En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

Bien que les serveurs Temporis, troisièmes du nom, aient pour thème Bonta versus Brâkmar, la rivalité entre la Cité Blanche et la Cité Sombre ne date pas d’hier. Vous les connaissez grâce aux quêtes d’alignement, mais depuis de nombreuses années, Amayiro, maître d’armes de la milice de Bonta et Oto Mustam, son alter ego de Brâkmar, entretiennent une relation épistolaire piquante… À la veille de Bonta Divine, que le clash commence !

Cher Oto,


(ou plutôt devrais-je dire « Pauvre type », « Pauvre chose », à la rigueur « Pauvre être sans attrait », mais je ne me le permettrais pas. Ces familiarités ne sont pas dignes de nos rangs, qui nous élèvent et nous invitent à des débats aux enjeux bien plus grands que nos petites personnes ; surtout toi en l’occurrence, qui ne semble même pas atteindre la taille règlementaire d’un soldat de deuxième classe de Bonta, mais passons…)

Je tenais simplement à te saluer cordialement en cette glorieuse journée de Bonta Divine.

Avez-vous une journée qui vous est consacrée dans l’almanax depuis le temps ? Si ce n’est pas encore le cas, je te suggère avec toute la sympathie que je peux avoir pour toi et les tiens de la nommer « Brâkmar Disgracieuse », « Brâkmar Déchue » ou – ma préférée – « Brâkmar Diarrhéique ». Je pense sincèrement que cela reflètera votre grandeur.

Mais ne nous égarons pas et revenons à nos bouftous, un tel honneur n’incombera jamais à cette piètre localité…

Tu trouveras avec cette lettre un slip et des chaussettes immaculés. Comme tu le sais, en ce jour de fête, les Douziens s’habillent en blanc et clament dans les rues : « le Bien gagne toujours ». Sachant que dans ta petite bourgade peu enjouée, la liberté d’expression n’est pas monnaie courante, je me suis dit qu’en revêtant du blanc sous ta tunique noire, tu pourrais participer en toute discrétion à cette exhibition et, à défaut de crier haut et fort la vérité dans ton triste décor au milieu de ton peuple d’ignorants, tu pourrais pleurer seul devant ton miroir en te demandant pourquoi tu n’as pas rejoint le bon camp.

Il m’arrive d’être de tout cœur avec toi. Cela doit être réellement déprimant d’être conscient qu’on s’est trompé durant toutes ces années et que de surcroit, on est trop lâche pour changer les choses. C’est tellement pathétique… La plupart du temps, je préfère en rire parce qu’après tout, il y a pire dans la vie. Tu pourrais être Brâkmarien, petit et laid. Attends…

Naaaan, je te charrie ! Ne le prends surtout pas mal, même si je sais que chez vous, à Brâkmar, on a la mauvaise habitude de voir le mal partout.

Avec tout cela, je ne sais plus où je voulais en venir…

Ah oui, je souhaitais simplement te faire part de ma gratitude. T’écrire me fait le plus grand bien. C’est comme si je me libérais d’un poids, de toute la pression que mes hautes fonctions m’imposent. Je laisse aller ma plume et, comme le meilleur traitement eniripsa dont on puisse rêver pour faire évaporer la monotonie, de manière irrépressible, je souris. Comme quoi, malgré toutes tes bassesses et tes mauvaises intentions, tu parviens, bien malgré toi, à faire le Bien autour de toi. J’espère d’ailleurs que la milice de Brâkmar lira ces lignes et te jettera en prison pour haute trahison. Espionner, séquestrer, torturer… C’est tout à fait le genre de la maison, n’est-ce pas ? Ha, ha, je te taquine avec le plus grand respect, bien évidemment.

Je te souhaite une agréable fête de Bonta Divine, espère sincèrement que tu apprécieras le présent que je t’ai offert et surtout qu’il te siéra. J’ai pris ce qu’ils avaient de plus petit…

Bien à toi,
AMAYIRO
Maître d’armes de la milice de Bonta


 



 

Rendez-vous dans quelques jours pour découvrir la réponse de Brâkmar et d’Oto Mustam !

En attendant, n’hésitez pas à commenter pour ou contre Brâkmar, à passer une bonne fête de Bonta Divine et surtout un bon jeu avec Temporis III !