FR EN DE ES IT PT

Depuis le mois de maisial, un nouveau roi règne sur la Cité Blanche. Ce nouveau souverain, c’est Beldarion de Bonta. Sorti de l’ombre il y a quelques jours, il est constamment escorté d’un mystérieux magicien : Jed Reivrepel. Il est temps aujourd’hui que vous en sachiez plus sur ces deux inséparables !

“ Bontariens, Bontariennes,

Il y a peu de temps, les Protecteurs de la Cité Blanche ont décidé de me faire confiance. C’est pour moi un honneur et un rêve qui se réalise enfin que de pouvoir régner sur celle que je porte dans mon cœur depuis tant d’années : Bonta. Je veillerai à ne pas vous décevoir, à être un roi à l’écoute de mes concitoyens, mais aussi à vous protéger de la menace ennemie. Est-il utile de la nommer ? Je ne crois pas…

Depuis toujours, la Cité Blanche a su se dresser face à ses envahisseurs et tous ceux qui lui voulaient du mal. Aujourd’hui, je crois pouvoir dire qu’elle est plus forte que jamais. Mon rôle est de la rendre ENCORE plus forte et de faire d’elle la fierté du Monde des Douze entier. Comment ? En resserrant les rangs des Bontariens. Mon plus cher souhait à ce jour : que les complots et la corruption au sein de cette merveilleuse cité fassent désormais partie du passé.

Il y a environ six cents ans, notre belle planète subissait les velléités de pouvoir du dragon Bolgrot. Après avoir réuni les six Dofus Primordiaux, sa folie et son amour démesuré pour la belle Helséphine lui coûtèrent la vie. Depuis ce jour, la protection des œufs de dragon devint une évidence pour les plus sages d’entre nous. Et notamment pour plusieurs d’entre eux : les Huppermages.

Jed Reivrepel ici présent est l’un d’eux. Il sera là pour m’épauler dans cette lourde tâche qui consiste à rétablir l’ordre quelque peu ébranlé de notre cité. Plus encore, les Huppermages veillent à l’équilibre de Bonta en prenant position dans le conflit qui l’oppose à notre principale rivale : Brâkmar la sombre. C’est du moins la préoccupation première de ceux qui ont rejoint nos rangs, et Jed Reivrepel en fait partie. Longtemps oubliés, voire persécutés, suite à la chute de mon prédécesseur, aujourd’hui, ILS REVIENNENT !

Je vous invite, vous aussi, à vous rapprocher de Jed qui saura sans doute mieux que moi parler de lui et de ses semblables.

J’espère qu’ensemble, nous construirons de belles choses.

Vive Bonta ! Et vive les Bontariens ! ”