FR EN DE ES IT PT

La précédente mise à jour vous a proposé une refonte complète de Pandala, tant graphique qu'au niveau du contenu proposé qui s'est vu grandement enrichi. Toutefois, une petite zone au large des côtes restait en friche, comme une toile d'araknawa inachevée. Vous avez déjà eu un aperçu de ce qui vous attendait : un cimetière marécageux où il fait bon dormir de son dernier sommeil… Mais est-ce vraiment le dernier ? Nous vous l'avions promis : voici le nouveau Grobe, tel que les morts l'ont rêvé !

Cette mise à jour sera également l'occasion d'apporter quelques améliorations aux interfaces et à l'ergonomie.

Quand la nuit tombe sur les tombeaux

Grobe… Une île maudite, hantée par les fantômes. Une terre autrefois sacrée où les Pandawas honoraient leurs ancêtres. Un lieu terrifiant que seuls les plus braves osent explorer, risquant leurs vies à chaque instant.
Après le retour des esprits de Pandala, pensiez-vous que les morts ne reviendraient pas, eux aussi ?
 

Deux en un

Accessible par bateau depuis la région de Terrdala, l'île de Grobe se compose désormais de deux zones et deux donjons : le Cimetière de Grobe (donjon : le Tombeau du Shogun Tofugawa) et le Mont des Tombeaux (donjon : la Demeure des Esprits).
Le Cimetière est une zone destinée aux aventuriers de niveau 150 à 160. Il est envahi par les spectres de l'Armée de brume, dirigée par le Shogun Tofugawa.
 
Le Mont des Tombeaux s'adresse aux personnages de niveau 160 à 170. Cette nécropole est le terrain de jeu des Yokai des Tombeaux qui agissent sous l'influence de Koumiho, la Kitsoune à neuf queues.
 

L'Armée de brume

Constituée de samouraïs, de ninjawas et d'autres guerriers désincarnés, l'Armée de brume contrôle la majeure partie du Cimetière. Les seuls qui osent défier leur hégémonie sont les Spiritueurs, des Pandawas chasseurs de fantômes.

 

Le regard tourné vers l'orient

Pour former l'armée de brume, nous sommes allés piocher dans des références historiques et mythologiques principalement japonaises, mais également chinoises. Que ce soit par leurs noms, leurs styles de combat ou leurs designs, nous avons mélangé les genres pour créer des monstres hors du commun.
Le Jiangshi-Nobi fait bien entendu référence au Jiangshi chinois, ces vampires si particuliers, bien éloignés de nos vampires occidentaux. Le sac mortuaire dans son dos évoque la thématique du cadavre animé, fortement liée au mythe originel, et en fait un cas d'étude intéressant sur la transformation des corps en reliques durant leur passage en Externam.
La Tsukinochi, quant à elle, mélange trois références bien distinctes. Son nom s'inspire de la kunoichi, la femme-ninja. Le design de son armure évoque celle des samouraïs, et son ornement a amené le « tsuki » dans son nom (la lune). Enfin, son arme est une naginata à double-lames qui est l'arme de prédilection des femmes samouraïs que l'on appelle Onna-bugeisha.

 

Les rangs de l'Armée de brume

 
Jiangshi-Nobi
Tsukinochi
Onabu-Geisha

Le Shogun Tofugawa
Dernier représentant du clan Tofugawa, le Shogun a été le plus grand seigneur de la guerre de son époque, malgré une taille plutôt modeste. Il aurait triomphé de nombreux adversaires avant de périr lors d'une bataille épique, le corps criblé de flèches. Le trépas n'a pas été un frein à ses ambitions, loin s'en faut : il a rassemblé une véritable armée à la loyauté sans faille et n'entend pas reposer en paix. Surnommé le chevaucheur de brume, il ne se déplace jamais sans son Yokomainu.
 

Les Yokai des Tombeaux

Les grands esprits élémentaires ont bouleversé l'écosystème de Pandala ; cet événement majeur a également eu des répercussions sur Grobe. Répondant à l'appel des puissances primitives, des Yokai morts depuis des lustres se sont manifestés sur les hauteurs de l'île.
 
Un Yokai peut en cacher un autre
Inspirés des créatures étranges du folklore japonais, les Yokai sont aussi nombreux que passionnants à étudier. Certains sont directement inspirés de Yokai existants tel que le Bakazako provenant du Kasabaké, ce parapluie malicieux que l'on retrouve dans de nombreuses œuvres. D'autres font référence à de « faux » yokai néanmoins très présents dans la culture populaire, comme le sans-visage de Miyazaki qui n'est pas issu du folklore japonais.

Certains Yokai sont créés de toutes pièces à partir d'une autre référence : c'est le cas du Madura qui évoque le Daruma, une figurine permettant de faire un vœu en peignant ses pupilles. Ce n'est donc pas un Yokai à l'origine et les plus observateurs auront remarqué qu'un autre Yokai apparaissant au générique de la quête Présence d'esprits fait également référence au Daruma.

Il n'y a donc pas de règle précise pour la création d'un Yokai dans le Monde des Douze, si ce n'est qu'il doit avoir du sens. Cela peut tout aussi bien être ce qu'il évoque via son design ou sa thématique, que sa référence initiale. Plus son concept est étrange, mieux c'est, car c'est en cela que repose l'essence même de ces créatures : nous horrifier et nous questionner autant qu'elles nous émerveillent.
 
Les Yokai fantomatiques
Bakazako
Kaonashi
Madura
 
Koumiho la Kitsoune
On murmure que cette Kitsoune à neuf queues serait revenue d'entre les morts pour se venger… mais de qui ? Son histoire cache bien des secrets. De par son charisme hors du commun, Koumiho n'a eu aucun mal à se faire obéir des autres Yokai. Elle a élu domicile dans un bâtiment érigé sur le Mont des Tombeaux, un ancien sanctuaire abandonné de la déesse Inali. La demeure serait hantée par de nombreuses créatures spirituelles… Seuls les fous - et les aventuriers - osent se risquer à l'intérieur.
 

Un en deux

Les héros ayant cherché à lever le voile sur la transformation de Pandala ont découvert qu'elle avait été causée par deux dragons : Orukam et Imagiro, les véritables responsables du réveil des esprits. Tout porte à croire qu'à l'origine, ces deux dragons ne faisaient qu'un. Le mystère de leur séparation reste à éclaircir ; il est l'enjeu de la série de quêtes principales liées à Pandala.
 
Et qui dit dragons dit Dofus…
 
Après avoir obtenu le Domakuro, l'œuf d'encre, un second Dofus fait son entrée en scène : le Dorigami, l'œuf de papier, d'un blanc immaculé. Cet objet légendaire pourrait-il être celui évoqué depuis longtemps par un Lenald bien connu des chercheurs de Dofus ? Pour le savoir, il faudra se rendre sur Grobe… et au-delà.
 

2.57 : les autres modifications

Désactivation des défis communautaires

Introduite en 2016 puis "nerfée" suite à de nombreux abus, la fonctionnalité des défis communautaires ne remplit aujourd'hui pas son rôle. Elle est très peu utilisée de façon légitime et est surtout source d'arnaques ou le moyen "caché" d'échanger des kamas frauduleux. Pour cette raison, nous avons décidé de retirer la fonctionnalité du jeu. Les défis en cours seront supprimés lors de la mise à jour et aucun remboursement des coûts d'inscription ou des cagnottes ne sera effectué.
 

Visibilité des succès de donjon en combat

C'est quelque chose qui est demandé depuis longtemps. Les succès associés aux boss de donjon sont désormais affichés et mis à jour pendant le combat. Oui, on parle bien ici de "Kardorim (Zombie)" ou "Tal Kasha (Statue)" (les succès liés aux idoles ne sont pas concernés)
Concrètement, tout va se passer dans l'interface qui sert déjà pour les challenges, mais vous les distinguerez facilement des challenges "basiques" grâce à leur icône sur fond orange.
Côté fonctionnement, tout se passe comme un challenge habituel :
  • Les informations du type "[Logan] a fait échouer le challenge Nomade" s'affichent dans le chat.
  • L'icône se met à jour avec une coche verte ou une croix rouge au moment où le succès se valide ou est échoué.
  • Enfin, seuls les succès effectivement réalisables par votre équipe sont affichés :
    • Duo uniquement si l'équipe contient 2 personnages, Duel ou collant si vous n'êtes pas seul...
    • Si un succès a déjà été complété par tous les membres de l'équipe, il ne sera pas proposé. 
Nous en avons également profité pour revoir les descriptions de tous ces succès pour mentionner explicitement le challenge correspondant et rendre l'affichage plus lisible dans l'UI de succès.
 
Avant - Après

Bourse Aux Kamas in-game

 
Un devblog avait été publié prématurément l'an dernier sur la refonte de la BAK en jeu (ici), mais cette fois-ci elle va vraiment sortir ! Afin de faire quelques derniers tests, cette fonctionnalité sera disponible 1 ou 2 semaines après la mise à jour.
Catégorie: Game design