FR EN DE ES IT PT

Ça se passe du côté de la Mer d'Asse. Des archéologues et des scientifiques ont pris d'assaut les plages ! Du haut de leurs échasses, ils scrutent l'eau, le sable, la moindre caillasse... La milice interroge un témoin encore tremblant : le matelot Boopeur. Mais qu'est-ce qui se passe ?

Une nouvelle classe fait surface

Les faits ont lieu cette nuit du 9 au 10 maisial sur une plage qui borde la Mer d'Asse. Il est 3h33 lorsque le matelot Boopeur, marin dodu, mais pas d'eau douce, charge son canot de matériel pour une journée de pêche.

« L'atmosphère était étrange... Il n'y avait pas de vent. La mer se montrait curieusement calme elle aussi : plate, lisse, presque sans vague. J'ai d'abord entendu un bruissement. Je me suis retourné, mais n'ai rien vu. Puis un claquement sur l'eau, comme peuvent le faire certains Pichons qui chassent à l'aurore. Mais... ce n'était pas ça... »

Le matelot Boopeur raconte qu'à ce moment, il voit l'impensable : des silhouettes humanoïdes sortent de l'eau ! Silencieuses, elles sont vêtues étrangement, il ne saurait dire s'il s'agissait d'hommes ou de machines... Tout ce qu'il sait, c'est que l'une d'elles l'aperçoit et le fixe d'un regard si dur, si froid, que son cœur est sur le point de s'arrêter ! Si bien que le matelot Boopeur tombe dans les pommes...