FR EN DE ES IT PT

L’aventure bat son plein dans DOFUS depuis que Pandala y apparaît flambant neuve. Comme si l’île mythique du Monde des Douze avait repris ses esprits après un long sommeil… Pour autant, ne foncez pas tête baissée comme un Iop dans ses nouveaux pièges : lisez d’abord la visite guidée en six escales de l’Agence Touriste. Cette fois, on se rafraîchit en Akwadala !


Au sud de Pandala, bordée par la mer, se trouve une région gorgée de soleil que l’on appelle aussi « le pays des reflets » : Akwadala, l’abondante. Depuis toujours, elle subvient aux besoins primaires des Pandawas, leur prodiguant une terre sans égal pour la culture du riz et des eaux débordantes de pichons sauvages. Cependant, ne soyez pas dupe de ses allures idylliques et généreuses, l’envers du décor abrite des créatures malfaisantes, les Kwapa, à la solde d’une mystérieuse « Dame des eaux »…

LES RIZIÈRES LENALDES

En des temps fort peu lointains, Inali, petite déesse du riz, s’adressa au peuple Lenald. Nul ne connaît avec certitude les mots qu’elle murmura, mais depuis ce jour, des Lenalds creusent des rizières et chérissent la terre pour qu’elle leur offre la précieuse céréale.
 

LA DISTILLERIE DE LAIT DE RIZ FERMENTÉ

Vous n’êtes pas sans savoir que les Pandawas ont la fâcheuse habitude de tout faire fermenter… ainsi, des rizières abondantes au lait de riz fermenté, il n’y avait qu’un pas ! Toutefois, il en a fallu de l’audace pour le franchir celui-là, car en ces terres, il est un breuvage classé en tête de tous les autres au patrimoine des aventuriers à poil court, noir et blanc : le lait de bambou fermenté ! Autant vous dire que l’approbation de cette boisson alternative n’est pas encore unanime, certains irréductibles allant jusqu’à la considérer comme sacrilège. Mais peu à peu, le lait de riz fermenté et la nouvelle spécialité qui en découle, le Shaké, prennent de l’ampleur.

DONJON : LA VALLÉE DE LA DAME DES EAUX

Franchissez un frêle pont de bois, empruntez un grand escalier sculpté dans la roche et vous accèderez à une vallée merveilleuse, où les passerelles en bambou bondissent au-dessus des bassins et des cours d’eau. Là, si vous n’êtes pas aveuglé(e) par toute cette beauté, vous remarquerez… qu’elle grouille de Kwapa !

La légende raconte que ces monstruosités voudraient noyer tous les Douziens. Ils attireraient leurs enfants pour les enlever et les livrer à l’ondoyante Dame des eaux

LE PONT DES GRANOUILLES

Si vous cherchez à éviter les Kwapa et retrouver un peu de calme et de sérénité, votre souhait sera exaucé au pont des granouilles. Ce lieu sacré, directement connecté à l’esprit de l’Eau via sa fabuleuse cascade, permettrait d’atténuer votre vague à l’âme en y déversant vos états d’âme. Surtout, elle aurait le pouvoir d’exaucer votre vœu si vous jetez un kama en offrande à l’esprit qui fréquente les lieux. Attention ! Il se peut qu’une granouille gobe votre piécette au vol. Taxe somme toute cohérente : après tout, elles aussi vivent ici…

LE PORT D’OSAKWA

Les Pandawas ont appris de leurs erreurs passées ! Cette fois, ils ont pensé à échafauder leur port sur une côte ! Utile à la plaisance comme à la pêche, il vous permettra également de voyager jusqu’au port de Madrestam (si vous réussissez la quête d’accès bien évidemment). Pour trouver le navire, il vous suffira de suivre la ritournelle du capitaine : « Osakwa ♫ lalala ♫ nous sommes partis ! ».

LES SOURCES MAUDITES KYUSENJO

Ensorcelées par les Kwapa, ces sources changent quiconque s’y baigne en la créature qui s’y est jadis noyée. Ainsi, il existe la source du Chacha blanc, la source du Kwak blanc et celle du Cochon pandalien. Vous voilà prévenu(e) !


Notre petit tour d’horizon d’Akwadala est terminé ! On vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau focus consacré, cette fois-ci, à Terrdala. De nouveaux croquis et travaux de recherches originaux vous seront dévoilés !

D’ici là, bon séjour en terres pandaliennes et n’oubliez pas : le lait de bambou est à consommer avec modération...