En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

En février, les Douziens voient le ciel en gris et la vie en rose ! De tout temps, bien avant la Sain Ballotin, les amoureux se sont bécotés sur les bancs publics et les déclarations enflammées ont accéléré le réchauffement climatique. La « faute » à ce petit coquin de Duf ! Retour sur la dramatique idylle de Rykke et Helséphine...

Le Monde des Douze est souvent perçu comme hostile et rempli de dangers... Comme un endroit où l’on risque sa vie à chaque coin de rue. Mais il arrive aussi que l’amour soit au rendez-vous ! On a un peu trop tendance à oublier que sous cette panoplie qui leur permet d’encaisser les coups, même les guerriers les plus endurcis ont un cœur ! Pour lui en revanche, il n’existe aucune armure suffisamment solide...

Que ce soit une passion d’une nuit, un flirt, une amourette de quelques jours, un coup de foudre ou une histoire solide comme un crâne de Iop, Duf est responsable de tout l’amour du Krosmoz. Profitons de l’approche de la Sain Ballotin pour faire un tour d’horizon des plus grandes, plus belles, voire plus tristes histoires d’amour.
 

Celle de Rykke Errel et Helséphine confirme l’adage que les histoires d’amour finissent mal, en général... Jeune, séduisant, courageux et issu de bonne famille, Rykke était un véritable modèle pour tous les Iops de sa génération. Même son plus grand rival, le terrifiant Dragon Bolgrot, finit par devenir son ami tant le guerrier lui inspirait le respect. Mais un jour, le jeune Douzien fit une rencontre qui bouleversa irrémédiablement cette amitié en apparence inébranlable. La iop Helséphine allait être, malgré elle, à l’origine de bien des maux...
 

Fier et heureux de présenter sa bien-aimée à son ami, Rykke ignorait qu’il était sur le point de signer son arrêt de mort. Dans un accès de colère, et probablement par jalousie, le dragon tua Helséphine. Fou de chagrin et de rage, Rykke consacra la totalité son temps à poursuivre la créature. Jusqu’au jour où il parvint à la retrouver... S’ensuivit un combat acharné entre les deux anciens meilleurs amis.

Si l’aventurier en sortit vainqueur, il succomba malgré tout à la blessure mortelle que lui infligea Bolgrot.


De ce « triangle amoureux » tragique, retenez bien une chose : mieux vaut ne pas contrarier un dragon ! Ou ne pas en faire votre ami...