En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

Une soirée paisible, bien paisible comme beaucoup d’autres dans le village d’Amakna, et alors que les Zooooooornalistes fêtaient leur 100ème édition…

La porte de leur bureau vole en éclat, s’ouvrant à toute volée pour laisser le passage à deux terribles Abraknydes ancestraux venus s’inviter ! Car figurez-vous que pour graver toutes ces écorces depuis plus de deux ans, et les envoyer aux abonnés pour qu’ils se tiennent au faîte, il aura fallu en couper des arbres ! Et ça n’est pas pour plaire à la population arboricole !

Plutôt que de boire et reboire, les Zooooooornalistes auraient sans doute mieux fait ce soir là de toucher du bois… quoi qu’ils en ont eu l’occasion très rapidement : furieux des abattages massifs, les deux Abraknydes Ancestraux ont envahit les lieux et maudit les reporters !
Pêle-mêle, Yavanaa, AnotherJack, Bjorn, Astmerix, Lubiliss, Yop-Lait, Shivazia se retrouvent changés eux-mêmes en Merisiers, Tronknydes, Châtaigners, et autres Erables. Eux qui pensaient que les politiciens de Brâkmar et Bonta usaient de la langue de bois, voilà qu’eux mêmes s’en voient dotés d’une.

Leur sève ne fait alors qu’un tour : briser une malédiction, rien de plus simple, il suffit de détruire celui qui l’a lancée. Mais pour cela, il faut du renfort, beaucoup de renfort. Hélant les passants au Kanojedo, à la banque, dans la taverne, et finalement aux portes du Palais d’Amakna, les Zooooooornabraknydes sont parvenus à réunir une puissante cohorte pour les aider : les Gardes Rapprochés d’Allister et ses Corsaires que la Conseillère Geyheu-Cha détache en soutien, Sandor-Clegane et ses Lanciers Purs venus au château pour des tractations diplomatiques, en sus des nombreux autres rassemblés au gré du déplacement.

title1

Forts d’une telle mobilisation, tous prennent alors le Zaap du port afin d’aller réduire en bûchettes les Abraknydes.

title2

Et bon sang de bois, ils sont des centaines devant l’entrée du Zooooooornal : la bataille pour sauver l’hebdomadaire commence !

title3

Finalement, aux abois face au nombre, les Abraknydes perdent racine : leurs deux Ancestraux meneurs tombent l’un après l’autre, sous les coups d’épée, de baguettes, de marteaux, sur les glyphes enflammées, voire sous les flamiches.

title4

Et alors que le dernier envahisseur tombe en sciure, ratiboisé, la malédiction se dissipe : l’un après l’autre les Zooooooornalistes reprennent leur forme habituelle. Et après tant de déboires, la liesse peut enfin recommencer pour fêter la 100ème édition du Zooooooornal !