En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN DE ES IT PT

Ils sont de retour pour déjouer les mauvais tours, afin de préserver le monde de la dévastation, afin de rallier tous les avis à leur version, afin de faire éclater la vérité, aucune frontière ne peut les arrêter : Nada, Foux, plus révélateurs que la lumière du soleil, à la rescousse… face aux anomalies temporelles !

Le reflet déformé de Foux grimaçait dans un miroir grossissant. Il inspectait ses canines scrupuleusement.

« T’es ch’ûre que ch’ai rien entre les dents ? »

Derrière le bureau, Nada Skelett ne leva pas le nez du dossier dans lequel elle était plongée :

« Archi-sûre, Mystheur… »

Le Xélor écarta le miroir qui descendait du plafond par l’intermédiaire d’un bras métallique. Puis il passa sa langue sur ses incisives.

« J’adore les graines de tournesol, mais ça se coince partout... (Revenant à leur affaire) Alors, qu’en penses-tu ? (Digressant de nouveau) Je me demande où Skinair se fournit, celles que je trouve sur le marché sont beaucoup moins craquantes...
- Ce mec est une belle ordure !
- Qui ? … Skinair ? T’y vas fort quand même… (Après réflexion) C’est vrai que parfois il me porte sur les nerfs, j’ai envie de lui dire : eh, mec, lâche-moi les bandelettes ! Tu veux plus de preuves ? OK, mais arrête de rejeter toutes celles que j’t’apporte ! “Le jury n’y croira jamais, Mystheur.” “C’est juste une tache sur tes lunettes, Mystheur.” “Le témoin oculaire est aveugle, Mystheur.” C’est pas en me rabaissant que j’ferai mieux…
- Je parle de Léorictus.
- … C’est même tout le contraire, bolosse !
- Je parle de Léorictus ! répéta Nada un peu plus fort.
- (Long silence) … Oh ! »

Le jeune Xélor se pencha sur le dossier que lui tendait la brillante Sramette.

    Prénom : Léorictus
    Nom : Sheran Sharm
    Classe : Inconnue
    Activité : Roi de Bonta
    Particularité : A sombré dans la folie
    Dates-clés :
    • Léorictus est couronné en 538.
    • En 551 et 552, le roi de Bonta observe de loin les événements qui entraînent la glaciation de Frigost.
    • En 554, Djaul attaque Bonta, mais se heurte à une résistance inattendue. La cité blanche lance une contre-attaque : Brâkmar essuie une défaite, Léorictus tue le prince de la cité sombre et s’empare de sa couronne.
    • En 555, de manière inexpliquée, le roi de Bonta semble peu à peu perdre la raison. C’est à partir de ce moment qu’il est surnommé « le Roi Grimaçant ».
    • En 564, des révoltes du peuple éclatent et les Protecteurs abandonnent Bonta.
    • En 567 : chute et mort du roi Léorictus qui se jette du haut des murs du palais. Ce sera le début des persécutions menées contre les Huppermages, qui ont soutenu le roi jusqu’à la fin.
 

« Mouais… Les dates me paraissent exactes, mais ils ont négligé tous les faits bizarres et anormaux avérés. Ça manque d’une touche d’humour aussi… qui a rédigé ça ?
- Skinair. Il me l’a déposé ce matin.
- C’est très bien ! se reprit aussitôt Mystheur. Hm… Cependant, je me dois de compléter ces informations. Comme tu as pu le lire, il n’a pas toujours été… “une ordure”. Il l’est devenu. Et à partir de quel moment ?
- Je dirais que tout est parti en… (elle mima les guillemets avec ses doigts) “graines de tournesol”, quand il s’est emparé de la couronne du prince de Brâkmar, affirma Nada avec aplomb.
- Effectivement ! Et… cool, ton jeu de mots.
- Merci. En superposant la couronne noire à la blanche, son subconscient a saturé, submergé par les responsabilités que deux nations imposent à un seul homme ; même si, dans les faits, il ne gouvernait que Bonta…
- Non, je ne…
- Préférant nier la réalité, il a été pris d’un syndrome qu’on qualifie en psychologie de “Bourg Naout”, en référence à ce petit village qui a vécu trop longtemps en autarcie, poussant ses habitants à travailler avec un tel acharnement…
- Nada, je…
- … qu’ils ne voyaient pas qu’ils s’étaient eux-mêmes enfermés dans une boucle infernale. Ceux qui ne sont pas morts de stress et de fatigue sont devenus tout bonnement cinglés ! Alors qu’aujourd’hui, on sait qu’il suffit de tourner sept fois sur soi-même et de s’allonger jusqu’à ce que l’effet se dissipe – une fois par jour pendant sept semaines – pour que les effets du Bourg Naout disparaissent… C’est pourtant simple !
- Alors oui… mais pas du tout ! réfuta Foux, qui transpirait déjà à l’idée de contredire sa collègue, pour une fois  très intéressée par un dossier. Hm… Fais preuve d’ouverture d’esprit, d’accord ?
- Je le suis toujours. Tant que ce n’est pas croquignolesque.
- “Croquignolesque”… Vraiment ? … OK, revenons à la folie de Léorictus… (Grande inspiration) La couronne du prince de Brâkmar portait selon moi une malédiction lancée par Erazal, un nécromancien qui faisait partie du cercle proche du prince Djamal durant cette période.  Erazal a d’ailleurs été traqué, retrouvé puis assassiné par Ilyzaelle sur les ordres de Léorictus peu de temps après sa victoire sur Brâkmar. La folie s’est manifestée un an après que ce bon roi fut entré en possession de la couronne, ce qui est caractéristique d’un enchantement dit “à retardement”, qui décorrèle l’envoûteur de l’envoûté en créant une distance temporelle entre les faits. »

Foux marqua une pause, afin qu’elle puisse digérer cette mise en bouche. L’agent Skelett ne bronchait pas. Il savait que c’était par pure courtoisie. Que ce qu’il lui racontait entrait très exactement dans la case « croquignolesque ».

« Léorictus est maudit et devient le Roi Grimaçant. Il meurt et l’histoire aurait pu s’arrêter ici.
- C’est ce qui se passe la plupart du temps quand on meurt. C’est… la fin.
- Je sens une pointe de scepticisme, taquina Foux.
- Je t’écoute, Mystheur. Surprends-moi… une fois de plus.
- Ces faits se déroulent il y a près de cent ans. Et je pense que le Roi Grimaçant nous réservait à tous plus d’une grimace… L’une d’elles concerne le Dofus Ivoire qui a disparu au même moment. Il a été retrouvé bien des années plus tard en Externam. Personne ne sait comment il a atterri là ! Eh bien, j’ai une hypothèse là-dessus : je pense que Léorictus était lié à Dardondakal et à son œuf et qu’en mourant, le Roi Grimaçant a emmené le Dofus Ivoire avec lui dans son dernier voyage, pour le déposer sur les berges d’Externam ! »

Léorictus dans le roman DOFUS – Tome 5 : De cendre et d’ivoire

Nada se leva et avança au centre du bureau des Faits Bizarres et Anormaux. Sans un mot, elle tourna sept fois sur elle-même avant de s’allonger sur le sol. Au même moment, on frappa à la porte : l’agent Skinair entra. Il enjamba la Sramette sans y prêter attention.

« Agent Mystheur, l’agent Skelett vous a-t-elle transmis le dossier que je lui ai moi-même transmis ce matin ?
- Oooh, agent Skinair ! Je disais justement à Nada que j’étais fou des graines de tournesol que vous fournissez au bureau des F. B. A. ! J’ai bien reçu le dossier sur le Roi Grimaçant : quelle plume ! Vous avez déjà songé à écrire des romans ?
- Mystheur, si je vous ai fait transmettre ce dossier, c’est parce qu’il me semble lié au dossier que VOUS m’avez transmis la semaine dernière…
- On se transmet tellement de dossiers que je ne vois plus très bien…
- L’affaire de la Bouchère de Brâkmar est liée à celle du Roi Grimaçant, Mystheur. Ça ne fait pas l’ombre d’un doute, mais à présent… il me faut des preuves ! »

Affaire à suivre…

Si vous souhaitez vous aussi mener l’enquête à propos de ce personnage, retrouvez-le dans ces histoires :

Les anomalies temporelles entrent en jeu avec la prochaine mise à jour Eliocalypse : Résonance. Soyez prêt !