FR EN DE ES IT PT

Sur les terres désolées de Sidimote, voyageurs téméraires et impétueux ont depuis peu découvert des habitations pour le moins intrigantes aux sourires malicieux. Si leur nom prête à sourire, voire à s’évader, en réalité les Magik Riktus sont surtout les rois de la rapine, du pillage et de la cawotte ! Retour sur un clan qui va sérieusement vous prendre le chou...

Nés d’un amour fraternel sans équivoque et d’une passion commune pour les légumes crus et la musique, les Magik Riktus n’ont pas toujours fait l’unanimité. Jadis, ces saltimbanques tapaient sur des choux et ça ne leur allait pas bien... Désœuvrés face à tant d’incompréhension et devant un flagrant manque d’ouverture d’esprit de la part de leur public, les Magik Riktus cherchèrent encore et encore après le « petit truc » qui ferait d’eux des troubadours adulés à qui on ne jetterait plus des tomates (car de l’avis de beaucoup, le son qu’elles dégagent ne vaut pas une cacahuète).

Sans doute inspirés par un quelconque élan de roublardise, c’est vers une technique innovante et à la pointe de la technologie que se tournèrent nos artistes : le brigandage spectacle. Le principe, on ne peut plus simple, consistait à délester de tout bien leurs spectateurs à la fin de chacune de leur représentation ! De quoi s’assurer une recette fructueuse qui leur remplissait davantage le ventre que les restes de légumes pour la plupart broyés par leurs percussions endiablés.

Le succès fut retentissant comme un coup de gourdin sur une pastèque ni trop mûre, ni pas assez. Au point que bon nombre de leurs fans (des jeunes gens pour la plupart) les suppliaient en brandissant des courgettes et tout autre légume évocateur d’un impérieux désir d’intégrer ce qui se faisait désormais officiellement appeler le « Clan des Magik Riktus ».

« Prenez-moi ! Prenez-moi ! » s’écriaient-ils, parfois les larmes aux yeux tant l’émotion les gagnait.

Après un temps d’hésitation, le clan que l’on pourrait qualifier de Bwork’n’Roll tant son succès déchaînait les fruits de la passion, décida d’exaucer le souhait de ses groupies en ouvrant ses portes à quiconque le voulait. Seule condition : avoir la pêche nécessaire et ne pas craindre de se prendre des châtaignes.

Les années passèrent, les techniques de vols s’améliorèrent pour atteindre la quasi-perfection, quand soudainement, les 4 frères disparurent, laissant derrière eux une armée d’héritiers désœuvrés et aussi énergiques qu’une pelure d’oignon laissée à l’abandon...

Devenue peu à peu beaucoup plus discrète que ses ancêtres, la nouvelle génération de Magik Riktus a fini par se fondre dans la masse, jusqu’à tomber dans l’oubli... Mais demandez donc à un Roublard : une fois qu’on a goûté à la petite criminalité, difficile de s’en défaire ! C’est grâce à leur première recrue Yrucrem, plus déterminé que jamais à faire perdurer les valeurs riktusiennes, que le clan pu bénéficier d’un nouveau regain d’intérêt.

Aujourd’hui, un groupe d’irréductibles bandits résiste encore et toujours aux souffre-douleur. Vous pourrez les retrouver au détour d’un geyser de lave ou d’un chapiteau, du côté de la Route des Roulottes, sur les terres sulfureuses de Sidimote... Mais méfiez-vous ! Car s’ils ont tout l’air de clowns, c’est vous qui risquez de faire le dragodindon de leurs farces ! Ne vous laissez pas non plus séduire par les mines sympathiques et accueillantes qu’affichent leurs huttes. Vous pourriez bien y perdre plus que vos économies...

Tapis dans l’ombre durant toutes ces années, les bandits Riktus ont su perfectionner leurs talents de chenapans, fripouilles et sacrés vauriens, alliant à présent la magie au larcin. Car d’une certaine manière, faire disparaitre le contenu d’une bourse bien remplie, au nez et à la barbe de son propriétaire, relève de la prestidigitation ! Tout comme parvenir à dire prestidigitation en une fois relève de la prouesse.

Néanmoins, si vous êtes amateurs de tours de passe-passe et que vous avez le goût du risque, vous pouvez toujours traverser la route 666 direction la Route des Roulottes, et ainsi faire la connaissance de leur chef illusionniste Choudini...