FR EN ES PT

L’aventure transmédia Lance Dur, lancée depuis la sortie de son site, est en marche ! Une histoire truffée d’infos, des images exclusives, des révélations en pagaille sur ce nouveau héros du Krosmoz, mais aussi sur les répercussions qu’il aura en jeu dans les semaines et mois à venir : ce sont les Forgenews et voici la toute première !

Derrière le nom « Lance Dur » se cachent bien des mystères et des surprises…

Le point de départ, c’est une série animée : La Dernière Aventure du Comte Lance Dur, imaginée par Tot, créateur de la série WAKFU et des films DOFUS : Livre I – Julith et Princesse Dragon, mais aussi des MMORPG que vous aimez tant.

Il voulait raconter, comme le nom de la série l’indique, l’ultime quête d’un vieil aventurier qui a encore des choses à vivre, à défendre et à prouver malgré ses rhumatismes (peut-être même plus, puisqu’il devra justement surpasser les faiblesses de son ancienneté).

Tandis que la production de la série avançait, chaque élément de l’histoire de Lance Dur – le héros, ses amis, ses adversaires, les lieux qu’il allait arpenter – trouvait sa place et prenait vie dans l’univers du Krosmoz tout entier. Décors, créatures et personnages avaient leur propre histoire à raconter d’une époque à l’autre, et donc d’un jeu à l’autre.

Nouvelle classe, nouvelles zones, nouveaux boss et autres créatures vont ainsi faire leur apparition dans vos jeux vidéo, ouvrant des portes insoupçonnées à votre aventure.

Si la nouvelle classe de personnage ne concerne que DOFUS, chaque jeu aura son lot de nouveaux contenus et son histoire à raconter.

Et à la fin de votre périple, en janvier, peut-être serez-vous prêt(e) à découvrir ce qui a tout lancé et qui aura été à l’origine de tout : la série animée ! Un point de départ donc, mais aussi l’arrivée.

Background : L’étranger

Les rires étaient gras et les kamas, sonnants et trébuchants, lâchés par grosses poignées pour payer les tournées. La cité que l’on connaissait autrefois pour être le repaire des mercenaires préparait minutieusement sa gueule de bois, sans se douter qu’elle allait être coupée dans son élan.

L’étranger poussa les portes battantes de la taverne. Leur grincement trancha net avec la bonne ambiance qui y régnait. Les yeux fixèrent le visage inconnu et les mines s’assombrirent. Le regard aiguisé de l’aventurier transperça la pièce, passant d’une tablée à une autre comme s’il cherchait quelqu’un. Il ne desserra pas la mâchoire. Il entra d’un pas lent et appuyé, cadencé par une chaînette qui rebondissait sur l’arme longue qu’il trimbalait dans son dos.

 

Derrière son comptoir, Tek Abir le tavernier, arrêta de frotter sa chope avec un chiffon pour tapoter de l’index un panneau sur lequel était griffonné : « Déposez vos armes derrière le bar ou repartez avec votre soif ! ».

Conscient d’être devenu l’attraction, l’étranger en tenue or-azur balaya la pièce du regard face à ses nombreux témoins avant de tirer la sangle de cuir ocre sur son épaule pour la faire passer par-dessus sa tête. Il dévoila une lance étincelante, qui aurait sans doute été merveilleuse si elle n’avait pas été fendue de sa base à sa pointe. La foule frétilla. Une telle arme n’était pas commune en ces lieux. Il la déposa derrière le bar parmi une myriade de fouets, haches, dagues, marteaux, boucliers, hochets et épées.

 

« Encore un ! »

« On en voit de plus en plus… »

« Pourquoi ne restent-ils pas sur leur île ? »

« Vous avez vu sa coupe de cheveux ? »

 

L’aventurier passa la main sur sa houppette avant de frotter son crâne, rasé de près à l’arrière et sur les côtés. Il sourit. Puis s’approcha du tenancier.

« Je recherche un forgeron. »

 

Tek Abir était sur le point de lui répondre quand une voix s’éleva au cœur de la taverne.

« Il lui est arrivé quoi à ton javelot ? Tu l’as planté dans le fessier d’un craqueleur ou quoi ?

- Soyez sympas, les gars… C’était sa première fois ! »

 

Des rires hilares se propagèrent autour de la table d’un Iop massif accompagné de la fine fleur des aventuriers de passage. L’étranger jeta un œil vers la tireuse à bière, leva un doigt à l’attention du tavernier qui lui servit aussitôt une chope. Il trempa ses lèvres dans la mousse, but goulument une bonne lampée et s’essuya dans son poignet.

« J’ai fait une mauvaise rencontre sur la route, commença-t-il sans se retourner. Il marqua un silence, hésita, soupira, puis s’offrit une autre rasade.

- Bah… vas-y, l’étranger ! Raconte-nous ! On connaît déjà toutes nos histoires à tous par ici… l’exhorta le Iop.

- D’accord… Vous pourrez peut-être m’aider après tout… J’étais avec Raide, mon frangin. Nous venions d’Albuera et pensions avoir fait le plus dur une fois le bateau accosté. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu mon petit frère et le revoir après tant d’années au coin du feu pour qu’il me raconte ses aventures et moi les miennes était une bénédiction. On a mangé et on a ri. Pourtant, je sentais comme… une fêlure derrière tout ça. Il était préoccupé par quelque chose et il ne voulait pas m’en parler. C’est là qu’elle fit son arrivée… cette… chose. »

 

L’étranger marqua un silence. On aurait dit qu’il revoyait la scène.

« Quelle chose ? demanda quelqu’un dans l’assistance.

- Une sorte de colosse en armure. Je ne l’ai pas bien vu… J’ai surtout vu le regard de mon frère quand la créature déboucha derrière moi. On aurait dit… qu’il avait vu la Mort en personne. Raide devint si pâle. J’ai cru qu’il trépassait sous mes yeux ! (Lâchant un rire) Je me souviens lui avoir dit : "Oh frérot ! T’es en train de cané ou quoi ?". En réponse, je n’ai eu que… cette terreur dans son regard…

- Qu’est-ce qui s’est passé ? » s’enquit quelqu’un d’autre dans la foule.

 

À partir de cet instant, l’étranger se retourna, faisant ondoyer sa cape, et se mit à mimer la scène :

« Quand j’entendis les pas lourds derrière moi, je me retournai, dégainant ma lance et lui infligeai un coup d’estoc… ça aurait été difficile de le manquer tellement il était énorme ! Mais ma fidèle pointe glissa sur sa solide poitrine… L’opposition fut si ferme… comme un mur. Puis ce fut comme si une montagne me passait dessus sans que je la gêne d’une quelconque façon… C’était Raide que la chose voulait. Je n’étais qu’une bien piètre entrave sur le chemin qui la menait à son but. Elle ne me considéra même pas. Alors, j’ai lancé mon sort le plus puissant et l’ai attaqué dans le dos, à regret, mais je n’avais pas d’autre choix si je voulais l’arrêter et sauver mon frère…

- Et… ? demanda à son tour Tek Abir, transporté par l’histoire de l’étranger.

- Ce titan a retourné ma lance d’un revers de la main avant qu’elle ne l’atteigne, me renvoyant mon attaque, brisant mon arme et me clouant au sol. Quand je me suis éveillé de ce formidable coup, il n’y avait plus trace de son existence. Ni de mon frère… »

 

L’inconnu leva alors le poing et harangua la foule :

« C’est pourquoi, une fois ma lance remise à neuf, je repartirai à l’assaut de ce monstre. Tout aventurier ou aventurière au cœur vaillant qui daignera me suivre sera bienvenu(e) à mes côtés !!! »

 

Un intense silence s’était emparé des lieux… puis une ovation et des rires éclatèrent ! On frappa les chopes les unes contre les autres, on vida les bourses de kamas sur les tables. La bande du Iop costaud entoura l’étranger pour lui offrir un verre et lui taper dans le dos tandis qu’il regardait le tenancier, désarçonné.

« Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu un récit aussi épique, mon gars ! lui expliqua Tek Abir. J’crois que tu vas pas repartir droit, ce soir !

- Mais tout ce que j’ai raconté est vrai !

- T’embête pas, l’étranger… Tu as réussi ton entrée à Astrub ! T’as pu qu’à raconter ton histoire encore et encore à qui voudra bien payer sa tournée... »

 

Le grand Iop sépara la foule pour rejoindre l’idole du jour et la secouer par les épaules :

« Bien joué, mon gars ! Alors, dis-moi maintenant : comment s’appelle le plus grand vantard que j’ai pu voir ces derniers mois ? »

L’étranger prit une inspiration, un air sérieux et plissa quelque peu les yeux :

« Mon nom est Swoud. Klimti Swoud. »

Le Iop regarda un compagnon ouginak à ses côtés qui souriait déjà, la langue pendante. Puis ils s’esclaffèrent sans retenue :

« Hahahahaha ! Je savais les Forgelances vaillants, je savais les Forgelances vantards, mais je les savais pas aussi drôles ! Klimti Swoud ! Haha ! J’adore ce gars ! (S’emparant d’une chope) Alors, parle-moi un peu d’Albuera maintenant… »
 

À suivre…

Klimti Swoud le Forgelance retrouvera-t-il son frère ? Parviendra-t-il à remettre sa lance en état auprès d’un forgeron ? Réussira-t-il seulement à sortir de cette taverne ?

Vous le saurez dans la prochaine FORGENEWS…

 

Game design : L’Héritage du Forgelance

Vous l’aurez compris, la nouvelle classe de personnage s’appelle :
 

Les Forgelances

Si cette dernière sera jouable dès la fin de l’année 2022 dans DOFUS, vous pourrez aussi la découvrir au travers de PNJ et de nouvelles zones dans WAKFU, DOFUS Touch et WAVEN.

Chaque Forgenews (vous avez vu ? « Forgenews ». Comme « Forgelance ». Ingénieux, non ?) vous dévoilera une part de game design de ces nouveaux personnages. Pour commencer, nous vous divulguons aujourd’hui, en plus du picto de classe ci-dessus, ses rôles principaux en jeu. C’est pas beau, ça ?

Rôles

 
Dégats / Placement / Protection
 

Cela vous donne une première idée de cette nouvelle classe à venir…

Pour en savoir un peu plus, il faudra attendre la Forgenews #2 prévue en octobre !
 

Direction artistique : Albuera

Albuera est en quelque sorte le royaume de Lance Dur dans la série animée. C’est là que tout commence et pour beaucoup d’entre vous, ce sera la même chose, puisque vous retrouverez prochainement cette île en jeu dans DOFUS, DOFUS Touch et WAVEN !

Entre l’Âge des Dofus et l’époque de l’anime – qui correspond plutôt à l’Ère de Waven – la cité et ses alentours seront loin d’avoir le même visage et cela fera justement partie des détails intéressants à découvrir d’un média à l’autre. On vous l’a dit dès le début, Lance Dur est une aventure transmédia !

Albuera dans DOFUS (WIP)
Albuera dans DOFUS (WIP)
Albuera dans DOFUS
Albuera dans DOFUS Touch
Albuera dans la série animée
Albuera dans WAVEN

Alors, que pensez-vous de cette nouvelle île ? Irez-vous la découvrir d’un jeu à l’autre ? Puis dans la série ? Si Albuera n’est pas encore prévue dans WAKFU, nous parlerons la prochaine fois d’un personnage qui deviendra sans nul doute l’un de ses prochains boss emblématiques… Patience !

Animation : synopsis et premières images

Synopsis 1

Un ancien héros légendaire, Lance Dur, aujourd’hui âgé, bougon et perclus de douleurs, reprend les armes pour libérer sa petite-fille Ozie d’une puissante sorcière démoniaque. Épaulé par ses anciens compagnons d’aventures, tous aussi rhumatisants que lui, il va devoir prouver à tous – mais surtout à lui-même – qu’il est encore bon à quelque chose.
 

Youtube
Gestion de vos préférences sur les cookies
 
  • Œuvre originale : Ankama
  • Genre : Fantasy, Action, Aventure, Comédie, Drame
  • Date de sortie : début 2023
  • Nombre d’épisodes : 7 x 10 minutes
  • Diffuseur streaming VOSTFR : ADN
  • Studios d’animation : Ankama, Andarta Pictures
Synopsis 2

Lors de la réception d’anniversaire d’un vieux roi plus proche de la fin de sa vie que du début, une mystérieuse sorcière interrompt les festivités et kidnappe plusieurs enfants, dont la jeune princesse du royaume.

Malgré son âge avancé, ses os fatigués et sa faiblesse apparente, le roi décide de reprendre les armes une toute dernière fois, pour partir secourir les enfants.

C’est ainsi qu’il se lance dans ce qui sera sa toute dernière aventure, accompagné de ses vieux camarades de combat, eux aussi croulants, mais plus que jamais motivés à briller une nouvelle fois !

 

Voilà !

Vous en savez déjà plus sur l’aventure transmédia Lance Dur et ses répercussions en jeu. Nous commençons à peine à dévoiler ces nouveaux contenus. Patience ! Tout le monde aura sa part !

Rendez-vous en octobre pour la Forgenews #2 !

 

Et pour savoir ce qui vous attend dans les semaines et mois à venir, rendez-vous sur le site Lance Dur.