En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

À la suite du braquage de la banque d’Otomaï, plusieurs suspects sont maintenant dans le collimateur du Bureau des affaires pas très bien classées. Vos investigations ont porté leurs fruits, mais une question se pose : comment les voleurs comptent-ils quitter l’île ? Il est l’heure d’échafauder des hypothèses : à vous de jouer !

Foux Mystheur et Nada Skelett font le point sur l’enquête.

Douziennes, Douziens !

Nous avons bien avancé avec votre concours et, comme nous vous l’avons déjà dit, nous savons que les braqueurs sont bien arrivés par la mer. Nous devons maintenant résoudre une autre énigme : comment comptent-ils quitter l’île ? Ils ne pouvaient ignorer que les autorités prendraient des mesures et ils ont forcément un plan. Alors que la plupart des accès à Otomaï sont bloqués par les Huppermages, quel est ce plan ?

Voilà la question à laquelle vous devez répondre : il ne s’agit plus d’enquêter, mais de laisser libre cours à votre imagination pour émettre des hypothèses.

Faites ce que fait tout bon enquêteur : mettez-vous à la place des braqueurs et demandez-vous comment vous procéderiez.

Pour cette nouvelle étape de l’enquête, postez votre théorie sur Facebook, en commentaire de la publication de cette news. Les auteurs des trois hypothèses les plus drôles et les plus farfelues remporteront un Fessebouclier.

Vous avez jusqu’au vendredi 10 août à 9 h (heure française) pour poster votre texte, à raison d’une participation par personne.

***

Rappelons que ceux qui parviendront à identifier le cerveau de toute cette affaire à la fin de l’enquête auront la chance de participer à un tirage au sort pour tenter de gagner un abonnement à vie, un abonnement de 10 ans, un abonnement d’un an, et dix corsets Décodés.