FR EN DE ES IT PT
Tapis dans l’ombre, nous veillons... (en vrai, c’est plutôt derrière notre écran, émerveillés par la lumière du soleil du Nord). Dans notre soif d’efficience, nous avons appris le maniement des armes les plus délicates... (on dégaine le clavier comme personne, t’inquiète). Face à l’adversité, nous tirons notre force de la passion qui nous anime... (et du café aussi, beaucoup de café). Notre credo : « si ça fait plus de 140 caractères, c’est pas bon ». Nous sommes community managers. Et nous aimons ça !
Comment ça, j’en fais trop ? Pas du tout : il faut au moins ça pour vous immerger directement au sein de l’équipe CM de DOFUS ! Car c’est bien ce que je vous propose tout au long de cet article ; découvrir qui se cache derrière ces avatars que vous voyez défiler au quotidien, quel est le rôle de chacun, comment nous fonctionnons et ce qui nous a conduits à devenir, un jour, community manager chez Ankama. Alors, installe-toi bien, le voyage ne fait que commencer !

 

Kylls, Community Manager


Il y a quelques mois, nous vous annoncions l’arrivée d’une nouvelle tête dans l’équipe ; un CM supplémentaire destiné à renforcer la communication et la proximité avec nos joueurs.
Ben oui, on a beau vouloir faire au mieux, déborder d’idées et d’énergie positive, un CM reste avant tout un humain (sauf peut-être Poupik ; avec un palmarès comme le sien, le doute est permis) et arrive un moment où deux yeux et dix doigts, eh ben ça ne suffit plus.

C’est dans ce contexte que Kylls a rejoint nos rangs en début d’année. Bon nombre d’entre vous le connaissaient déjà et ça a pas mal aidé sa prise de responsabilités (ça tombe bien, car je ne vous cache pas que c’était quand même un peu le but !). Aujourd’hui, il est l’un de vos interlocuteurs récurrents sur les réseaux et les échanges vont bon train !

Ses principales missions consistent à assurer un relai entre la communauté et les équipes de production,  converser et répondre à vos questionnements à travers l’ensemble de nos réseaux, et développer la présence de DOFUS MMO sur les médias vidéo.

 
« Hello tout le monde, je suis Kylls !
Je travaille chez Ankama depuis maintenant 6 mois, mais mon cœur y est depuis ma naissance... Bon, j’exagère peut-être un peu, mais disons une bonne décennie ! En effet, je suis joueur depuis 2006 et au fil des années, je suis tombé amoureux de l’univers du Krosmoz et de DOFUS en particulier, sur lequel j’ai passé plusieurs milliers d’heures.
Fan absolu du gameplay et de la communauté du jeu, j’ai toujours eu cette petite idée dans un coin de la tête : “Et si un jour, je travaillais chez Ankama ?” Ça laisse rêveur, pas vrai ?
Et puis un jour, après plusieurs expériences sur des événements officiels et sur différents réseaux sociaux, une opportunité s’est présentée. Ni une, ni deux : je l’ai saisie et me voilà ici aujourd’hui !
J’y ai découvert un travail prenant et passionnant, dans lequel je m’investis à 100 % avec un plaisir non dissimulé : community manager ! »
 

Nyom, Assistant Community Manager


À moins d’avoir hiberné ces 10 derniers mois, vous n’êtes pas sans savoir que DOFUS MMO propose une version alternative du jeu, portée sur tablette. Et à moins d’avoir passé toute la journée d’hier à capturer des créatures diverses et variées, vous avez justement pu tester de vos propres doigts DOFUS Touch, désormais disponible sur iOS et Android.

C’est un projet de longue haleine qui s’est ainsi lancé et évidemment, l’équipe CM n’en était pas bien loin ! Affilié à DOFUS Touch depuis ses débuts, Nyom a suivi son évolution, la communauté naissante, les plateformes rattachées... afin que le jeu puisse voir le jour dans les meilleures conditions.

Aujourd’hui, son rôle consiste à maintenir une activité régulière au sein de cette communauté, à fédérer de nouveaux joueurs et à assurer le suivi du jeu en lien avec les équipes internes. C’est donc une nouvelle étape qui commence dans l’aventure DOFUS sur tablette !

 
« Hello ! Moi c’est Nyom, community manager sur DOFUS Touch.
Cela fait plus d’un an que je suis chez Ankama où j’ai commencé comme stagiaire (et j’en suis fier !) aux côtés de XyaLe. Depuis septembre 2015, je suis en alternance et je m’occupe principalement de DOFUS Touch.
Mes missions sont diverses et variées (pour mon plus grand plaisir !) ; je m’occupe notamment d’assurer le relai entre les joueurs et les différentes équipes qui opèrent autour du jeu. Et c’est aussi moi qui vous réponds sur Facebook ou Twitter !
C’est un vrai plaisir de côtoyer les joueurs au quotidien sur ces différents médias... j’espère seulement que c’est réciproque ! ;) »
 

Flawks, assistant community manager


Et là, vous vous dites : « Heu, c’est qui, lui ? »... ;)
Flawks est le tout dernier arrivé dans l’équipe, il y a à peine deux semaines. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de le côtoyer, ce n’est pas sans raison : sa mission principale est centrée sur les volontaires (modérateurs et maîtres de jeu), leur gestion et leur développement. C’est donc auprès d’eux qu’il a commencé à intervenir.

Dans la dernière Lettre à la Communauté, je vous informais d’une nouvelle campagne de recrutement en préparation : ce sera l’une des premières tâches visibles de Flawks et croyez-moi, c’est pour bientôt !
Sur du plus long terme, il sera également amené à actualiser le benev’blog, redynamiser les réseaux sociaux associés aux équipes volontaires et développer le projet du Conseil des Sadeurs. Autant vous dire qu’il a du pain sur la planche !

 
« Salut à tous !
Moi c’est Flawks et je suis le petit dernier de l’équipe CM.
J’ai grandi avec les jeux vidéo et j’ai la chance de pouvoir travailler dans ce domaine depuis quelques années maintenant. Même s’ils représentent une part importante de mon quotidien, j’aime consacrer mon temps libre à d’autres occupations ; les escapades à moto, la vie avec les copains ou encore les activités à « sensations » comme le karting ou l’accrobranche !
Mais revenons à l’essentiel : mon rôle principal chez Ankama est le développement et la coordination des équipes de volontaires. Au quotidien, je gère les modérateurs et les maîtres du jeu dans le but de maintenir une ambiance saine et agréable aussi bien en jeu que sur les forums !
En intégrant l’équipe, j’ai également adhéré aux objectifs communs des CM : fédérer la communauté et partager au maximum avec tous. Du coup, je suis très heureux de vous dire : à très vite ! :) »
 

XyaLe, community developer


Ah, c’est déjà mon tour... Bon, alors...

À mon arrivée à Ankama en 2012, j’avais pour mission la gestion des équipes volontaires. En gros, j’étais Flawks ! Je bossais aux côtés de Sylfaen et des marketeux Sebsokk et Konala. Bon, je suis la seule rescapée du lot pour le coup, mais je vous assure : j’y suis pour rien !

L’expérience a été très enrichissante pour moi, tant d’un point de vue professionnel que d’un point de vue humain ; Ankama est bien plus qu’une entreprise, c’est une véritable grande famille qui se réunit au quotidien pour avancer autour de projets communs. Et ça, c’est chouette !
Du coup, j’ai rapidement diversifié mes missions et évolué sur différents postes au sein de l’équipe ; coordinatrice de modération, assistante community manager et par la suite, community manager DOFUS.
D’ailleurs je peux bien vous le dire maintenant ; lorsqu’on m’a proposé le poste au départ de Sylfaen, je n’étais pas ultra, ultra sereine. L’enthousiasme était au rendez-vous bien sûr, mais la transition faisait un peu flipper quand même ! Au final, je n’ai pas vraiment eu le temps de me poser 36 questions et ça s’est plutôt bien passé. :) Je me souviendrai par contre longtemps de mon premier Goultarminator solo ; stress puissance 1000 en mode « je cours dans tous les sens et je prie pour que tout se passe bien ». Et j’vous parle même pas des 1001 Griffes du coup...

Aujourd’hui, en tant que community developer, mon rôle a une nouvelle fois évolué. À la différence du community manager, et vous l’aurez probablement remarqué, je me place davantage en retrait de la communauté. Je me montre moins présente sur les réseaux afin de travailler en arrière-plan sur du pilotage de projet, des axes de communication différents ou encore de l’évènementiel pur.
Mes missions s’étendent donc au-delà de DOFUS et je suis amenée à intervenir sur différents jeux, en l’occurrence DOFUS Touch et Krosmaga, afin d’accompagner au mieux leur lancement.
Je supervise également nos trois compères Kylls, Nyom et Flawks et les aiguille dans leurs missions respectives. Et puis, ça me permet de ne jamais être bien loin de vous ! ;)

En résumé, ça bouge pas mal dans l’équipe CM, mais quoi qu’il arrive, nous avançons toujours dans une même direction : celle qui nous permet de favoriser nos échanges et renforcer la communication et la proximité avec la communauté.

 

Wimkote, coordinateur international


Puisque nous parlons de DOFUS pour la communauté francophone, nous ciblons ici les membres de l’équipe avec lesquels vous êtes amenés à échanger le plus fréquemment : les CM FR.
Mais DOFUS s’étend au-delà de nos contrées, bien au-delà ; LATAM, USA, Europe de l’Est... ça fait un paquet de joueurs à gérer et donc, plusieurs CM pour différentes communautés.

Afin de coordonner tout ce beau monde et nous assurer que toutes les informations transitent correctement, nous avons Wimkote. Wimkote, c’est un peu notre joint de carrelage, notre patafix, notre chaîne de vélo... Enfin, vous voyez le genre : il fait en sorte que tout tienne la route, quelle que soit la communauté.

Grâce à sa vision globale de la communauté DOFUS, il intervient également sur des missions plus particulières ciblant le confort des joueurs au cours de leur expérience utilisateur. Le DOFUS Lab, par exemple, nous permet d’échanger sur des éléments précis du jeu afin de nous aiguiller sur vos préférences et ainsi pouvoir y répondre le plus efficacement possible.

 
« Salut à tous, mon nom est Wimkote et je suis certainement celui que vous connaissez le moins bien !
Et pour cause : mon rôle consiste à me faire discret et à fournir l’aide nécessaire pour les CM de toutes les communautés. Je travaille sur DOFUS depuis 18 mois maintenant.
Mon unique talent consiste à pouvoir tenir une conversation entièrement à base de répliques de Kaamelott, de OSS 117 ou de la Classe américaine.
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours joué aux jeux vidéo ; ma première console a été une Atari 2600, je n’avais qu’un jeu où il fallait dézinguer des astéroïdes avec un genre de vaisseau en forme de triangle vert et dont le sound design se limitait à des “pew pew pew ” (d’ailleurs si vous pouvez me rappeler le nom de ce jeu dans les commentaires, ça serait cool). »
 

Poupik, responsable de l’engagement et de l’expérience client


Pour tirer le meilleur d’une équipe, il lui faut un responsable à sa hauteur ; une personne capable de la driver positivement et de la conduire là où vous l’attendez... et aussi là où vous ne l’attendez pas !

Cette mission, que Poupik a donc acceptée, consiste à renforcer la proximité existante entre la communauté et Ankama en proposant toujours plus de contact, de rencontres, d’échanges, tout en apportant une touche créative et originale sur des formats de communication variés.
Ce message ne s’autodétruira pas et nous avons bien l’intention de continuer notre travail en ce sens !

 
« Salut à tous, moi, c’est Poupik.
J’ai posé pour la première fois le pied à Ankama en mai 2007. À l’époque, nous étions 70 et tout le monde tenait dans une seule et même pièce (composée à 98 % de mâles, autant vous dire que j’y étais hyper à l’aise...*complètement faux*). J’ai donc connu les cheveux longs de Lichen, ceux de Tot, de Kam, de tous en fait... Sylfaen en tant que stagiaire, la toute première convention Ankama, les t-shirts “Kwoque ma Kawotte”, les premières peluches Tofus avec leurs yeux de travers, etc.
Quand je suis arrivée, ils m’ont fait croire pendant une semaine que je devais les vouvoyer, pour finir par me dire “allez c’est bon, on s’est bien marrés, tu peux nous tutoyer maintenant”. Ça vous donne un peu le ton !
Pendant un an, j’ai bossé au pôle évènementiel (même qu’à l’époque mon pseudo JoL c’était Powlyn Event). À la fin de mon année de stage (hé oui, on pouvait encore faire des stages d’une année complète), je suis partie pendant deux ans pour finir mes études. Et puis, je suis vite revenue. Parce que bosser à Ankama, ça ne s’oublie pas. Ça fait partie de ces expériences qui vous marquent pour la vie entière. C’est comme si vous entriez dans une nouvelle famille et qu’elle accueillait sans cesse de nouveaux membres.
Après avoir été CM de la série WAKFU, puis de la série DOFUS, je me suis occupée du lancement du film DOFUS. Là encore, j’ai vécu une aventure de dingue !! Au sein d’Ankama, tout le monde portait le projet et les rencontres avec vous ont été magiques. J’aurais toujours en tête le tout premier DOFUS Days à Lomme : j’étais à l’étage inférieur et le plafond s’est mis à trembler, une clameur s’est élevée et a traversé le Kinepolis à tel point que les gens autour de moi levaient les yeux au ciel en se demandant ce qui se passait. Évidemment, ils ne savaient pas ce que c’était un triple kill, alors ils ne pouvaient pas comprendre que le Tournoi des 1001 Griffes venait de tout enflammer... les pauvres ! ^^
Ce qu’on vit depuis toutes ces années, c’est ça : c’est le bonheur de vous rencontrer, d’apprendre à vous connaître, de vous voir avec des étoiles dans les yeux, de se rendre compte que vous connaissez le background mieux que nous et que vous maîtrisez des techniques de jeu qu’on n’aurait jamais imaginé.
Vous parlez d’aventure humaine, et je ne pense pas qu’on puisse mieux le définir que ça. :) Du coup, mon but maintenant, ou plutôt notre but à nous, les CM, c’est de vous la faire vivre aussi cette aventure. Attention, ce ne sera pas toujours rose, il se peut que nous ne soyons pas toujours d’accord, ou que ça prenne plus de temps qu’on ne le voudrait, mais on veut partager plus de choses avec vous, vous impliquer, vous comprendre, vous donner de l’amour, quoi ! Et mon rôle, c’est ça. C’est de faire en sorte que les CM vous donnent le plus d’amour possible. On a un tas de projets en tête : on voudrait développer l’e-sport, vous mettre plus en avant, communiquer davantage, revaloriser la zone 48, mettre en place un réseau d’ambassadeurs, etc. Et puis, à titre perso, j’aimerais bien qu’on lance ce super concept de #AdopteUnNoobdAnkama pour que l’un d’entre vous me sponsorise et m’aide à enfin passer le level 13 ! »


Notre petit tour d’horizon s’arrête ici pour aujourd’hui ; nous espérons que cet article vous aura permis d’y voir un peu plus clair sur les enjeux et le fonctionnement de l’équipe ainsi que sur la vision de la communication que nous avons chez Ankama.

À présent, la parole est à vous !
Et si ce format vous plait et que vous voulez en voir plus, n’hésitez pas à en redemander : j’équiperai alors ma panoplie de reporter intrépide et partirai à la rencontre des différentes équipes opérant sur DOFUS afin de vous livrer tous les détails (jusqu’aux plus croustillants) de leurs activités respectives !
Categoria: Derrière les murs