FR EN DE ES IT PT
+
Azaroc
Niveau Omega 223
Iop
Fléau des Trépamorts
Ush
Appartient à la guilde
SHADOWS OF PHENIX
Niveau 200 - 167 membres
Appartient à l'alliance
AD GLORIAM
15 guildes 3025 membres
Union
Marié à Gosu
Métiers
(niveau 200)
(niveau 200)
(niveau 200)
(niveau 200)
Alignement
brakmar 10
PrésentationDernière mise à jour le 20/02/2018
Il ne faut pas croire que la guerre n’apporte que la destruction. Durant le conflit qui opposa longtemps Bonta et Brâkmar, deux âmes se rencontrèrent, juste avant qu’un assaut ne soit donné. Elles se retrouvèrent plus tard et décidèrent de passer leur vie ensemble. L’union de ce Iop, encore simple soldat à l’époque, et de cette Sacrieur, apprentie forgeronne, donna plus tard naissance à deux enfants – Azaroc et son frère.


Azaroc, très tôt, avait choisi d’être un disciple de Sacrieur. Avec son frère aîné, disciple de Iop, il grandit dans un petit village modeste, à une demi-journée de marche de Bonta. Azaroc admirait plus que tout son père, qui savait, semblait-il, tout faire : non seulement il occupait un haut poste dans la prestigieuse armée de Bonta, mais il savait aussi chasser comme nul autre. Azaroc en apprit bien plus sur la chasse durant ses jeunes années que plus tard, auprès de soi-disant maîtres chasseurs de Bonta. Sa mère, quant à elle, lui appris à entretenir ses armes mieux que personne. Toujours à se battre avec son frère, qui était plus grand et plus doué que lui, Azaroc parvint néanmoins à intégrer la milice de Bonta, au terme d’épreuves ardues, mais auxquelles il s’était préparé toute sa vie.


Peu à peu, le jeune disciple de Sacrieur s’affirma. Toujours en première ligne, il apparut rapidement qu’il était fait pour mener. « À cœur vaillant, rien d’impossible ! » clamait-il souvent avant une percée dans les lignes ennemies. Et, rassérénées par la présence de ce Sacrieur qui semblait rire du danger, les troupes le suivaient comme s’ils l’avaient toujours connu. Son frère, quant à lui, par défi ou par choix, s’enrôla dans les forces brâkmariennes. Azaroc ne l’apprit que quelques mois après, durant une permission, de la bouche de ses parents. Aucune nouvelle ne leur parvint plus de lui – et, souvent, Azaroc se demanda si son frère était tombé sous ses coups sans qu’il ne s’en rende compte dans la frénésie du combat.


Si le dynamisme du soldat lui permit de gravir les échelons, il lui constitua aussi des ennemis dans les hautes sphères du pouvoir à Bonta. Qui était-il, ce paysan, pour oser se prétendre meneur ? Les rumeurs couraient, mais Azaroc restait la tête haute. S’il avait survécu à tant de champs de bataille, ce n’était pas pour céder devant des messes-basses. Il n’y prêtait donc aucune attention, jusqu’à ce que, inévitablement, il fût trahi.
La mission qu’on lui avait confiée était simple : à la tête d’une petite troupe de vingt personnes, il devait enquêter sur l'activité inquiétante d'une meute de Trools dans la région. À l’endroit indiqué dans le rapport, il ne trouva que des vieux ossements de dragon rongés par le temps.

Ce n’est qu’en sentant la première dague dans son flanc qu’il comprit, perplexe, que les vingts soldats n’étaient que des assassins, commandités par un supérieur jaloux.
Il fit de son mieux pour se défendre, mais, à un contre vingt et pris par surprise, il ne pouvait rien. Les armes surgirent, les masques tombèrent. Laissé pour mort, se vidant de son sang contre la tête du dragon dans le froid humide de cette nuit d’automne, couvert de la boue que sa lutte désespérée avait fait jaillir de la terre, seule une haine féroce l’empêchait d'abandonner. Il voulait prendre sa revanche, il voulait leur montrer ce qu’il en coûtait de s’attaquer à lui.


Il se trouva, pour son bonheur comme pour son malheur, que sa demande fut exaucée. Une sorcière, attirée par l’odeur du sang et de la haine sur les lieux, lui proposa un marché. « Il doit te rester à peine un sablier à vivre. Enfile ce heaume doré, et tu renaîtras pour être plus puissant que jamais, et assouvir ta vengeance. » Azaroc n’était pas stupide et se doutait bien que la sorcière lui cachait quelque chose, mais il n’avait pas le choix. Il passa la tête dans le casque doré qu’elle lui tendait.


Il est compliqué pour lui de se souvenir des évènements qui suivirent. Le heaume était maudit, et son apparence s’en trouva changée : bien que son esprit resta celui d’Azaroc, son corps devint celui du Iop qui avait autrefois possédé le casque. À en croire les témoignages, il devint le pantin de la sorcière, qui l’utilisait comme gardien pour faire régner la terreur.

Il se trouva qu’un jour cependant, un bûcheron passa dans les environs de la hutte de la sorcière. Azaroc, croyant à un danger, surgit immédiatement devant lui. Réactif et surtout, mort de peur, le bûcheron parvint à porter un solide coup de hache à la tête de son assaillant avant de s’enfuir à toute jambe. Une fissure se forma dans le heaume, laissant Azaroc étourdi. C’est à partir de ce moment-là qu’il regagna un semblant de lucidité.


Peu à peu, il se libéra de l’emprise de la sorcière, et retourna à une vie de liberté. Malgré le temps, son ressentiment pour Bonta restait toujours présent, et il choisit de rejoindre les rangs de Brâkmar sous son nouveau visage. C'est avec une dévotion particulièrement farouche qu'il accomplit les missions qui lui étaient données; mais cette fois, il apprit à faire attention à ses arrières, ce qui lui permit d'obtenir un rang tout aussi important que celui qu'il avait jadis eu à Bonta... mais de le conserver.


Avec le temps, Azaroc ressentit de plus en plus le besoin de s’astreindre à un certain rythme d’entraînement. N’ayant plus personne pour le guider, il dût devenir son propre maître et trouver sa voie progressivement, aux termes des affrontements qui ponctuaient sa vie. Par habitude, il était solitaire : sa franchise ne lui laissait pas beaucoup d’amis à qui parler.
Mais tout vient à point à qui sait qu’il n’a rien à attendre du monde. Par hasard – ou était-ce le destin qui, finalement, acceptait de lui sourire ? – il rencontra des membres d’une guilde bien particulière, qui ne semblaient guère se formaliser de son franc-parler. Il rejoignit alors ses rangs, et devint, à son tour, une ombre du Phénix.


Après une vie de guerres et de misères, Azaroc décida, avec l’aide de deux compagnons de route, d’essayer d’établir un certain ordre dans sa vie. Avec eux, il fonda le Clan de Lyre Ehel – dédié au Tumulte, ce qu’il trouvait éminemment ironique. Et, organisant évènements sur évènements pour amuser les aventuriers, il parvint à le faire s’agrandir – créant le Clan tel qu’on le connaît aujourd’hui.
Dernières actions
Azaroc n'a pas d'actualité récente. Dernière connexion : aujourd'hui.
Ladder
Total XP : 46 812 170 037
Cote Kolizeum 3v3 solo : 3 593
Cote Kolizeum 3v3 équipe : -
Cote Kolizeum 1v1 : 4 595
Score Succès : 15 011
Classement Xp Kolizeum Succès
Général 1 594 - 1 061
Parmi les Iop 184 - 409
Sur son serveur (Ush) 241 - 261
Parmi les Iop de Ush 36 - 59