FR EN DE ES IT PT

Comme chaque après-midi, les heures s'égrénaient lentement sur Amakna, les vendeurs vendaient, les séducteurs séduisaient, et les guerriers guerroyaient. Bref, tout était calme selon la coutume locale. Mais tout à coup, les aventuriers furent transformés en tiwabbits et une voix doucereuse se fit entendre : un dénommé Don WaFaelo de la Zanahowia leur donnait rendez-vous à 21h à la fontaine du Port de Madrestam pour lui remettre les 5 "femelles" qu'il "prélevait" chaque décennie en échange de la cessation de la malédiction.

Comme chaque après-midi, les heures s'égrénaient lentement sur Amakna, les vendeurs vendaient, les séducteurs séduisaient, et les guerriers guerroyaient. Bref, tout était calme selon la coutume locale. Mais tout à coup, les aventuriers furent transformés en tiwabbits et une voix doucereuse se fit entendre : un dénommé Don WaFaelo de la Zanahowia leur donnait rendez-vous à 21h à la fontaine du Port de Madrestam pour lui remettre les 5 "femelles" qu'il "prélevait" chaque décennie en échange de la cessation de la malédiction.
La populasse se divisa entre adorateurs du look wabbitien un peu comme Wario, Trof et Lee-Spionneur voulaient le faire cuire en civet, et d'autres trouvaient l'occasion idéale pour se débarasser d'une épouse trop encombrante...

Le Wabbnapping de Don WaFaelo (Silvosse)


Une fois ses exigences développées et répétées, Don WaFaelo souligna qu'il était inutile d'essayer de le rouler avec d'éventuelles ruses : il ne voulait pas d'androgyne, au grand désespoir de certains...
La populasse se questionnait : était-il sérieux ? Avait-il réellement ce "privilège" ? Qu'adviendrait-il des Amakniennes enlevées ? Pourquoi cet enlèvement ? Don WaFaelo se fit évasif et repartit sur son bâteau, attendant l'heure donnée, se demandant si ce subterfuge fonctionnerait pour remplacer les épouses qu'il avait perdues.
À 21h, des aventuriers se présentèrent à la fontaine avec 5 demoiselles plus ou moins consentantes à remettre au gros WaFaelo, ravi de voir que le peuple Amaknien se soumettait à ses exigences sans faire d'histoire...ou presque.

Le Wabbnapping de Don WaFaelo (Silvosse)


Adent et d'autres aventuriers ne l'entendaient pas de cette oreille : leurs femmes n'iraient nulle part ailleur qu'en Amakna, et ils étaient bien décidés à en découdre avec le ventripotent Don WaFaelo s'il s'avisait de les enlever.
Sûr de lui, le gros wabbit proposa un combat dont l'issue déciderait du sort des 5 jeunes femmes : s'il gagnait la voie serait libre, s'il perdait il les libèrerait.
Mais l'épaisse couche de graisse et la témérité de ceux qui se joignirent à lui ne suffirent pas à venir à bout des combattants aguerris qui s'opposaient à eux : Poukie et ses amis ne purent sauver l'énorme wabbit.
Ce dernier quitta donc les terres Amakniennes aussi bredouille qu'il était arrivé, mais avec des fans de la wabbit-attitude pour le soutenir. Promettant qu'il se vengerait, pour l'instant la défaite était cuisante... qui a dit que ça sentait le wabbit rôti ?

Le Wabbnapping de Don WaFaelo (Silvosse)