurs intentions ? Le remède choisi par le dragon serait-il pire que le mal qu’il voulait combattre ?
Toutes ces questions finiront par trouver leurs réponses… Mais une chose est sûre : Pandala ne sera plus jamais la même.
 

Géographie

Pandala est une ile emblématique du Monde des Douze. Conserver l’identité du lieu était important et d’autant plus difficile tant son graphisme est vieux et basé sur des outils et des contraintes techniques dépassés.
La culture Pandawa est largement inspirée de la Chine, évidement. Or la première chose qui frappe en regardant l’ancienne île c’est qu’elle est, à l’exception d’une zone Feudala à l’apparence volcanique discutable, totalement plate. Or les montagnes de Chine, les « pains de sucre » sont indissociables de l’écosystème du panda géant.

La version 2020 de Pandala s’est donc construite autour d’un set de montagnes rondes et très verticales qui structure toute l’île. À Aerdala bien sûr mais également dans les autres zones, y compris dans le village, les montagnes sont partout et donnent une belle impression de relief et de navigation. Chaque zone, ensuite, a reçu ses propres sets graphiques pour mettre en avant l’élément auquel elle est liée de façon bien plus manifeste que dans la vieille île.
  • Akwadala est parsemée de rivières et de cascades, l’eau y est beaucoup plus présente que simplement en entourant le village de conquête comme auparavant.
  • Terrdala a vu la roche prendre la place centrale en tant qu’œuvre d’art.
  • Aerdala monte vertigineusement dans les cimes et se couvre d’éoliennes et de cerfs-volants.
  • Feudala reçoit le plus gros changement puisqu’il n’y est plus question de volcan mais plutôt d’un lieu centré sur la spiritualité liée à la fumée d’encens.
  • La forêt de Pandala, enfin, est devenue Plantala et se couvre de mousse et d’une végétation digne de son appellation de « forêt ».
 
 
 
 
 
 

Contenu

Bien que la narration autour des Dofus primordiaux envoie rapidement sur l’île de Pandala, le contenu de l’île n’est pas le plus adapté aux personnages fraîchement sortis d’Astrub. D’autres zones du jeu ont d’ores et déjà cette vocation (royaume d’Amakna, plaines de Cania par exemple) et proposent des contenus et défis cohérents pour ces personnages.
 
Lors de sa sortie en jeu il y a plus de quatorze ans, le contenu de l’île de Pandala s’adressait à des joueurs de moyen et haut niveau. Depuis, du lait de bambou a coulé dans les gosiers et le niveau moyen des personnages a énormément augmenté. Cela vient, entre-autre, de l’ancienneté des joueurs, de l’évolution du jeu et d’une progression plus rapide qu’à l’époque de l’apparition de l’île.
 

Monstres
Afin de maintenir l’attrait de Pandala pour les joueurs aguerris, le niveau global des monstres rencontrés sur l’île va être revu à la hausse et les premières zones s’adresseront désormais à des personnages de niveau 100 à 150 environ. Le but ici sera de proposer un bloc homogène avec une meilleure continuité comme lors des refontes et ajouts précédents de zones.
 
À cette occasion, le bestiaire sera entièrement revu. Alors qu’actuellement, le mélange des familles de monstres et leur niveau sont disparates (dans certains cas, on peut affronter des monstres avec plus de cinquante niveaux d’écart dans le même groupe), le nombre de familles va être réduit et il n’y aura plus de mélange étrange. Les doublons vont être supprimés (Repaire de Daïgoro et Donjon des Kitsounes), chaque monstre et chaque famille disposera d’un gameplay spécifique (fini les Kitsounes dont seule la couleur et l’élément changent) et il n’y aura plus d’écart de puissance significatif entre deux monstres d’un niveau équivalent (dégâts des Pandules, résistances des Bulbes).
 
Au total, ce sont cinq familles de monstres, tantôt inédites, tantôt revues que les aventuriers vont avoir le plaisir de (re)découvrir. Quant aux fantômes de l’île de Grobe, ils restent fidèles à eux-mêmes mais pour combien de temps encore ?
 
Les monstres de Pandala continueront à voir ponctuellement apparaître des archi-monstres dans leurs rangs. Cependant, puisque le nombre de monstres sur l’île est réduit, plusieurs archi-monstres vont migrer vers d’autres horizons pour être associés à d’autres monstres. Les âmes des monstres de Pandala en possession des joueurs vont disparaître et seules les âmes des archi-monstres seront conservées.
 
Les bouleversements subis par l’île de Pandala ne sont pas du goût de tous les monstres recherchés. Ainsi, quatre d’entre eux ont décidé de déménager sur le continent tandis que les trois autres restent fermement ancrés sur l’île. Il n’est pas exclu qu’à terme, de nouveaux criminels profitent des places vacantes pour s’installer à leur tour sur l’île de la déesse et des esprits.

 

Objets
Parmi les changements accompagnant la refonte du bestiaire de Pandala, il y a une réduction drastique du nombre de ressources pouvant être obtenues sur les monstres. Chaque monstre octroiera moins de ressources différentes et chacune de ces ressources aura plus d’intérêt (et donc potentiellement plus de valeur). Les ressources devenues obsolètes ne seront pas supprimées des inventaires et l’Intendante des ressources du village de Pandala sera prête à les échanger contre d’autres ressources.

 
Les ressources de Pandala interviennent dans des centaines de recettes qui vont toutes être adaptées suite aux changements. Cela comprend aussi bien les équipements que les objets d’élevage, les clefs et autres. Ces modifications n’impactent en rien le niveau et les effets des équipements : ces derniers resteront inchangés à la mise à jour. Toutefois, la transformation de l’île s’accompagnera de son lot de nouveaux équipements et panoplies. Qu’il s‘agisse de leurs caractéristiques ou de leur apparence, il y en aura pour tous les goûts.
 
Plusieurs familiers se cachent sur Pandala et ils ne seront pas épargnés par les bouleversements. Leurs critères d’apparition et les ressources demandées pour leur obtention vont être modifiés. Une poignée d’entre eux deviendra temporairement indisponible le temps de trouver une nouvelle cachette, ce qui prendra quelques mois tout au plus.
 

Conquête
Des réflexions ont commencé autour de l’aspect social en jeu, du devenir des guildes et des alliances ainsi que du système de conquête. Face à ces incertitudes et à cause des événements récents ayant impacté la production, les villages de conquête de l’île de Pandala vont disparaître et les ressources qu’ils abritent deviendront accessibles à tous. Il est beaucoup trop tôt pour savoir quel sort leur sera réservé sur le long terme, s’ils reviendront en jeu et sous quelle forme.
 
Chasses au trésor
Pour des contraintes de temps principalement, les chasses au trésor seront dans un premier temps impossibles sur l’île de Pandala. Cette fonctionnalité sera à nouveau disponible sur l’île plus tard dans l’année.
 
Quêtes
La narration de l’île sera grandement étoffée et couplée aux changements et améliorations apportés à Pandala, l’impact sur l’existant sera conséquent.
Comme à la refonte d’Astrub, plusieurs quêtes vont disparaître et d’autres vont être adaptées aux changements. Déjà évoqué plus haut, le cas particulier de l’éternelle moisson sera traité de la même manière que lors des refontes de Cania, Sidimote, Dragoeufs et autres : les monstres devenus obsolètes seront remplacés par d’autres et les archi-monstres resteront tel quel.
De nombreuses quêtes permettront de découvrir la nouvelle île de Pandala et ses secrets, de s’initier aux boissons locales et à l’art martial ancestral des Pandawas.
 
Succès
Les succès liés à Pandala vont être fortement impactés par la mise à jour. Les succès associés aux familles de monstres et aux donjons notamment vont être désactivés. Les personnages ayant accompli ces succès perdront les points octroyés mais conserveront les autres récompenses obtenues (ornement, titre, etc). Les compteurs (nombre de quêtes, points de succès) seront mis à jour mais les succès auxquels ils sont rattachés ne seront pas invalidés s’ils ont déjà été débloqués.

Bien sûr, de nouveaux succès en lien avec Pandala seront ajoutés et accessibles à l’ensemble des personnages.
 

Challenges spécifiques

Une petite nouveauté mécanique fait son apparition avec le réveil de Pandala : les challenges spécifiques aux familles de monstres. Ce sont tout simplement des challenges de combat conçus pour mettre en valeur les spécificités d'une famille de monstre et récompenser plus justement vos exploits en combat. Ces challenges n'apparaissent que sur les combats de la zone ciblée et nul part ailleurs.
Avec ces nouveaux challenges, nous espérons amener un peu plus de variété aux combats d'une zone à l'autre. Ils sont une invitation à adapter votre façon de jouer à la famille de monstre et vous récompensent pour l'avoir fait.
Par exemple, la nouvelle famille de monstres d'Akwadala place des invocations statiques sur le terrain qui occasionnent des dommages aux entités à proximité. Voici un exemple des challenges associés à ces monstres :
  • Faire achever chaque monstre par une invocation ennemie.
  • Faire achever deux monstres en un coup par une invocation ennemie.
  • Ne tuer aucune de ces invocations.
Comme c'est un nouveau système que nous mettons à l'essai en 2.56, nous vous invitons à venir réagir sur le forum pour nous partager votre ressenti sur ces challenges. Ceux que vous avez trouvés intéressants, ceux que vous n'avez pas aimés, les idées que vous avez pour de nouveaux challenges. Notre objectif pour cette mise à jour est avant tout de déterminer avec vous si cette fonctionnalité vous plaît et comment nous pouvons la faire évoluer pour peut-être un jour la généraliser.
 

Équilibrages de classes

Suite aux besoins exprimés par la communauté et les problématiques observées, nous nous sommes concentrés sur les classes suivantes pour cette phase d'équilibrage : Sacrieur, Steamer, Huppermage et Ecaflip.
 
Certains bugs ont malheureusement perturbé l'expérience des Sacrieurs comme de leurs adversaires et donc faussé le déroulement/l'issue de certains combats depuis les derniers changements. Les modifications apportées aujourd'hui visent donc à corriger ces bugs et empêcher les abus qu'ils entraînaient. Ce debug s'accompagne de plusieurs nerfs, mais aussi de quelques légères améliorations que vous pourrez découvrir dans le changelog dédié.
Entre ces bugs et les nombreux sorts ou effets défensifs, le tanking des Sacrieur était effectivement trop élevé. Notre objectif  a été de limiter le cumul de réductions entre le passif et les sorts défensifs, ainsi que limiter le roulement de ces sorts pour permettre aux adversaires de profiter de davantage de "fenêtres de tir" dans les combats.
 
Suite aux modifications apportées aux Steamers et aux Huppermages l'été dernier, ce deux classes très versatiles, dites "couteaux-suisses", ont vu leur gameplay assoupli et leur puissance globale revue à la hausse. Cependant, elles se sont avérées trop puissantes dans plusieurs rôles différents au sein d'un même combat en comparaison avec les classes dites "spécialistes". C'est notamment le cas vis-à-vis du rôle d'érodeur, où elles sont censées être des choix secondaires par rapport aux érodeurs principaux que sont par exemple les Iops, les Ouginaks ou encore les Ecaflips. Leur capacité d'érosion est donc revue à la baisse, afin de conserver cette capacité tout en laissant mieux s'exprimer les classes pour qui l'érosion est un rôle principal.
 
Plus précisément, le Steamer voit principalement la résistance de ses tourelles et la protection qu'il peut accorder à ses alliés réduites. Côté améliorations, le mode retrait PM (déjà un peu utilisé en PvM) est mis en avant, ainsi que la voie Terre qui manquait un peu de dommages, via la Foène. De nombreuses descriptions de sort qui étaient fausses ou incomplètes sont désormais correctes.
 
Quant à eux, les Huppermages voient leur capacité individuelle de tanking réduite. La souplesse offerte par certains sorts liés à la gestion des états élémentaires ou au placement via les runes est également atténuée. En terme d'améliorations, les sorts bi-élément dont l'ordre d'application des états n'étaient pas les bons sont maintenant corrigés, et le sort Torrent Arcanique est complètement revisité pour mettre en avant la gestion des combinaisons élémentaires, et donc les modes multi-élément de manière générale.
 
L'Ecaflip rencontre plus de difficultés que ses collègues cités plus haut, notamment en PvP. Les modifications que nous vous proposons ont pour but de donner un coup de pouce à la classe de ce côté là, notamment en mettant plus en avant son rôle d'érodeur. Les sorts Face ou Pile, Bluff, Miaouch et Toupet, dont le fonctionnement n'était pas idéal sont justement revus pour aller dans ce sens.
Le sort Trèfle, qui n'est plus central dans le gameplay depuis l'ajout du passif, est complètement revu. Les voies Dommages de poussée bénéficient d'une petite amélioration. Rekop et Tromperie ont été retravaillés pour proposer un fonctionnement de leur aléatoire plus intéressant. La Mésaventure est également modifiée pour fonctionner sans le Trèfle et proposer une mécanique plus pertinente.
 
Comme d'habitude, nous vous invitons chaleureusement à tester tous ces changements et à nous faire vos retours sur les sujets dédiés du forum. Nous suivrons de très près l'évolution des classes concernées, tout en préparant les modifications nécessaires pour les prochaines classes qui passeront par la moulinette de l'équilibrage lors des prochaines mises à jour.
 

Des nouvelles musiques pour DOFUS

Chers amis c’est avec une joie non dissimulée que nous vous annonçons la mise en ligne prochaine de la 2e partie de la refonte des musiques de Dofus !
 

Le pôle son a travaillé d’arrache-pied pour vous offrir une expérience sonore et musicale digne du monde des douze. Comme l’a expliqué Guillaume Pladys, votre loyal compositeur des musiques de Dofus lors de l’émission Twitch du 5 décembre dernier, nous avons à cœur d’avoir un équilibre subtil entre musique et bruitages afin que l’expérience sonore soit unique !

Après la première fournée de musiques intégrées lors de l’Eliocalypse, nous mettrons en ligne lors du patch Pandala pas moins de 40 nouveaux titres.

Commençons par les musiques de donjon. Leur nombre étant très élevé dans Dofus, nous avons opté pour une composition musicale par thématique. Pour chacun, il y aura une musique d’exploration et une musique de combat. Ainsi, vous entendrez celles-ci tour à tour mystérieuses, féériques, glaciales, enfantines, « jungle », lugubres, souterraines, guerrières, industrielles ou encore magiques. Cette bonne dizaine d’ambiances musicales bien marquées égayera vos pérégrinations tout le long du jeu.

Ensuite, après avoir inspecté en profondeur un donjon, vous tombez sur son gardien… Pour les boss de fin, l’esthétique musicale se doit d’être différente, et nettement plus épique. L’affrontement final d’un donjon se fera donc à coup de cordes, de bois, de cuivres et surtout de chants ! Tout l’orchestre symphonique est utilisé, ainsi qu’un chœur complet. Peut-être vous aideront-ils à conquérir la victoire face aux boss ?

Aussi avons-nous intégré des musiques uniques pour les personnages les plus emblématiques de votre jeu préféré. Qui n’a jamais rêvé d’affronter le Comte Harebourg en écoutant une musique exceptionnelle faisant honneur au gardien du belvédère d’Ilyzaelle, ou encore tenter de récupérer le Dofus Vulbis au son de chœurs majestueux chantant la gloire de Crocabulia ?

Comme vous l’exprimiez à raison dans le forum, certaines régions comme la zone d’Ilyzaelle, ou le campement des Bworks, ou encore la vallée de la Morh’Kitu, n’avaient pas de musique spécifique. Avec la refonte, c’est chose faite, nous avons diversifié les musiques pour les plus grandes zone du monde des douze. A titre d’exemple, l’île de Pandala disposera de 10 musiques différentes.

Dernière chose, c’est officiel, les musiques du jeu arriveront sur les plateformes de streaming audio (Spotify, Itunes, Deezer et consorts…). De quoi se replonger dans le Krosmoz, et ce même dans le métro ! Pour vous faire patienter, rendez-vous sur le soundcloud d’Ankama pour 1 musique réarrangée de Pandala, à écouter en avant-première.

Le pôle son.

 
 

Conclusion

Attendue de longue date, vous allez enfin pouvoir profiter de la seconde jeunesse de l’île de Pandala.
 
N’hésitez pas à participer au bêta-test de Pandala disponible sur les serveurs dédiés et à partager avec nous vos impressions. Vos retours sont importants afin de corriger les derniers bugs et peaufiner l’expérience de jeu proposée.
 
Si les cinq éléments seront à l’honneur cet été, le déclin des journées ensoleillées profitera à d’autres esprits qui ne manqueront pas de se manifester dès que l’occasion se présentera. Attendez-vous donc à prolonger votre séjour sur l’île de Pandala au-delà de vos congés estivaux.
Catégorie: Game design