En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

Julith et Jahash sont la preuve que de la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas... Bon, il y a aussi des Dofus, une irrépressible envie de détruire, une insatiable soif de pouvoir, un duel acharné et un joli p’tit nez mutin. Pour les deux ans du film DOFUS, revenons sur l’une des plus belles et dramatiques love story du Krosmoz...

En cette période de la Sain Ballotin, nous ne pouvions faire l’impasse sur ce couple des plus emblématiques : Julith et Jahash. La plupart d’entre vous ont découvert leur histoire dans le film DOFUS – Livre I : Julith. Retour sur cette histoire d’amour aussi passionnée que dévastatrice...
 
Surnommée « La Bouchère », Julith était l’une des plus puissantes Huppermages de la cité noire : la tristement célèbre Brâkmar. Ce statut lui valut d’ailleurs le privilège d’obtenir la garde du fameux Dofus Ebène. Un jour, entre deux pensées sombres et lugubres, elle eut une idée (encore plus sombre et lugubre) : et si elle détruisait, tout simplement, sa grande rivale ? Bonta, la cité blanche. Celle-là même qui semblait tout faire mieux que tout le monde ! La « cité du bien »... Pff ! Tu parles ! La cité des « bons à rien » oui !
 
Mais c’était sans compter sur la détermination de Jahash. Le gardien du Dofus Ivoire ne laisserait pas faire ce p’tit minois, aussi joli qu’il soit !
 
68 jours de combat acharné plus tard, l’impensable se produisit : après la haine, c’est l’amour qui s’empara des deux ennemis... Et ils ne s’arrêtèrent pas là ! S’ensuivit un mariage en grande pompe avec tout le gratin bontarien (et quelques Brâkmariens, histoire de ne froisser personne...). Après quoi, Julith donna naissance à un fils. Vous le connaissez sans doute, puisqu’il s’agit de Joris !
 

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des Monde des Douze... Mais vous savez ce qu’on dit : chassez le naturel, et il revient au dragogalop !


On raconte que dans un moment d’égarement, Julith, pourtant la plus heureuse des mamans, réactiva son Dofus. Jahash se dressa une nouvelle fois face à, non plus son ennemie, mais sa bien-aimée cette fois-ci. Ce jour-là, le Dofus de Julith ne fut pas le seul à être brisé. Le cœur de Jahash également, au sens propre comme au sens figuré... Ce nouvel affrontement sema le chaos sur une large partie du territoire bontarien.

C’est en tout cas ce que beaucoup de Douziens ont cru. Car en réalité, Julith n’a jamais souhaité causer la perte de Bonta... Au contraire ! Elle essayait de protéger la cité de son Dofus, dont le pouvoir lui avait échappé. Jahash avait alors tenté d’aider son épouse, au détriment de sa propre vie...

Il faudra attendre l’an 400 pour voir réapparaître la jeune Huppermage, animée du plus pur des désirs : celui de faire ressusciter son défunt époux. Mais vous savez ce qu’on dit. La Shukrute est pavée de bonnes intentions...

Vous aimeriez en savoir plus sur l’histoire de Julith et Jahash ? Le film DOFUS – Livre I : Julith ainsi que sa BD officielle Julith & Jahash vous en apprendront bien davantage !