En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

Si vous pensiez avoir exploré Frigost en long, en large et en travers, il se pourrait que vous soyez passés à côté d'un peuple jusque-là très discret, représenté dans cette contrée par le Clan Martegel : les Nimbos.


 

Tapis, sous le Mont Torrideau, les Martegel s'étaient jusqu'ici faits petits, en particulier depuis la Malédiction que Djaul jeta sur Frigost. Des évènements récents semblent toutefois les avoir motivés à se faire remarquer et leur extrême hostilité pousse la Garde du Jour sans Fin à implorer l’aide des aventuriers afin d’espérer contenir leur colère.

Parmi les Nimbos du Clan Martegel, il y en a qui sont particulièrement résistants : les Tanklumes. Spécialisés dans la protection rapprochée, ils n’hésiteront pas à prendre les coups à la place de leurs alliés.
 

Tanklume 
 

Il y a également les Kasroks, qui peuvent assez facilement toucher plusieurs ennemis à la fois grâce à leur marteau. Tandis que les Vatenbières utilisent leur hache de façon surprenante, leur permettant d’être efficace à longue distance.

Kasrok
Vatenbiere 
 


Certains Nimbos sont quant-à-eux montés sur un Boufmouth apprivoisé, c’est par exemple le cas des Barbéliers : très dangereux en mêlée, ils se servent de leur Boufmouth pour se déplacer plus rapidement.
 

Barbélier 


Les Boufboss possèdent également une monture Bouftonmouth qu’ils utilisent pour mieux garder la distance avec ses adversaires pendant qu’ils les lapident à l’aide de leur fronde.

Boufbos


À la tête du clan, il y a un roi Dazak Martegel très en colère. Sa monture magique le rend particulièrement mobile tandis qu’il utilise son charisme de souverain pour motiver et revigorer ses troupes.

Mais s’il existe un caractère commun à tous ces guerriers, c’est bien qu’ils ne débordent pas de patience, et cela se ressent dans leur façon de combattre. S'il se passe trop longtemps sans qu'ils puissent enfoncer leur arme (ou leur crâne) dans quelque chose, ils s'énervent et deviennent encore plus dangereux, y compris pour eux-mêmes.

Catégorie: Game design