FR EN DE ES IT PT

Les animaux, elle les a dans la peau. En revanche, leur faire la peau, ça, jamais ! La jeune Osamodas n’a qu’un objectif : protéger la faune et ainsi préserver la pérennité des espèces. Du tofu au bitouf des plaines en passant par le crustorail, tous y passent !  Aujourd’hui, en exclusivité pour notre émission 30 millions de familiers, Rigide Barjo reçoit Coqueline !

C’est dans un salon douillet orné de portraits de chachas et autres mignonnes créatures encadrés avec soin que Rigide Barjo reçoit Coqueline.

  • Bonjour Coqueline, avant tout, il y a une question qui me brûle les lèvres. Permettez-moi de vous la poser… Il paraîtrait que vous possédez une créature unique encore jamais vue dans le Monde des Douze… Ça parait tellement fou ! Est-ce bien vrai ?
  • Parfaitement ! Il s’agit d’un gobgob ! Le seul et unique jusqu’à ce jour. Mais attendez une minute, je vais vous le présenter.

Coqueline place deux doigts sous sa langue et pousse un sifflement bref, mais ferme. Aussitôt, son gobgob surgit en courant et se met à lui lécher la main, tel un véritable petit chienchien. 

  • Hiiiiiiiiiiiiiiiii !!! In-cro-yaaable ! C’qu’il est chooouuu !
  • Euh… oui. Hum, par contre il est très sensible aux cris. Aiguës. Et agaçants.
  • Oh comme je le comprends ! Moi-même j’ai horreur de ça ! Comment s’appelle-t-il ?
  • Cancane
  • C’est teeellement choupi !
  • Oh oui, c’est également ce que pensent les chasseurs qui ont essayé de le massacrer à plusieurs reprises !
  • Des chasseurs vous dites ? Comme c’est atroce… Mais, qui sont-ils ? Et pourquoi ?
  • Des êtres abjects dénués de toute empathie je suppose. Des siècles après avoir commencé à recueillir les créatures du Monde des Douze sur mon île, ce que je craignais le plus s’est produit : la nouvelle a fini par arriver aux oreilles de Douziens malintentionnés. Aujourd’hui, ces chasseurs sans cœur ont installé leur campement sur Nimotopia et sèment la terreur chez mes petits protégés et moi-même. Comme vous le savez, je suis absolument contre toute forme de violence. Alors, en attendant de trouver une solution, je les presse de se cacher...
  • Comme c’est triste ce que vous nous racontez là… Comment peut-on faire du mal à de si adorables créatures ?!

Sur ces mots, Rigide Barjo se jeta sur Cancane et le serra fort dans ses bras. Le pauvre animal, pourtant bien plus imposant qu’elle, tenta de se défaire tant bien que mal de ce trop-plein d’affection, sous le regard amusé de sa protectrice.

  • Les violences envers les animaux peuvent prendre bien des formes, vous savez...

Ajouta Coqueline tandis que Rigide Barjo embrassait frénétiquement le crâne de l’animal, tâchant son pelage de rouge à lèvres.

  • En voulant créer une réserve naturelle, j’ai également, sans le vouloir et à mon grand regret, offert aux chasseurs un vivier dans lequel ils peuvent se servir à leur guise.

Emporté par la vive émotion que suscitait en elle le récit de Coqueline, Rigide Barjo serrait de plus belle la pauvre créature, devenue encore plus bleue tant elle manquait d’oxygène.

  •  Heureusement, quand il s’agit de sauver notre peau, nous les Osamodas ne manquons pas d’imagination ! Depuis quelques semaines, mes petits compagnons et moi-même œuvrons à un projet qui nous permettra de fuir la menace de ces terribles chasseurs : une arche suffisamment grande pour les accueillir tous et les mener vers un endroit plus propice à assurer leur sécurité.
  • Une arche ! Quelle merveilleuse idée ! s’écria Rigide Barjo qui, dans un élan de joie, souleva Cancane du mieux qu’elle le put.
  • D’ailleurs, si vous me le permettez, j’aimerais en profiter pour passer un message.
  • Bien entendu !
  • À tous les aventuriers qui, comme moi, ont à cœur de défendre la cause animale. Vous aussi, vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice en venant, à votre tour, chasser ces braconniers qui détruisent peu à peu notre précieux écosystème. Ensemble, nous finirons bien par les vaincre !
  • Je pense que le message est passé et je prie Osamodas pour que la situation s’arrange ma chère Coqueline. En attendant je vous souhaite bonne chance à vous et à Cancane dans votre meeerveilleux projet !

Vous souhaitez venir en aide à Coqueline et Cancane ? Alors, rendez-vous dès maintenant sur l’île de Nimotopia. Ce sera l’occasion pour vous de tester un tout nouveau moyen de transport : le Muldobus !